Si le capteur du Nikon D5000 est identique à celui du D90, en 6 mois l'électronique a sans doute fait quelques progrès.

Sur nos tests, les résultats sont très proches de ceux du D90. La gestion du bruit est très bonne de 100 à 400 ISO avec un grain bien contenu et un bruit chromatique pratiquement absent. À 800 et 1600 ISO, les images sont encore très belles : le moutonnement est déjà plus présent, mais reste encore assez discret pour réaliser des tirages A3+ sans trop de problèmes. À 3200 ISO, les pixels colorés aberrants sont plus facilement visibles, notamment à 100% sur un écran et les tirages A3+ sont un peu plus délicats. Il faudra sans doute post-traiter les images, voire passer en noir & blanc les clichés. 6400 ISO est la limite du boîtier. Sans correction du bruit, les images sont granuleuses. Sans traitement sur un ordinateur,il est préférable d'utiliser le filtre interne en niveau faible ou standard. La correction élevée du bruit électronique apporte certes, un lissage des détails, celui-ci reste toutefois assez modéré.

Nikon D5000 : Réduction du bruit désactivée 100-800 ISO
Nikon D5000 : Réduction du bruit désactivée 1600-6400 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400 ISO)


Nikon D5000 : Réduction du bruit faible 100-800 ISO
Nikon D5000 : Réduction du bruit faible 1600-6400 ISO

Nikon D5000 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Nikon D5000 : Réduction du bruit standard 1600-6400 ISO

Nikon D5000 : Réduction du bruit élevé 100-800 ISO
Nikon D5000 : Réduction du bruit élevé 1600-6400 ISO

Nikon D5000 : Réduction du bruit standard et correction de lumière standard 100-800 ISO
Nikon D5000 : Réduction du bruit standard et correction de lumière standard 1600-6400 ISO

Nikon D5000 : Réduction du bruit standard et correction de lumière élevée 100-800 ISO
Nikon D5000 : Réduction du bruit standard et correction de lumière élevée 1600-6400 ISO

La nouvelle version de DxO Optics Pro 5.3.4 prend désormais en charge les fichiers Raw du Nikon D5000. Vous pouvez donc constater de l'efficacité des algorithmes de traitement du bruit électronique du logiciel, notamment dans les très hautes sensibilités (3200 - 6400 ISO). Comme vous pouvez le constater, le gain est assez significatif. Les images à 3200 et 6400 ISO sont à la fois plus détaillées et la colorimétrie est conservée. Dans le même cas de figure, le Nikon D5000 délivre des images légèrement plus détaillées, mais un peu plus pâles.

Nikon D5000 : Fichiers Raw traités avec le logiciel DxO 100-800 ISO
Nikon D5000 : Fichiers Raw traités avec le logiciel DxO 1600-6400 ISO

Vous pouvez également comparer les résultats de la montée ISO du Nikon D5000 avec ceux de son grand frère, le D90. Plus intéressant peut-être, vous pouvez évaluer la différence avec les algorithmes de traitement des images du Canon EOS 500D ou ceux de l'Olympus E-620 en mode correction normale.

Comparaison avec le Nikon D90.

Nikon D90 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Nikon D90 : Réduction du bruit standard 1600-6400 ISO

Comparaison avec l'Olympus E-620

Canon EOS 500D : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Canon EOS 500D : Réduction du bruit standard 1600-12800 ISO

Comparaison avec le Canon EOS 500D

Olympus E-620 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Olympus E-620 : Réduction du bruit standard 1600-3200 ISO

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation