Ceux du Nord, Visa pour l'Image 2014
16 novembre 1967. Le vieux milicien Tran Van Ong, habitant de la commune de Duc Ninh, district de Quang Ninh, province de Quang Binh, vient d'abattre un avion F4H. © Chu Chi Thành

Jusqu'à présent, le seul nom de photographe de guerre vietnamien que l'histoire occidentale retenait était Nick Ut Cong Huynh. La célèbre image de la petite fille brûlée au napalm, c'est lui. Il se trouve que Nick Ut (puisque c'est son diminutif qui restera) travaillait à l'époque pour l'agence américaine Associated Press.
Ce n'est pas le cas des quatre photographes vietnamiens retrouvés par Patrick Chauvel1 et exposés cette année à Visa pour l'Image. Eux sont du Nord. 


De 1960 à 1975, Chu Chi Thành, Doan Công Tinh, Hua Kiem et Maï Nam photographient le conflit du côté nord-vietnamien. Ils mettent en image l'armée populaire et tous les habitants qui participent de près ou de loin à l'effort de guerre, dans le camp communiste.

Ceux du Nord, Visa pour l'Image 2014
Troupes d'assaut nord-vietnamiennes à l'offensive.© Hua Kiem

Là où les correspondants de guerre occidentaux s'acharnaient à montrer l'horreur et les souffrances de ce conflit qui dura, rappelons-le, de 1955 à 1975, ceux du Nord suivaient une autre propagande. Il fallait avant tout montrer la cohésion de tout un peuple, et trouver des icônes qui porteraient haut l'étendard du sacrifice.

Ceci peut expliquer les sourires étrangement sereins des combattants saisis dans leur quotidien. On montre davantage les assauts que les charniers, les blessés secourus que ceux abandonnés. Main Nam particulièrement s'applique à photographier de magnifiques jeunes femmes combattantes.

Ceux du Nord, Visa pour l'Image 2014
Une opératrice radio de l'armée nord-vietnamienne sur la piste Hô Chi Minh. © Hua Kiem

Tout cela ne retire en rien la valeur du travail photographique. Plusieurs clichés interpellent par leur qualité esthétique époustouflante. Bien qu'on ignore exactement la part, peut-être infime, de mise en scène, il est certain que Doan Công Tinh a dû avoir l'œil acéré pour saisir comme il l'a fait des éclaireurs à contre-jour d'une cascade.

Ceux du Nord, Visa pour l'Image 2014
1970. Des éclaireurs nord-vietnamiens sont à la recherche d'un passage au milieu des rapides pour les unités de logistique qui suivront avec le ravitaillement en vivres et munitions. © Doan Công Tinh


La propagande a invariablement sa part dans la médiatisation des conflits. Aujourd'hui encore, même si elle s'exerce parfois en dépit de la volonté des photographes. Ce n'est donc pas ce que l'on retiendra de cette exposition.

Non, il s'agit davantage de réaliser, une fois de plus, à quel point l'histoire est géopolitique - et l'iconographie qui l'accompagne, par conséquent, l'est aussi. 
Il aura fallu près de quarante ans pour que le grand public découvre un autre point de vue sur la guerre du Vietnam.

Qu'est-ce que cela change ? Tout.

Ceux du Nord, Visa pour l'Image 2014
1966. À 19 ans, Nguyen Thi Hien est chef de l'escouade de la milice à Yen Vuc, district de Ham Rong, province de Thanh Hoa. Elle a survécu à plus de 800 raids aériens et a été enterrée vivante à quatre reprises lors des explosions des bombes de B-52. © Maï Nam

Accepter un décentrement de point de vue, c'est avoir la curiosité d'écouter l'autre. C'est reconnaître qu'il y a plusieurs vérités coexistantes. C'est déjà faire vaciller la dangerosité du patriotisme.

Au-delà de tout cela, il s'agit également de ne plus déposséder des peuples de leur histoire. Avant que les États-Unis ne s'en mêlent, ce conflit était avant tout une guerre civile au sein du Vietnam. Comment se fait-il que l'on n'en retienne que les photographies de reporters états-uniens ou européens ? Peut-être une nouvelle preuve de l'arrogance d'un Occident sur le reste du monde.

Avec cette exposition, justice est un peu rendue au travail des photographes vietnamiens.

Ceux du Nord
La grande salle d'exposition du couvent des Minimes © Aurélie Coudière

  • 1. ↑Patrick Chauvel (né en 1949) réalise des reportages de guerre depuis ses 17 ans. Le Vietnam fut sa seconde expérience de conflit après la Guerre des Six Jours. Blessé un nombre incalculable de fois, il continue aujourd'hui ses reportages et parallèlement, écrit et réalise des documentaires.

Ceux du Nord
Visa pour l'image,
festival international du photojournalisme
Du 30 août au 14 septembre 2014
Couvent des Minimes
Perpignan
Entrée gratuite, tous les jours, de 10h à 20h.

> L'exposition sur le site de Visage pour l'Image
> Toute l'actualité de Visa pour l'Image 2014

Ceux du Nord
140 photos inédites des photoreporters du Nord-Viêtnam entre 1966 et 1975
Patrick Chauvel
Coédition Les Arènes / Fondation Patrick Chauvel
Sorti le 3 septembre 2014
21 x 28 cm, 160 pages
ISBN : 9782352043492
29,90 €

> Présentation du livre sur le site de l'éditeur


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation