© Gilles Coulon

Rue du Perche s'est installée il y a déjà quelque temps, la Galerie Particulière avec ses deux espaces qui se font face de part et d'autre de la rue. Jusqu'au 1er juin, y sont exposés le travail de deux photographes. Deux photographes, deux regards, deux langages visuels. Différents, mais un certain goût pour une apparente simplicité, le vide, le silence et l'espace comme figure humaine ou paysage. Le photographe français Gilles Coulon et la photographe allemande Friedericke van Rauch.

Pour sa série Printemps, dans la continuité d'Hiver(s) faite en 2010, Gilles Coulon est retourné en Tunisie au printemps 2012 quelques semaines après le début de la révolution. Il souhaitait rendre compte, restituer cette immuable beauté du printemps comme en résonance à la vive parole des gens. Le paysage comme le spectateur muet ou le témoin de la vie et des revendications du peuple. La série est construite d'une juxtaposition de photographies et témoignages, comme si l'image se faisait l'écho des paroles ou l'inverse peut-être.

© Friedericke van Rauch

Friedericke van Rauch photographie des lieux, et pour cette série Museums, des musées vidés de toute présence humaine. Son œil redéfinit ces espaces dans une abstraction formelle, par des cadrages inhabituels d'une grande précision, sans pour autant en modifier la réalité. Des espaces qui semblent à la fois fermés comme ouverts, donnant une perception tout en nuance et privilégiant une gamme chromatique épurée. L'architecture comprise comme un paysage en soi.

La Galerie Particulière
11-16 rue du Perche 75003 Paris
Du mardi au samedi de 11h à 19h


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation