CP+ : Sur le stand de Tokina, il était possible d'essayer deux nouvelles optiques fraîchement dévoilées : un zoom 12-28 mm f/4 pour APS-C et un 70-200 mm f/4 stabilisé.

Stand Tokina au CP+ 2013
Le stand Tokina au CP+ 2013.

Pour remplacer le 12-14 mm f/4 existant et contrairement aux principaux concurrents, qui proposent des zooms plus larges (Canon 10-22 mm, Nikon 10-24 mm, Sigma 10-20 mm), Tokina a choisi allonger son télézoom pour reflex APS-C avec l'AT-X 12-28 mm Pro DX f/4 (équivalent à un 18-42 mm en 24x36). Les modèles présentés avaient une belle finition avec des revêtements de qualité et toujours la possibilité de passer en mise au point manuelle en tirant à soi la bague pour débrayer le mécanisme. Difficile d'obtenir des précisions sur le prix et la disponibilité de l'optique, mais il devrait arriver sur le marché japonais avant l'été pour un prix similaire au 12-24 mm actuel.

Tokina 12-28mm f/4 annoncé au CP+
Le zoom grand-angle pour reflex APS-C 12-28 mm f/4 de Tokina monté sur un D7000.

L'autre optique est l'AT-X 70-200 mm f/4 PRO FX VCM. Un télézoom pour 24x36 stabilisé qui viendra piétiner les platebandes du Nikkor ou du modèle Canon. Celui-ci est équipé des dernières technologies de la marque avec un système de stabilisation (VCM) et une motorisation ultrasonique avec retouche permanente du point. Pour ce modèle aussi, la qualité de fabrication est de bonne facture et l'autofocus nous a semblé plutôt réactif. Il faudra toutefois patienter jusqu'à l'été avant de pouvoir monter ce télézoom sur un boîtier au Japon. Pour le prix, impossible d'obtenir des renseignements fiables. Nous contacterons le distributeur français dès que possible.


Tokina 70-200 mm f/4 stabilisé.

TCP, importateur de Tokina en France,  nous informe également que la nouvelle version MkII du 11-16 mm f/2,8 (motorisation ultrasonique) sera très prochainement commercialisée à 699 euros.

Lire également
> Test Tokina 11-16 mm f/2,8
> Toutes les optiques testées
> Les nouveautés photo du salon CP+ 2013


Source : Tokina
Contact Charte de la vie privée