Alternative aux trépieds classiques et encombrants dans certaines conditions, le Gorillapod de Joby offre une souplesse d'utilisation hors norme et un système de fixation innovant et pratique. Est-ce vraiment le trépied de voyage idéal ?


Gorillapod SLR-Zoom test
Gorillapod Focus


Pour notre test, nous avons essayé deux modèles : le Gorillapod SRL-Zoom et Focus. Le premier est avant tout destiné aux compacts et reflex équipés d'un zoom transtandard classique (l'habituel 18-55 mm). La fiche technique indique que le Gorillapod SLR-Zoom peut supporter jusqu'à 3 kg, ce qui laisse une bonne latitude d'utilisation. Sur la balance, le modèle SLR-Zoom approche les 238 g, ce qui est assez léger au final. On peut donc facilement le garder vissé sur l'appareil pendant une ballade. Bien replié, l'engin fait 250 x 60 x 60mm. aussi, les dimensions sont assez réduites pour tenir dans un sac photo classique et facilement dans un sac à dos. Ce trépied se range donc dans la catégorie dite "de table" et ne viendra pas remplacer votre modèle classique pour toutes les situations. L'atout principal du Gorillapod reste bien sûr la flexibilité et le concept d'accroche.

Gorillapod SLR-Zoom test
Gorillapod SLR-Zoom

Gorillapod slr-zoom test   Gorillapod slr-zoom test

Le trépied est réalisé en plastique et caoutchouc d'assez bonne facture. Il peut se laver très facilement sans poser de problème. Chaque élément (boule) s'articulant les uns par rapport aux autres vous pouvez tordre les pieds dans tous les sens. Chaque anneau (entre les boules) est en caoutchouc et assure une bonne adhérence sur diverses surfaces. La résistance est bonne et la forme finale est résistante. J'ai utilisé le Gorillapod pendant 15 jours et le pied n'a pas montré de faiblesse, il reste à savoir comment les parties mécaniques résistent dans le temps.

Dans une position classique, le Gorillapod SLR-Zoom supporte parfaitement le poids d'un reflex Olympus E-3 équipé d'un 12-60 mm (1,7 kilo). Gageons que le Gorillapod sera peu utilisé dans ces conditions. Nous l'avons donc testé dans différentes positions et situations et le pied s'est parfaitement comporté assurant une bonne stabilité à l'appareil. À l'usage, le Gorillapod s'avère très efficace dans certaines situations où il n'est pas possible de poser un pied au sol. Toutefois, il faut bien garder à l'esprit que la visée optique d'un reflex ne permet pas non plus toutes les fantaisies et que l'appareil doit rester suffisamment accessible pour une utilisation confortable. Bien sûr, le numérique permet de réaliser les réglages par un simple déclenchement, mais cela peut rapidement devenir fastidieux.  Avec un compact ou un reflex doté d'une visée directe sur écran LCD (notamment l'Olympus E-3 et son écran rotatif), les choses sont différentes et le Gorillapod s'avère souvent intéressant.

Gorillapod slr-zoom test 
 
Gorillapod slr zoom test

Pour fixer l'appareil, vous disposez d'un pas de vis normalisé qui s'adapte à la plupart des appareils (et un adaptateur pour vis 3/8'' est livré). Un des problèmes reste l'attache de l'appareil. L'accès à la vis n'est pas très aisé et il faudra utiliser un outil (pièce ou tournevis). Dommage. On peut toutefois acheter un plateau d'attache rapide (il y a liste d'accessoires pour le Gorillapod disponible sur le site Internet Joby). Certains permettent de fixer un flash ou dispose d'un niveau à bulle. Vous pouvez naturellement fixer tous les accessoires compatibles avec le pas de vis. Au tableau des petits regrets, on inscrira le manque d'une tête rotative pour positionner correctement l'appareil une fois les pieds en place. En forçant un peu sur les rotules pour bien maintenir le reflex, il arrive parfois que celles-ci se déboitent. La "réparation" est aisée et demande juste d'insérer l'élément fermement.

Gorillapod slr zoom test

Gorillapod slr-zoom test

Gorillapod slr-zoom test

Gorillapod slr-zoom test

Gorillapod slr-zoom test

Gorillapod slr-zoom test     Gorillapod slr-zoom test

La version Focus du Gorillapod se destine plus particulièrement aux "gros" reflex équipés d'un bon "gros" zoom lumineux. La version Focus permet de soutenir jusqu'à 5 kilos. Pas mal. Le trépied est également plus lourd (470 g), plus grand (290 x 92 x 92 mm). Sur le terrain, le modèle Focus s'avère bien plus coriace à manipuler. Une résistance qui assure une excellente stabilité du trépied.
On pourra faire les mêmes reproches à ce modèle : absence d'attache rapide par défaut, accès délicat à la vis.

Gorillapod Focus test   Gorillapod focus test
Le Gorillapod Focus

Gorillapod test

Au final, le Gorillapod SLR-Zoom tient ses promesses : léger, relativement facile à mettre en oeuvre , il rendra service dans des situations bien particulières. En effet, ce trépied ne substitue pas forcément à un trépied de table (généralement plus petit, plus léger et surtout plus discret) et ne remplace pas un trépied classique. Il est donc probable que vous ne vous servirez pas de votre Gorillapod tous les jours, mais sur un terrain accidenté ou pour des prises de vues originales, ce trépied malléable est un véritable atout. En outre, le Gorillapod est plus pratique avec un système de visée sur écran.
La version Focus (plus grande et moins légère) est à réserver à ceux qui utilisent un matériel lourd et conserve à la fois les avantages et les inconvénients du modèle SLR-Zoom.
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Test Gorillapod SRL-Zoom et Focus



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation