Olympus E-620 test

Les reflex Olympus, même en entrée de gamme, ont toujours présenté une bonne qualité de fabrication. Le nouvel E-620 ne déroge pas à la règle et le boîter est plutôt qualitatif. La finition est très correcte et la prise en mains du reflex est plutôt rassurante, même si celui-ci s'avère très léger.

Le E-620 est un modèle très compact qui satisfera les photographes à la recherche d'un boîtier discret et léger. Équipé de l'optique "pancake" 25 mm f/2,8, le reflex se dissimulera facilement sous un manteau ou une petite veste. Le "petit" E-420 reste toutefois plus intéressant pour ceux qui recherchent le maximum de discrétion. Avec les optiques plus classiques et notamment le 14-42 mm du kit, l'encombrement est plus important. L'ensemble est toutefois d'un gabarit moins imposant qu'un Nikon D60 ou qu'un Canon EOS 1000D.

La compacité du E-620 n'a malheureusement pas que des bons côtés. La prise en mains n'est pas des plus agréables et les deux derniers doigts passent facilement sous la semelle du reflex. On ne tiendra donc pas très longtemps le reflex du bout des doigts avec une optique un peu lourde. Les commandes sont facilement accessibles, même si donc mon cas, j'aurais préféré que la molette de réglage soit positionnée un peu plus bas, plus proche du pouce.

Ce modèle d'entrée de gamme ne présente pas de protection contre l'humidité ou la poussière. Toutefois, pour l'avoir testé sous une certaines conditions pluviométriques intéressantes, le boîtier et l'objectif n'ont pas montré de signe de faiblesse. Il faudra toutefois s'assurer de bien protéger son appareil en cas de pluie.

Vous apprécierez l'écran LCD rotatif monté sur rotule qui permet, en visée directe, des prises de vue originales et surtout plus discrètes. Il faudra néanmoins se familiariser avec la "réactivité" relative de l'autofocus par détection de contraste.
Le déclenchement du E-620 n'est pas vraiment silencieux et il n'existe pas de mode de déclenchement silencieux en visée directe (comme le propose le Canon EOS 5D Mk II) qui limite le bruit aux mouvements de l'obturateur. Pire, en mode Live VIew, comme sur les précédents modèles, le miroir du E-620 s'abaisse 2 fois (la première fois pour réinitialiser le capteur) que l'on utilise le système AF par détection de contraste ou par différence de phase.
En déclenchement simple, le E-620 atteint 64 dBa ce qui comparativement à un Canon 400D (61 dBa) n'est pas très silencieux.

Olympus E-620 son déclenchementOlympus E-620 son déclenchement

Vous pouvez écouter (cliquez sur l'image ci-dessus) un enregistrement sonore de l'Olympus E-620 : déclenchement normal et rafale.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation