Visa pour l'Image 2014 visuel, Bangui, République Centrafricaine, 2013, photo Pierre Terdjman
 
Cette année encore, l'équipe de Focus Numérique couvrira le Festival international du photojournalisme Visa pour l'Image et vous fera partager les temps forts de cette 26e édition.

C'est du 30 août au 14 septembre prochain que le cœur historique de Perpignan ouvrira ses bâtiments patrimoniaux afin de servir de cimaises aux divers reportages exposés un peu partout dans la ville. Dans son éditorial (que je vous invite à lire), Jean-François Leroy, fondateur et directeur de ce festival, est une fois de plus en colère, et cela se comprend !
 
La vingtaine d'expositions sélectionnées nous mènera du Venezuela, avec le reportage de Sebastián Liste, en Afrique du Sud avec la chronique d'un township du Cap d'Anne Rearick, en passant par l'Inde, la Birmanie ou le Vietnam. Nous pourrons voir également les ravages du typhon aux Philippines captés par Sean Sutton, ainsi que le déferlement d'extrême violence lié au conflit sévissant actuellement en République centrafricaine, à travers les objectifs de Pierre Terdjman et Michaël Zumstein. En mentionnant ce coin du monde, on ne peut que rappeler la nécessité de ce métier qu'est le photojournalisme, qui capturer des instants emblématiques pour témoigner de conflits armés ou de faits de société, et sa dangerosité qui sans cesse nous enlève des photoreporters de talent.
 
Visa pour l'Image 2014, Bruno Amsellem, Birmanie, Sittwe, 2013
Sittwe, Birmanie, Myanmar, août 2013 © Bruno Amsellem / Signatures.
 
Visa pour l'Image 2014, Mary F. Calvert
© Mary F. Calvert / Zuma Press
 
Visa pour l'Image 2014, Guillaume Herbaut
© Guillaume Herbaut / Institute

Visa pour l'Image exposera ainsi le travail de deux photojournalistes tous deux tués, l'un en Libye - Chris Hondros en 2011 - le second en avril dernier par un policier afghan, Anja Niedringhaus. Deux hommages entre autres, car la liste s'alourdit malheureusement de jour en jour, avec l'assassinat de Camille Lepage en Centrafrique le 13 mai dernier et, ce mercredi 28 mai, celui du photographe italien Andrea Rocchelli et de son traducteur, tués en Ukraine.
 
Visa pour l'Image 2014, Chris Hondros
© Chris Hondros / Getty Images
 
Visa pour l'Image 2014, Anja Niedringhaus
© Anja Niedringhaus / Associated Press

Visa pour l'Image 2014, Yunghi Kim
© Yunghi Kim / Contact Press Images
 
Visa pour l'Image, c'est aussi et surtout des soirées de projections en plein air au Campo Santo et place de la République. Chaque soir sera donc l'occasion de se confronter à l'actualité de l'année passée sur tous les continents, sans oublier des hommages, rétrospectives, expéditions scientifiques, dont voici une liste non exhaustive :
  •  
  • • l'actualité de l'année sur tous les continents : guerres, crises, politique, insolite, sport, culture, science, environnement... ;
  • • 1914 : les 100 ans de la Première Guerre mondiale ou Grande Guerre ;
  • • Rétrospective Nelson Mandela
  • • Lou Reed : du Velvet Underground à sa disparition en 2013
  • • « 20 ans après la guerre de Tchétchénie », constat sur la Tchétchénie d'aujourd'hui.
  • • « 20 ans après la révolte au Chiapas », que sont devenus les « zapatistes » aujourd'hui ?
  • • Kalachnikov : comment son invention a bouleversé le monde des combattants et des terroristes...
  • • Et aussi : Ukraine, Centrafique, Pakistan, Inde, Chine, Japon, Brésil,
  • Colombie, Venezuela, Israël, Iran...

Visa pour l'Image 2014, Olivier Laban-Mattei
© Olivier Laban-Mattei/ The Mongolian Project / MYOP
 
Visa pour l'Image 2014, Anne Rearick
© Anne Rearick / Agence VU'
 
Visa pour l'Image 2014, Gaël Turine
© Gaël Turine / Agence VU'
 
À ce programme déjà très dense s'ajoutent des rencontres avec des photoreporters, des agences photo, des colloques/débats, des signatures où il est question d'événements planétaires ou de faits de société.

Ce rendez-vous mondial du photojournalisme permet chaque année de décerner une dizaine de prix, dont les Visas d'Or ainsi que le Prix de la ville de Perpignan Rémi Ochlik, le Prix Canon de la Femme photojournaliste ou bien encore le Prix Pierre & Alexandra Boulat.

Du 15 au 19 septembre, les expositions resteront spécialement ouvertes pour les scolaires (sur rendez-vous : scolaire.visapourlimage@gmail.com). En 2013, plus de 8 000 élèves ont pu ainsi bénéficier de visites commentées par les photographes Benjamin Girette, Miquel Dewever-Plana, Bertrand Gaudillère et Pierre Terdjman : un bon moyen de faire appréhender et comprendre l'image d'actualité aux jeunes.
 

 
Festival International du photojournalisme, Visa pour l'Image
Du 30 août au 14 septembre 2014, Perpignan
Entrée gratuite tous les jours de 10h à 20h
La semaine professionnelle se tiendra du 1er au 7 septembre

www.visapourlimage.com
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation