Chers lecteurs, nous avons eu l'honneur de vous convier à participer à un "Vos photos, nos conseils" exceptionnel en partenariat avec Canon et le photographe Stanley Leroux sur la thématique "Lumière d'hiver" !

Photo

Vous avez été nombreux à répondre à notre appel et nous vous remercions vivement de votre participation ! Nous vous proposons cette fois trois catégories :
  • - les "tops", qui correspondent à nos photos coups de cœur et sur lesquelles nous estimons qu'aucun travail de retouche ou de composition n'est nécessaire ;
  • - les "presque parfaites", qui ont un réel potentiel, mais auxquelles il manque un petit quelque chose pour figurer parmi nos coups de cœur ;
  • - les "peut mieux faire", qui résultent d'un choix intéressant de la part du photographe, mais méritent encore un peu de travail au niveau de la composition ou de leur positionnement par rapport au sujet.

Nous n'avons pas la science infuse et nos choix sont personnels. Ils se sont faits après débat et réflexion avec la rédaction, Stanley Leroux et Canon que nous remercions encore pour le temps qu'ils ont consacré à cette édition. Nous tentons d'être les plus équitables, et les plus sincères possible.

Rappelons aussi que "Vos photos, nos conseils" n'est pas une compétition, encore moins un concours : ce n'est pas parce que votre photo ne figure pas dans la sélection du mois qu'elle n'est pas retenue ; il nous faut faire des choix, mais elle pourra être publiée plus tard... Dans tous les cas, gardez à l'esprit que cette rubrique est la vôtre : nous sommes là pour partager vos images, vous conseiller et vous aider à progresser.

Place à vos images !

Les tops !

Pak Ming Wan

Photo Pak Ming Wan

Un grand bravo à Pak Ming Wan pour cette magnifique photo dans lequel le silence se voit et le calme rassure les pupilles. Une image a priori simple, illustrant parfaitement l'adage qui veut que "le plus serait l'ennemi du mieux". Le contraste de l'image et sa force prend tout son sens grâce aux barrières qui créent un jeu graphique et un déséquilibre dynamique sur un ensemble monochrome. Stanley Leroux ajoute qu'elle est "particulièrement graphique, la photo est quasiment blanche mais existe et est réussie grâce au contraste et au peu de noir. D'une scène banale, l'auteur a réussi à tirer une image qui inspire une certaine sérénité."

Benjamin Robert

Photo Benjamin Robert

L'image de Benjamin a pour le coup été abordée totalement à l'inverse de la photo précédente : elle est colorée, complexe, intègre de nombreux éléments, mais une certaine composition se dégage. Pour Stanley : "le regard ne se perd pas dans la photo, il y a un jeu avec les lignes directrices, les diagonales et il n'était certainement pas évident de mettre de l'ordre dans une nature qui est chahutée à cet endroit-là." Benjamin aura inspiré Stanley, qui déclare aussi que cette photo propose un jeu avec la lumière et l'étagement des plans que l'on ne retrouve pas ailleurs. La photo de Benjamin a pour elle une vision d'auteur, et Stanley d'ajouter que "peut-être, si d'autres photographes avaient été avec lui au même endroit, il est à parier qu'ils n'auraient pas fait la même image que lui. L'auteur a su attendre que les nuages tournent autour du sommet et que la lumière dessine une palette de couleur qui donne une forte poésie à la photo."

Cédric Demaison

Photo Cédric Demaison

Stanley décerne à la photo de Cédric la "mention spéciale originalité". La thématique a vraiment été abordée de façon personnelle et même s'il lui manque encore un petit quelque chose pour être une vraie photo de concours, elle mérite amplement de figurer parmi nos favorites. Pour Stanley, une vraie ambiance se dégage de cette photo ; le côté hivernal ne tient pas à grand-chose mais il est suffisant : "il y a une douceur qui se dégage de cette image et elle est par ailleurs techniquement réussie, puisque la netteté a été faite et sur le sujet et sur les pétales de pissenlits."

Mathieu Jarnoux

Photo Mathieu Jarnoux

La photo de Mathieu est clairement l'une de mes images préférées. Comme le souligne Stanley, "ça ne tenait à pas grand-chose pour rentrer dans le thème et grâce à ce rai de lumière en haut à droite, on ressent bien le froid sur cette image." Le temps est horrible et tout passe par le regard de la jeune femme au second plan. Toute la force de la photo de Mathieu tient au fait que cette jeune femme est justement au second plan, pourtant elle est bien le sujet principal de la photo. C'est sur elle que notre regard s'arrête, découvre la mélancolie de son visage. Ensuite c'est avec plaisir que l'on se plaît à se perdre dans les volutes du rideau (en trompe-l'œil !) de l'arrière-plan, puis dans les étranges carreaux à droite puis, surprise, on découvre cette main qui tient le parapluie du premier plan pour ensuite revenir sur le visage spectral de la jeune femme. Vous avez dit instant décisif ?

Les presque tops

Cédric Caïn

Photo Cédric Caïn

La photo de Cédric nous a fait débattre. Si pour ma part j'aurais tenté un recadrage très allongé comme un 16/9 ou même un 21:9, format découvert avec les récents Sigma dp1 Quattro (que j'affectionne particulièrement) et qui m'aurait fait couper une bonne part du ciel, Stanley pour sa part aurait davantage été "tenté de réduire simplement la bande de neige au premier plan pour aller à l'essentiel, et garder le ciel comme véhicule d'une ambiance." Dans tous les cas, "il est inutile de s'encombrer de superflu, il est nécessaire de faire en sorte que l'œil arrive plus vite sur le sujet principal et il est important de ne pas lui laisser la chance de se perdre." On voit beaucoup d'images aujourd'hui et il faut vite attirer l'attention. L'image de Cédric est douce, mais sa douceur fait justement aussi sa force.

Bastien Dupuy

Photo Bastien Dupuy

Voilà encore une image qui nous a intrigués. Stanley et moi même ne photographions presque jamais en portrait, pour la simple raison qu'il est très difficile lorsque l'on shoote en portrait de s'éloigner d'un portrait traditionnel. Mais la photo de Bastien réussit plutôt bien à s'en extraire. Il y a une dynamique, toutes les lignes directrices pointent vers le sommet et le haut de l'image ; du coup, nous ne proposerons pas de recadrage : la proposition de Bastien est intéressante telle quelle. En revanche, l'œil se perd assez rapidement et ne sait plus trop sur quoi s'arrêter. Il manque certainement quelque chose sur la composition ou dans le décor pour que la scène se révèle véritablement intéressante : un arbre, un skieur, une roche... Si nous apprécions beaucoup le côté "cinquante nuances de bleu", finalement nous retiendrons que c'est une scène ordinaire qui a bien été sublimée par la lumière, mais qu'il lui manque quelque chose pour devenir... encore meilleure !

Pak Ming Wan

Photo Pak Ming Wan

Ah Pak Ming Wan... Si seulement vous aviez laissé un peu plus d'air au-dessus du bâtiment EDF à droite, cadré un peu plus large sur la gauche et légèrement moins retouché le ciel, votre photo aurait pu prétendre à un prix ! Cet homme, seul, qui semble courir, perdu au milieu de la neige attire irrémédiablement l'œil et captive. Comme le souligne Stanley : "Il est très difficile d'isoler un sujet à La Défense et votre photo apporte de l'ordre dans un lieux qui n'en a que très peu." Les lignes verticales et horizontales assoient fermement la composition et le ciel est bien présent dans l'image. Il s'en dégage une atmosphère très intéressante, mais il n'était peut-être pas nécessaire d'aller si loin dans le post-traitement !

Encore un effort !

Bruno Masson

Photo Bruno Masson

Pour Stanley, il se passe bien quelque chose à travers la lumière et cette fumée qui porte notre regard à travers l'image. Une certaine esthétique se dégage de ce décor qui ne l'est pas du tout. En revanche, le traitement est beaucoup trop poussé. Le post-traitement et le rendu HDR ont dénaturé la scène et l'ont finalement rendue trop complexe. Attention à ne pas céder aux effets de mode. Stanley nous apprend à ce titre que souvent il essaie "d'écouter la lumière évoluer autour d'un lieu afin de se passer au maximum de post-traitement... et souvent on se rend compte qu'en prenant bien en considération les caractéristiques d'une lumière à un moment de la journée, elle suffit à magnifier une scène."

Fabien Campanatto

Photo Fabien Campanatto

Vous avez réussi, Fabien, avec très peu, à rentrer dans le thème et à nous convaincre de la froideur de l'ambiance grâce à un excellent jeu de lumière. Avoir choisi de photographier ce cygne dans l'orée du soir est très pertinent, d'autant que la chaleur du jaune est compensée par la lueur qui vient se réfléchir dans le pelage de l'animal. Néanmoins, comme nous le fait justement remarquer Stanley, "attention à ne pas être trop scolaire. On a presque l'impression que vous avez sciemment affiché en surimpression la grille de composition de la règle des tiers dans votre viseur et que vous avez simplement placé votre sujet au point d'intersection des lignes verticales et horizontales." Rappelez-vous ceci : cette règle est une nécessité, mais il faut à tout prix s'en affranchir si on veut avoir à montrer des photos qui sortent du lot. Vous auriez pu vous approprier la lumière et la scène de façon peut-être aussi un peu plus personnelle en optant pour un autre cadrage, par exemple, en vous mettant à hauteur de l'animal... en effet, pourquoi avoir choisi cette plongée ?

Michel Ferland

Photo Michel Ferland

L'auteur nous gratifie d'un joli décor et pour Stanley, grand photographe de nature, "la photo c'est aussi trouver des décors caractéristiques et photogéniques. Néanmoins n'oubliez pas que le sujet n'était pas seulement l'hiver mais la lumière d'hiver, il manque donc à cette image une lumière caractéristique, impactante qui permettrait de sublimer ce décor." Il ne suffit pas de prendre quelque chose de beau en photo pour que celle-ci soit belle. Il faut donc travailler, s'organiser et savoir quand déclencher. Ici, c'est certainement à une autre heure qu'il aurait fallu revenir : tôt le matin ou tard le soir. Comme l'explique Stanley : "C'est la lumière qui va créer une ambiance et vous ancrer ou non dans la réalité du décor. N'ayez pas peur de la poésie ! L'auteur photographe, c'est celui qui va se détacher de la beauté frontale d'un décor, qui va garder la tête froide pour proposer son univers autour d'un décor magnifique."

Étienne Estèbe

Photo

Pour Stanley, la lumière très poétique de cette photo lui fait mériter d'être sélectionnée. Les tonalités ton sur ton, presque pastel, lui confèrent une certaine originalité. Néanmoins, il manque clairement quelque chose dans l'image pour attirer vraiment le regard : un sujet qui permettrait de se projeter, de se démarquer. D'ailleurs, le sujet de la photo en lui-même n'est pas facilement identifiable et cette abstraction ouvre des perspectives intéressantes. En zoomant dans l'image, on comprend que la photo a été réalisée sous des bourrasques de neige et qu'il s'y passe quelque chose, mais je ne suis pas censé faire cet effort de zoomer à 100 % : une photo doit être parlante dès l'instant où l'on pose les yeux dessus. Comme le dit Stanley : "Si l'abstraction est votre expression, allez-y à fond !" Là, on sent une volonté de jouer avec cette abstraction, mais la démarche ne va pas assez loin.

Chers amis et lecteurs, nous vous remercions encore infiniment pour vos participations, votre réactivité et votre travail. Canon a le plaisir d'offrir aux sélectionnés un an d'abonnement à irista !
Canon Academy
Pour vous aider à progresser dans votre pratique photo, Canon propose également des formations délivrées à la Canon Academy. Vous retrouverez 8 thématiques :
- technique photo,
- prise en main,
- la photographie et ses univers,
- gestion de la lumière,
- tourner avec un reflex EOS,
- traitement des photos, logiciels,
- aventures photographiques,
- grands reportages.

N'oubliez pas les offres de remboursement Canon qui permettent d'économiser jusqu'à 150 € sur une sélection de reflex et jusqu'à 200 € sur une sélection d'optique.

> Tous les "Vos photos, nos conseils"


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation