Nikon d300s test

Le Nikon D300s vient donner une petite touche de jeunesse à l'excellent  D300 présenté il y a tout juste 2 ans. Pas de révolution donc, mais quelques améliorations pour repositionner le reflex semi-pro face à une concurrence toujours active (Canon 50D, Pentax K-7...).

Les modifications se font donc par petite touche et il faut un oeil excercé pour remarquer les changements au niveau du boîtier.
Ainsi, vous noterez l'apparition d'une touche Liveview directement sur le dos (en dessous du joypad de navigation) et un bouton "Info" qui remplace la commande d'ouverture de la trappe pour les cartes mémoire.

La touche Info, permettra donc de modifier rapidement certains paramètres de prise de vue directement sur l'écran LCD de l'appareil comme sur les boîtiers D700 ou ceux de la série D3. Ainsi, vous pourrez facilement et rapidement modifier la réduction du bruit, le D-Lighting actif ou l'optimisation d'image (Picture Control). Il est également possible d'activer des bulles d'aide pour aider le photographe à paramétrer son appareil. Comme sur le D3 et D3x, le D300s dispose d'un niveau électronique affichage sur l'écran LCD.

     
  • Capteur :

    Capteur CMOS de 12,3 Mpix effectifs
      (sur un total de 13,1 millions pixels).
    Taille : 23,6 x 15,8 mm. Rapport 3:2.
  • Monture :

    Monture à baïonnette Nikon F
  • Optique livrée :

    selon les kits.
  • Stabilisation :

    Non
  • Antipoussière :

    Nettoyage du capteur d'image, données de référence de la fonction Correction poussière (logiciel Capture NX 2 optionnel requis)
  • Vidéo :

    oui, HD 720p
  • Viseur :

    optique
    pentaprisme  (champ couvert 100%, grossissement de 0,94x).
    Dégagement oculaire de 19,5 mm.
    Verre BriteView Clear Matte Mark V de type B doté d'un cadre de mise au point (possibilité d'afficher le quadrillage)
  • Visée écran LCD :

    Oui
  • Écran :

    ACL TFT 3 pouces, environ 920 000 pixels (VGA), polysilicium basse température, visibilité jusqu'à 170°, couverture de l'image avoisinant les 100 % et réglage de la luminosité
  • Mise au point :

    À détection de phase TTL, par module capteur autofocus Nikon Multi-CAM 3500DX avec réglage précis, 51 points AF (dont 15 capteurs en croix) et illuminateur d'assistance AF (plage d'environ 0,5 à 3 m)
  • Modes autofocus :

    • Autofocus : AF ponctuel (S); AF continu (C); activation automatique du suivi de mise au point prédictif en fonction
    du mouvement du sujet
    • Manuel (M) : télémètre électronique
    pris en charge
  • Mesures d'exposition :

    Mesure de l'exposition TTL
    à l'aide du capteur RVB 1005 photosites

    • Matrice : mesure matricielle couleur 3D II (objectifs de type G et D) ; mesure matricielle couleur II (autres objectifs à microprocesseur) ; mesure matricielle couleur disponible avec les objectifs sans microprocesseur si l'utilisateur fournit les réglages de l'objectif
    • Pondérée centrale : 75 % de la mesure portant sur un cercle de 8 mm au centre du cadre de visée. Diamètre du cercle de 6, 10 ou 13 mm ou pondération basée sur la moyenne de l'ensemble de la vue (8 mm avec un objectif sans microprocesseur)
    • Spot : mesure sur un cercle de 3 mm (environ 2 % du cadre de visée) centré sur le point AF sélectionné (sur le point AF central avec un objectif sans microprocesseur)
  • Modes d'exposition :

    Auto programmé avec décalage du programme (P) ; Auto à priorité vitesse (S) ; Auto à priorité ouverture (A) ; Manuel (M)
  • Vitesse d'obturation :

    1/8000 à 30 s par incréments de 1/3, 1/2 ou 1 IL, pose B, X250
  • Motorisation :

    Avec accumulateur Li-ion rechargeable EN-EL3e : de 1 à 7 vps environ (mode CL), 7 vps environ (mode CH) ;
    Avec poignée-alimentation MB-D10 optionnelle et accumulateur Li-ion rechargeable EN-EL4a : de 1 à 7 vps environ (mode CL), 8 vps environ (mode CH)
  • Sensibilité ISO :

    200 à 3200 ISO extensible de 100 à 6400 ISO
  • Mémoire :

    Cartes mémoire CompactFlash de type I (compatibles UDMA) ; cartes mémoire SD, compatibles SDHC
  • Format image / vidéo :

    Conversion A/D sur 14 bits
    enregsitrement sur 12 ou 14 bits.
    Raw NEF : 4288 x 2848 pixels
    JPeg et Raw+JPeg
    Vidéo (AVI, Motion JPeg)
    HD 1280x720 pixels 24 i/s,
    640x424 pixels, 24 i/s et
    320 x 216 pixels, 24 i/s.
    format AVI, compression Motion JPeg
  • Alimentation :

    batterie Li-ion rechargeable EN-EL9a
  • Connexion :

    USB 2, HDMI type C, entré stéréo mini-jack
    connecteur 10 broches : peut servir à connecter une télécommande optionnelle, le module GPS GP-1 ou un périphérique GPS NMEA0183 version 2.01 ou 3.01 (requiert un câble pour récepteur GPS MC-35 optionnel et un câble avec connecteur D-sub à 9 broches)
  • Dimensions :

    147 x 114 x 74 mm environ
  • Poids :

    xx g
    (boîtier nu avec carte mémoire et batterie)
  • Logiciels :

    Nikon ViewNX.
  • Dans la boîte :

    Accumulateur rechargeable Li-ion EN-EL3e, chargeur rapide MH-18a, protecteur d'oculaire DK-5, œilleton caoutchouc DK-23, câble USB UC-E4, câble audio vidéo EG-D2, courroie AN-DC4, protège-moniteur BM-8, bouchon de boîtier BF-1A, volet de griffe flash BS-1, CD-ROM Software Suite


Pour les autres changements, on notera la présence de 2 emplacements pour les cartes mémoire (CF et SD/SDHC) et la commande de validation dans le joypad.

Le D300s est également dopé aux stéroïdes et la marque annonce une rafale à 7 i/s voire 8 i/s avec la poignée d'alimentation et la batterie EN-EL4a.
Mais bien sûr, LA grande nouveauté reste la présence de la vidéo. On reste toutefois sur une version assez limitée de cette fonctionnalité, même si le D300s apporte la mise au point automatique pendant le filmage et l'enregistrement stéréo externe.

Si le Nikon D300s séduira certainement les possesseurs d'un D200 ou le photographe à la recherche d'un boîtier rapide, bien construit et à l'ergonomie réfléchie, saura-t-il convaincre un nikoniste qui possède déjà un D300 ?

Réponse dans notre test du Nikon D300s.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation