Sur le côté gauche de l'appareil, un large rabat en caoutchouc protège la plupart des connectiques du Nikon D300s. On retrouve pêle-mêle une sortie A/V au format mini jack, une sortie A/V au format mini HDMI (type C), une entrée micro stéréo au format mini jack également, une prise pour l'alimentation secteur et enfin une connexion USB 2 pour le transfert des données.

Nikon D300s test review connectique

La sortie HDMI est une bonne solution pour profiter pleinement du mode vidéo sur un téléviseur compatible. En outre, il est possible de choisir la définition de sortie et donc de jongler notamment avec le mode 720p ou 1080i pour également afficher les vidéos sur un écran HDTV 1080, mais également les images. On peut regretter que Nikon ne fasse pas évoluer son interface de transfert qui reste, comme pratiquement tous les concurrents, en USB2. On se prend à rêver d'un FireWire 800 ou pourquoi pas une interface eSata.

Nikon D300s test review connectique

 

Les 2 caches en caoutchouc sur l'avant du D300s révèlent des connexions plus spécifiques. En haut, on retrouve la synchro flash et en dessous une prise 10 broches qui permet de connecter une télécommande filaire ou non, un GPS ou divers accessoires compatibles.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation