L'Olympus E-620 n'est pas le reflex le plus rapide pour la mise sous tension avec une petite seconde de latence avant de pouvoir déclencher. C'est le prix à payer pour avoir un capteur "propre" à chaque session. En effet, la mise en route du E-620 est accompagnée d'une courte séquence de nettoyage (onde supersonique) qui retarde un peu l'opération.

Malgré la carte CF rapide (Lexar 300x), le reflex s'avère un peu moins rapide que prévu. On atteint bien 4 i/s sur 4 vues JPeg, mais la cadence baisse légèrement ensuite pour atteindre 3,7 i/s sur une plus longue rafale. Un score qui reste malgré tout honorable.

Les tests de performance ont été réalisés avec une carte CF Lexar 16 Go 300x.

  Temps Commentaires
Première image* 1.1 s Un peu long. Le nettoyage du capteur est une étape inévitable.
Entre 2 photos** 0.74 s Moyen
Entre 2 photos flash** s L'appareil déclenche sans flash à la deuxième photo.
* : temps nécessaire à la mise sous tension de l'appareil et au déclenchement de l'appareil sans mise au point.
** : temps entre deux clichés sans mise au point à 100 ISO.
Rafale en JPEG Images Temps Images/secs Commentaires
100 ISO 5 1.22 s 4.10 i/s La cadence baisse légèrement après 4 vues.
100 ISO correction luminosité s i/s non réalisé
1600 ISO 5 1.17 s 4.27 i/s la cadence baisse après 7 vues.
1600 ISO avec réduction du bruit 5 1.18 s 4.24 i/s la cadence baisse après 7 vues
Rafale en RAW Images Temps Images/secs Commentaires
100 ISO 5 1.21 s 4.13 i/s La cadence baisse après 7 vues.
100 ISO (Raw + Jpeg) 5 1.22 s 4.10 i/s la cadence baisse après 7 vues.


E-620 test temps mise sous tension
E-620 test temps entre deux images
E-620 rafale 100 ISo
E-620 test rafale 1600 ISO sans réduction du bruit
E-620 test rafale 1600 iso sans réduction du bruit


E-620 test rafale raw
E-620 test rafale raw + JPeg

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation