Encore une nouvelle qui plombe la photographie argentique : Voigtländer vient d'annoncer l'arrêt de sa gamme d'appareils télémétrique 35 mm à obturation mécanique Bessa R2M, R3M et R4M. Une décision qui fait suite à la discontinuité de la série à obturateur électronique Bessa R4A, R3A et R2A.

Voigtländer Bessa R4M

La série n'est pourtant pas très ancienne, puisque les R4A et R4M ont été présentés par Voigtländer à la photokina de 2006. Le fabricant Cosina, qui produit pour Voigtländer, met donc un terme à la production des boîtiers en monture M (Leica) ainsi que de tous leurs accessoires. Néanmoins, il est toujours possible de dénicher des Bessa en France, notamment par le biais de La Petite Boutique Photo.

L'entreprise d'origine autrichienne a été créée par Johann Christoph Voigtländer en 1756 pour fabriquer des instruments d'optique. En 1840, elle surfe sur la vague photographique et réalise ses premiers essais d'appareils photo. Il faudra cependant attendre près d'un siècle pour voir apparaître le premier Bessa à soufflet. En 1960, Voigtländer proposera le premier zoom pour appareil photo : le Zoomar. Pour contrer la montée en puissance des marques nippones, Voigtländer s'associe à Zeiss Ikon dans les années 70. Rollei acquiert la marque en 1974 puis la revend à Plusfoto, une société allemande qui confie à Cosina la fabrication des boîtiers et des optiques.

Aujord'hui, Voigtländer est surtout connu pour ses optiques, notamment ses modèles déclinés en monture M (Leica), objectifs bien moins onéreux que leurs cousins allemands et répondant aux doux noms de Heliar, Nokton, Color Skopar ou encore Ultron.

Si Voigtländer se détache peu à peu de la prise de vue argentique, la marque continue de produire des optiques à l'instar du Nokton 10,5 mm f/0,95 importé par MMF-Pro et récemment testé.

Nokton 10,5 mm f/0,95


PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation