Leica M9 prise en main

Dès la présentation officielle du Leica M9, le mercredi 9/9/09 à 15h15, précise, plusieurs modèles étaient disponibles dans les Centres Conseils Leica. Nous nous sommes donc rendus au magasin Leica Camera Paris, boulevard Beaumarchais, pour vous proposer une première prise en main du produit en avant-première.

À première vue, le Leica M9 se différencie très peu de ses prédécesseurs les M8 et M8.2. Seul petit détail qui saute aux yeux : la disparition de l’écran sur le dessus de l’appareil, qui offrait jusqu’à présent l’affichage du compteur de vue et du niveau de la batterie. Ces informations sont désormais disponibles sur l’écran principal de l’appareil, via la touche info. Dommage car l’affichage sur l’écran arrière est bien plus gourmand en énergie.

Leica M9 prise en main

Franck et un Leica M9 plein format numérique avec viseur télémétrique.

L’esthétique générale du produit a également été un peu modifiée, laissant apparaître un léger décroché sur l’angle supérieur de l’appareil. Cette modification, purement esthétique, est sensée rappeler le look des anciens modèles M argentiques, sur lesquels ce décroché accueillait le levier de rembobinage du film. Car il s’agit bien des puristes du Leica M que la firme de Solms entend satisfaire avec ce produit ! Les utilisateurs de Leica argentique retrouveront le confort de visée de leur ancien matériel. Les habitués des M8 et M8.2 seront, quant à eux, un peu déçus par cette visée « plein format » qui réduit par conséquent l’espace de visée « hors-champ » (les deux viseurs étant parfaitement identiques). Lors de cette présentation, les possesseurs de lunettes se sont avoués gênés et même empêchés d’utiliser de très courtes focales.

Leica M9 prise en main

Le bouton "protect" présent sur le M8 fait place à un bouton de réglage de la sensibilité ISO. Elle s'étend de 80 à 2500 ISO, bien que la sensibilité nominale du capteur soit toujours de 160 ISO.

Pour constater et juger des autres changements, il convient d’entrer dans les menus et d’observer de plus prêts les réglages de l’appareil.
À l’exception de la sensibilité ISO, désormais accessible directement via un bouton dédié à l’arrière de l’appareil, très peu de changements ont été opérés sur l’ergonomie de navigation du menu principal. Seules les couleurs de fond semblent avoir changé ! Mais si l’on creuse un peu, on constate cependant quelques modifications bien appréciables.

Leica M9 prise en main

Le Leica M9 détecte automatiquement les nouvelles optiques "codées" et propose une correction du vignetage.

Tout d’abord la correction automatique des optiques, inaugurée sur le M8 pour les récentes optiques codées, peut être appliquée aux optiques Leica M d’ancienne génération. Pour ces dernières, il est nécessaire de sélectionner manuellement dans une vaste liste l’optique utilisée afin que les corrections soient automatiquement appliquées à la volée.

Le Leica M9 propose désormais quatre fonctions de réarmement. Un mode normal, que nous avons trouvé plutôt bruyant, un mode discret qui permet de n’actionner le réarmement qu’au moment où l’on relâche le déclencheur, un mode doux, plus silencieux que le mode normal, et enfin un mode discret et doux qui permet de cumuler l’effet des deux fonctions précitées. Cette fonction activée, on retrouve à peu près le bruit du déclenchement du M8.2 pour lequel de grosses corrections avaient été apportées. Le M9 hérite également de l’écran doté d’une protection en verre saphir inauguré sur le M8.2 et qui limite l’apparition de rayures. En revanche nous avons trouvé cet écran peu défini et de qualité moyenne en termes de restitution des couleurs.

Côté traitement de l’image, nous n’avons pu obtenir plus de détail sur le « cœur » du système. Il semblerait que le Leica M9 ait bénéficié d’avancées technologiques développées pour l’appareil moyen-format S2. Toujours est-il que le processeur qui l’équipe doit être plus puissant que celui du M8, car l’appareil ne perd quasiment pas en vitesse de traitement par rapport au M8 – la cadence maximale est de 2 images par seconde dans les deux cas, sur 8 vues consécutives sur le M9 et 10vues sur le M8 – alors que la taille des images est presque doublée de l’un à l’autre.

De même, l’appareil gagne sensiblement en correction du bruit, ce qui permet, selon le fabricant d’obtenir des résultats équivalent aujourd’hui à 1250 ISO sur un M9 et à 640 ISO sur un M8. La taille des photosites étant la même sur les deux capteurs, cette amélioration est sans doute due à la présence d’un nouveau processeur plus puissant et plus performant. Sans nous prêter à des comparaisons précises entre les deux appareils, nous avons pu vérifier les bons résultats du M9 en haute sensibilité (voir les photographies au dessous). À noter également que la sensibilité nominale du capteur est toujours de 160 ISO. Si l’appareil propose aujourd’hui un réglage à 80 ISO, ce n’est qu’une réinterprétation des données nominales du capteur, qui devrait donner des résultats légèrement moins bons qu’à 160 ISO. La vitesse maximale de capture n’étant plus que de 1/4000s, ce réglage pourrait cependant se montrer très intéressant dans des cas de forte luminosité.

Vous pouvez d'ores et déjà télécharger les images réalisées aux différentes sensibilités dans la partie Gestion du bruit électronique.

Après cette première prise en main, notre sentiment sur le Leica M9 est partagé.

Nous apprécions beaucoup la présence du capteur 24x36 cm qui permet d’utiliser les optiques Leica M sans coefficient de correction de focale. Nous aimons le système de correction optique et son utilisation possible avec les objectifs non codés d’ancienne génération, et enfin, nous trouvons le bouton d’accès direct à la sensibilité ISO vraiment pratique. Les premiers essais en haute sensibilité nous semblent très prometteurs et nous trouvons le positionnement tarifaire du Leica M9, certes haut placé, mais raisonnable pour la marque.

Leica M9 prise en mains

L'exposition est mesurée à partir de la lumière réfléchie par les lamelles claires du premier rideau de l’obturateur.


En revanche, nous sommes très déçus de voir que la firme germanique n’a pas profité de l’occasion pour apporter de plus amples amélioration à ce produit tant attendu. La qualité de l’écran est vraiment décevante, surtout quand on compare à ce que proposent aujourd’hui les autres marques. Nous aurions aimé qu’il soit mieux défini, plus fidèle et moins sensible aux traces de doigts ! Nous aurions également aimé que la navigation dans les menus soit plus intuitive. Le fait de devoir passer par la touche « set » pour pouvoir modifier ensuite à l’aide des flèches ou de la molette un réglage est une perte de temps inutile. Mais sur ce point les habitués de la marque seront peut être ravis à l’idée que le Leica M9 est un Leica M8 de meilleure qualité mais sans grande révolution. Il leur sera ainsi plus facile de passer de l’un à l’autre.

Reste à savoir si les possesseurs de Leica M8 ou M8.2 seront prêts à remettre la main au porte-monnaie et à dépenser 5 500€ TTC pour un nouveau jouet…

 

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation