Autonomie

La petite taille du boîtier a obligé Olympus à utiliser une batterie Li-Ion propriétaire de dimensions également réduites. Deux conséquences directes : le E-620 est léger, mais son autonomie est réduite. Pour info, il s'agit de la même batterie qui équipe déjà le modèle E-420.

En effet, avec une batterie pleine, j'ai réalisé environ 500 déclenchements dans le cadre d'une utilisation classique : prise de vue avec viseur optique, avec visée sur écran LCD, visualisation des images sur écran LCD, réglage de l'appareil, utilisation du flash... Un score qui place le reflex Olympus au niveau des bridges et loin derrière les reflex de la même catégorie dont l'autonomie peut atteindre un peu moins d'un millier de clichés. La fonctionnalité LiveView et l'affichage permanent des réglages de l'appareil sur l'écran LCD ne sont sans doute pas étrangers à ces résultats.

Autre point de désagrément, le témoin de batterie n'a que deux niveaux, le dernier ne laissant réaliser que quelques clichés avant l'extinction totale de l'appareil. On est loin de la précision présentée sous forme de pourcentage du système de Sony sur ses appareils.

olympus e-620 test

La batterie du E-620 est assez petite, mais sa capacité est limitée. En utilisant les réglages sur écran ou le mode visée directe, celle-ci s'épuise très rapidement. Autre point, la batterie n'est pas maintenue en place par un ergot de sécurité. Celle-ci peut donc facilement tomber à terre en cas de fausse manipulation. Le chargeur de batterie n'est également pas très sophistiqué et il ne dispose que d'un seul voyant pour indiquer si la charge est terminée. Il n'est donc pas possible de suivre l'évolution de la recharge.
Une poignée d'alimentation est également disponible pour le E-620 (HLD-5) qui permet de loger 2 batteries et donc de multiplier en toute logique l'autonomie de l'appareil par 2. La poignée dispose également d'une molette de réglage et d'un déclencheur.

Stockage

Comme tous les reflex de la marque, l'E-620 dispose d'un double slot pour les cartes mémoire. Vous trouverez un emplacement pour carte CF et un autre emplacement pour les cartes xD. Notez que pour utiliser la fonction panoramique, vous devez impérativement utiliser une carte xD spécifique.
Il est regrettable que les deux slots ne soient pas utilisables en même temps pour, par exemple, sauvegarder les Raw d'un côté et les JPeg de l'autre ou servir de mémoire de secours avec un double enregistrement pour pallier la défaillance d'une carte.

olympus e-620 test

L'imposante trappe révèle deux slots mémoire : CF et xD. Notez également la présence d'une fiche pour l'alimentation secteur.


Connexions

Le E-620 n'a que deux connexions : une prise USB pour le déchargement des images, le pilotage via un PC et la sortie vidéo (fiche propriétaire) et une fiche pour l'alimentation secteur.

olympus e-620 test

La fiche USB propriétaire sert à la fois pour le transfert des données, le pilotage distant et la vidéo.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation