Pentax K-7 test video

Si l'arrivée du mode vidéo sur le Pentax K-7 n'était pas l'attraction la plus attendue du nouveau reflex expert, son intégration est un choix plus que judicieux pour afficher une fiche technique des plus complètes et contenter les clients les plus pointilleux.

Pour autant, cette fonction vidéo est pour le moins assez fruste : pas d'autofocus pendant l'enregistrement, réglages limités, micro intégré mono, une prise micro jack stéréo, mais pas de prise casque, mode HDTV limité au 720p, compression universelle, mais un peu vétuste en Motion JPeg...Toutefois, il convient de remarquer que la plupart des autres reflex-caméscope (Canon 500D, Nikon D90 ou D5000...) proposent peu ou prou les mêmes fonctionnalités et les mêmes limitations. Il faut se retourner vers le Panasonic GH1 pour trouver un réel concurrent aux caméscopes. Ici, comme sur les autres reflex, c'est bien un mode vidéo qui est proposé, et non pas des fonctionnalités d'une caméra. Le Pentax K-7 ne remplacera donc pas le caméscope de poing sur lequel vous lorgniez depuis des mois, mais il vous permettra d'immortaliser rapidement de petites tranches de vie sans avoir à sortir l'artillerie lourde.

Le K-7 propose toutefois quelques astuces bien pratiques. On pense immédiatement à la stabilisation par déplacement du capteur qui fonctionne aussi bien en mode photo qu'en mode vidéo (ce qui n'est pas le cas de l'Olympus E-P1 qui bascule alors sur une stabilisation numérique pour préserver la batterie). Je note deux avantages à ce procédé : la possibilité (bien sûr) de bénéficier de la stabilisation avec toutes les optiques utilisées et la quasi absence de bruit pendant l'enregistrement vidéo. En effet avec un 5D Mark II équipé d'un 24-105 mm IS, le ronronnement de la stabilisation devient rapidement très agaçant. Vous pouvez regarder la vidéo ci-dessous qui met en évidence le bénéfice de la stabilisation mécanique pendant le filmage.

Attention toutefois : la stabilisation n'est pas une panacée. L'absence de mise au point automatique pendant l'enregistrement des vidéos limite fortement l'intérêt du mode. En effet, si vous pouvez naturellement contrôler la mise au point via la bague manuelle, toute manipulation entraine forcément de petits mouvements que le système de stabilisation ne pourra compenser. Vous imaginez facilement alors qu'il est difficile de se passer d'un pied pour utiliser convenablement le mode vidéo, surtout si vous souhaitez utiliser une optique zoom.

Qualité des vidéos
Globalement les vidéos délivrées par le Pentax K-7 sont de bon aloi : en mode 720p, les détails sont bien présents si la mise au point est correctement réalisée, ce qui s'avère pas évident au fur et à mesure des essais. Sur un plan fixe, on profite pleinement de la définition en 1280x720 pixels. Sur des sujets en mouvement (s'ils s'approchent), le filmage devient beaucoup plus délicat puisqu'il faudra en permanence ajuster la mise au point à la main en vérifiant la netteté sur l'écran LCD. Malgré les 920 000 points d'affichage et la définition VGA, la mise au point reste très délicate à effectuer surtout en extérieur où l'écran reste toujours un peu trop brillant.

Les exemples ci-dessous montrent également une bonne dynamique des vidéos dans lesquelles les ciels restent détaillés. Dans la plupart des cas avec un caméscope classique, les ciels deviennent trop rapidement laiteux ce qui n'est pas le cas avec le Pentax K-7.
Avec des sujets en mouvement, la fluidité est de mise et l'on ne note que peu d'artéfacts de compression. Pourtant, le K-7 utilise un codec universel, mais assez ancien : le Motion JPeg (encapsulage .AVI). Les films sont donc facilement lisibles sur de nombreuses plateformes et le montage vidéo est simplifié (les images sont compressées indépendamment), mais les vidéos sont en revanches très volumineuses (6 Mo la seconde...).
Dommage que Pentax ait choisi un format des plus exotique (1536x1024 pixels) qui s'approche du HDTV 1080 sans jamais l'atteindre et qui ne respecte pas le ratio 16:9. On se contentera donc du mode HDTV 720p amplement suffisant dans la plupart des cas, surtout que la compression Motion JPeg n'est pas des plus efficace. Pensez à investir quelques actions chez les fabricants de cartes mémoire.

Pentax K-7 test vidéo exemple 1

Un exemple de vidéo en mode HDTV 720p avec un sujet en mouvement. Vous pouvez télécharger la vidéo en cliquant sur l'image ci-dessus. Attention le fichier fait plus de 120 Mo (20 secondes de vidéo).

Pentax K-7 test vidéo exemple 2

Un exemple de vidéo en mode HDTV 720p avec un sujet en mouvement. Vous pouvez télécharger la vidéo en cliquant sur l'image ci-dessus. Attention le fichier fait plus de 58 Mo (10 secondes de vidéo).

Pentax K-7 test vidéo exemple 3

Un exemple de vidéo en mode HDTV 720p en mode panoramique afin de constater l'efficacité de la mesure d'exposition selon les scènes filmées. Vous pouvez télécharger la vidéo en cliquant sur l'image ci-dessus. Attention le fichier fait plus de 240 Mo (40 secondes de vidéo).

Avec un capteur APS-C et des optiques lumineuses, il est facile de jouer sur la profondeur de champ pour bien détacher le sujet du fond. Des effets difficiles à obtenir avec un caméscope numérique actuel.

Pentax K-7 test vidéo 5

Un exemple de vidéo en mode HDTV 720p pour mettre en avant la gestion de la profondeur de champ.Vous pouvez télécharger la vidéo en cliquant sur l'image ci-dessus. Attention le fichier fait plus de 85 Mo (10 secondes de vidéo).

En basse lumière, le K-7 s'en sort honnêtement sans plus. Sur la vidéo ci-dessous tournée de nuit sous un éclairage urbain, on note clairement le bruit électronique coloré (surtout si vous regardez la vidéo sur un écran HDTV 1080). Toutefois, les images restent d'une qualité suffisante pour que l'on s'aventure avec un K-7 la nuit tombée avec encore beaucoup de détail dans les images et une colorimétrie respectée.

Pentax K-7 test vidéo exemple 4

Un exemple de vidéo en mode HDTV 720p tournée en pleine nuit à Montmartre. Vous pouvez télécharger la vidéo en cliquant sur l'image ci-dessus. Attention le fichier fait plus de 84 Mo (20 secondes de vidéo).

Côté enregistrement sonore, le K-7 propose un simple micro mono par défaut, mais les résultats sont plutôt convaincants. Pour obtenir une meilleure qualité et surtout un enregistrement directionnel, il est possible de connecter un micro stéréo au boîtier. Dommage que Pentax n'est pas pensé à intégrer une prise casque pour le retour son, car le K-7 est pénalisé par l'absence d'indication sur le niveau sonore.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation