Comme il est de tradition, la semaine professionnelle de Visa pour l'image à Perpignan s'est achevée par l'annonce des différents lauréats.

Daniel Berehulak Visa d'Or Magazine et Presse Quotidienne

Une moisson de grande qualité, dont on retient notamment le reportage sur l'épidémie d'Ebola de Daniel Berehulak pour le New York Times. Il reçoit à la fois le Visa d'Or Magazine 2015 et celui de la Presse quotidienne. Déjà lauréat d'un Prix Pulitzer pour ce sujet, le photographe a livré un reportage poignant qui lui a demandé quatre longs mois de courage au cœur de la terrible épidémie qui a tué plus de 11 000 personnes en Afrique de l'Ouest.

Bülent Kiliç Visa d'Or News

Le prix prestigieux des prix, le Visa d'Or 2015 dans la catégorie News, a quant à lui été décerné au photographe turc Bülent Kiliç de l'AFP pour son travail sur les réfugiés syriens à la frontière turque.

Déjà récompensé par le Trophée Photo du Prix Bayeux-Calvados 2014 des correspondants de guerre, l'Association des photographes de la presse nord-américaine (NPPA), le China International Press Photo Contest (CHIPP) ainsi que par le magazine Time et le Guardian, qui l'ont désigné photographe d'agence de l'année, le photographe ne s'est pas montré très surpris de cette récompense, bien que très flatté. C'est au poste-frontière turc d'Akçakale, où des milliers de réfugiés syriens accompagnés de leurs enfants tentaient de franchir les clôtures de barbelés, qu'il a réalisé ses spectaculaires images. Attribuée par le magazine Paris Match, il a reçu une récompense de 8 000 €.

Pascal Maitre Visa 2015

Le Figaro Magazine, qui a remis le Visa d'Or d'Honneur 2015 d'un montant de 8 000 € également, a choisi de distinguer le travail du photographe Pascal Maitre, qui expose à Perpignan son reportage réalisé le long du fleuve Congo.

Il serait trop long de détailler le travail de tous les lauréats de Visa 2015, tant le festival foisonne de récompenses (voir ci-dessous), mais retenons tout de même le Visa d'Or du Webdocumentaire 2015 soutenu par France 24-RFI et attribué à Sarcellopolis de Sébastien Daycard-Heid et Bertrand Dévé. Loin des clichés habituels sur les cités et les affrontements entre police et jeunes de banlieues, nous avons aimé le message optimiste porté par ce travail qui met en avant toute la richesse des milieux multiculturels. Nous ne saurions que trop vous conseiller vous rendre sur sarcellopolis.com pour partir à Sarcelles, monter dans le bus et aller à la rencontre de ses habitants.

Sarcellopolis Webdocumentaire Visa 2015

Voici la liste des autres lauréats distingués lors de cette 27e édition de Visa pour l'image :

  • - Visa d'Or Humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge : Diana Zeyneb Alhindawi, pour Viols : procès de Minova ;
- Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik : Édouard Élias / Getty Images Reportage, pour son travail sur la Légion étrangère en République centrafricaine ;
- Prix Canon de la Femme Photojournaliste soutenu par le magazine Elle : Anastasia Rudenko, pour son travail sur la maladie mentale en Russie ;
- Prix ANI - Pixpalace : Andres Kudacki, pour son reportage sur l'Espagne, la crise nationale du logement et les expulsions ;
- Prix Pierre & Alexandra Boulat : Alfonso Moral / Cosmos, pour son projet de reportage sur le quotidien et les tensions religieuses dans la ville de Tripoli (Liban) divisée entre les communautés sunnite et alaouite ;
- Prix Camille Lepage : Romain Laurendeau / Hans Lucas ;
- Prix Photo - Fondation Yves Rocher : Lianne Milton pour son projet de reportage sur la sécheresse au nord-est du Brésil ;
- Prix Carmignac du Photojournalisme : Christophe Gin pour son projet sur Les zones de non-droit en
France.

Les expositions de Visa pour l'image sont encore accessibles jusqu'au 13 septembre 2015.

> Visa pour l'image 2015 : demandez le programme !
> Le site de Visa pour l'image
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation