On vous parle beaucoup des Lightroom, Aperture, Bibble et consorts. On oublie parfois UFRaw, qui a le handicap d'être un "pur" dérawtiseur... et de ne pas nous envoyer un communiqué à chaque mise à jour. La version 0.17 publiée cette semaine a pourtant une nouveauté majeure : le support des corrections optiques.


Correction de la distorsion sous UFRaw 0.17 + Lensfun

UFRaw ne fait que du développement. Il ne s'occupe pas, en particulier, du tri ou de l'organisation des bibliothèques, ce qui le rend difficilement utilisable par les photographes shootant massivement en Raw. En outre, son interface est plus classique et sans doute plus confuse que celle d'un Lightroom ou d'un Bibble, même si l'on y trouve toutes les options nécessaires.

UFRaw a tout de même quelques vrais points forts. D'abord, il utilise le moteur DCraw, connu pour le très grand nombre d'appareils supportés — et tous ne sont pas listés : nous l'avons utilisé avec succès pour développer des Raw de Hasselblad H4D-40, officiellement non reconnu, en renseignant manuellement une poignée de paramètres comme la température de couleur. Ensuite, il est totalement gratuit : pour développer un Raw de temps en temps, il n'est pas forcément nécessaire d'acheter un développeur spécialisé qui coûte souvent une bonne centaine d'euros.

Enfin, UFRaw est disponible pour différents systèmes d'exploitation. Développé pour Linux, il s'interface parfaitement avec le logiciel de traitement d'images GIMP et a été porté sous Windows et Mac OS X. En cela, il est probablement le principal concurrent de Bibble 5.

Comme la plupart des logiciels linuxiens (et googleiens...), c'est une bêta permanente, qui évolue petit à petit. La dernière version 0.17 inaugure cependant une tout nouvelle fonctionnalité : la correction des défauts de l'objectif. Lancée par DXO, adoptée dans la plupart des appareils photo modernes pour la production des Jpeg de base, c'est désormais une fonction essentielle d'un logiciel de développement. En fait, comme il s'appuie sur DCraw pour le développement proprement dit, UFRaw se base sur une librairie tierce pour les corrections optiques : Lensfun.

Comme pour les autres logiciels, une base de données des appareils et objectifs permet de présélectionner certaines corrections. Hélas, pour l'heure, il semble que seule la distorsion (il est vrai souvent délicate à corriger précisément à l'œil) soit ainsi prise en compte, et les objectifs récents ne sont pas tous dans la base. Vous pouvez heureusement passer en mode manuel ; les réglages sont d'une intuitivité toute relative, mais en jouant sur les curseurs on comprend assez vite l'effet de chacun.

Au programme, on trouve donc un module de correction de distorsion, qui gère non seulement le coussinet et le barillet "simples", mais également certaines distorsions plus complexes courantes sur les zooms. Le module de correction du vignetage permet également trois niveaux d'intervention, tandis que le module anti-aberrations chromatiques dispose de deux modes de fonctionnement.

Ici, en mode simple, nous avons deux réglages ; l'un joue sur le décalage rouge-cyan, l'autre sur le décalage jaune-bleu. En mode polynomial, vous aurez six réglages permettant de corriger beaucoup plus finement, mais également avec une complexité accrue d'autant.

L'introduction de corrections optiques comble une vraie lacune des versions précédentes d'UFRaw. Certes, l'interfaçage avec GIMP permettait de corriger ces problèmes a posteriori, mais souvent via des manipulations plus compliquées que dans un module dédié.

On notera en revanche qu'il s'agit encore d'une fonction expérimentale, que les auteurs d'UFRaw ne conseillent pas d'activer par défaut. Notamment, les paramètres de ce module ne sont pas enregistrés dans les profils de développement : il faut donc les re-régler à chaque développement d'image. Quelques soucis lors du développement de noir et blanc ont également été constatés, et des bugs d'interface graphique sont possibles — selon les auteurs, "la fonction Lensfun a presque doublé le nombre de contrôles dans l'interface".

La correction des distorsions est également pour l'instant limitée à Linux. Les captures d'écran ci-dessus ont été réalisées sous Ubuntu Karmic Koala ; nous avons dû passer par les fichiers sources pour installer le logiciel, en activant manuellement l'option Lensfun.

À noter, les auteurs de Lensfun vous proposent de télécharger une vidéo montrant le fonctionnement du module UFRaw.

> Site de UFRaw (en anglais)

> Vidéo explicative

PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
UFRaw 0.17 : support des corrections optiques



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation