Antipoussière

La poussière est l'ennemi numéro un de nos chers reflex numériques. Chargées électriquement, les particules viennent littéralement se coller sur le capteur créant des tâches et des halos sur les photos. Conscient du problème, Olympus fut le premier constructeur à intégrer un système antipoussière. Depuis, d'autres constructeurs (Sony, Pentax, Canon, Nikon...) ont également adopté des solutions pour limiter les dégâts.

Le système d'Olympus, qui fonctionne par ondes supersoniques, semble le plus performant, voire le seul véritablement efficace. Le capteur est totalement protégé dans un système hermétique protégé par le filtre supersonique. Positionné juste derrière l'obturateur, il précède le filtre passe-bas et le capteur. Une partie adhésive positionnée en dessous récupère et capture également les poussières.

olympus e-620 test

En diaphragmant l'objectif à f/22, on ne note pas la moindre trace de poussière malgré les changements fréquents d'objectifs pendant 15 jours. Beau travail. Vous pouvez télécharger le fichier en cliquant sur l'image ci-dessus.

Stabilisation

L'Olympus E-620 est équipé d'un nouveau système de stabilisation qui permet désormais 4 états : éteint, IS1, IS2, IS3. Le premier mode stabilise le capteur sur les deux axes. Les deux autres modes ne stabilisent que sur un seul axe (vertical ou horizontal) pour permettre de réaliser des filés.
La stabilisation mécanique devient réellement perceptible à partir du 1/30 et encore sensible au 1/15 s. Si l'on considère la vitesse limite théorique au 1/80 s (focale 80mm), le système apporte un gain plus proche de 2 vitesses que de 4 vitesses ce qui est un peu décevant au final.

Olympus E-620 test Olympus E-620 test

Exemple de photo réalisée à main levée (focale 84 mm eq. 24x36) 1/15 s avec stabilisation. Vous pouvez télécharger le fichier original en cliquant sur l'image.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation