Canon 500D recommandé

Le Canon EOS 500D est un reflex terriblement séduisant capable d'allier qualité photographique et fonction vidéo HD 1080p pas forcément anecdotique. Avec une fiche technique au goût du jour, le 500D se permet même d'aller titiller son grand frère, l'EOS 50D (testé) avec lequel il partage une bonne partie de ses atouts.

Ainsi, le reflex Canon 500D propose la plus haute définition disponible sur un capteur APS-C : un peu plus de 15 millions de pixels. De quoi réaliser des tirages de très grandes tailles, rassurer ceux qui recadrent souvent leurs images, mais qui incitent à l'achat d'action chez les fabricants de cartes mémoire et de disques durs. Les fichiers sont volumineux (surtout en RAW) et le temps de traitement des images et le stockage/archivage des images peut vite devenir problématique.

L'EOS 500D est une belle évolution du déjà très bon 450D (testé) et le boîtier Canon bénéficie d'un traitement de faveur avec un bel écran de 3 pouces capable d'afficher 920 000 points assurant ainsi une bonne précision lors de la visée ou à la visualisation des images. Un atout non négligeable face à la concurrence qui ne propose généralement qu'une définition de 230 000 points, notamment pour la visée directe. On regrette toutefois "l'immobilité" de l'écran surtout pour le mode vidéo face à la flexibilité des options choisies par Nikon sur le D5000 ou Olympus sur le E-620 (testé). Reste toutefois un point à retenir : la visée directe reste sur le 500D (mais également sur le Nikon D5000 et l'Olympus E-620) des artifices qui peuvent décevoir. Si le Canon 500D propose bien de viser sur l'écran LCD, l'intérêt est en effet assez limité : l'autofocus par détection de contraste reste trop lent pour une utilisation classique et notamment sur des sujets en mouvement. On appréciera la fonction pour du studio ou des photos réalisées sur pied (macrophotographie notamment), mais pour une utilisation classique, on reste loin des performances des compacts ou des derniers boîtiers micro 4/3 de Panasonic (G1/GH1) ou Olympus (E-P1).

Pour le mode vidéo, la visée sur écran est indispensable (relevage du miroir oblige), mais là encore, il convient d'apprécier les qualités et les défauts de la fonction de filmage. En effet, si le 500D est le premier reflex grand public à proposer un mode vidéo en HDTV 1080p, il ne propose qu'un débit à 20 i/s. pour plus de fluidité (et des cartes mémoire moins stressées...), je préfère le mode 720p à 30 i/s. La compression H.264 maintient une excellente qualité d'image avec un son correcte, sans plus. On regrettera un peu l'absence de prise micro (et casque), mais surtout d'un autofocus performant et silencieux. En effet, tout comme la visée directe en photo, l'autofocus en mode vidéo souffre de ces deux défauts pour le moins pénalisant pour la vidéo. On préféra alors largement une mise au point manuelle, mais là encore tout n'est pas parfait, l'écran, malgré sa définition, ne permettant pas toujours d'apprécier la netteté de la scène. En HDTV 1080p, la mise au point est cruciale, surtout avec une taille de capteur qui autorise une profondeur de champ parfois très courte. Vous l'aurez compris, le Canon EOS 500D, comme les autres reflex du moment, ne sont pas des caméscopes, mais le boîtier Canon propose une fonction vidéo qui peut s'avérer parfois bien utile, avec une excellente qualité d'image.

On retiendra surtout du 500D ses qualités photo avec un bon viseur optique (identique au 450D) à la fois lumineux et pas trop étriqué, la correction de certains défauts à la volée comme le vignettage ou la correction de la luminosité sur les JPeg (les avancées dans ce domaine seront sûrement de plus en plus nombreuses sur les prochaines générations de boîtiers reflex) et la présence du dernier modèle de processeur de traitement des images, le DIGIC 4. Un accastillage électronique qui permet au 500D de conserver un mode rafale honnête à 3,4 i/s et un bon traitement du bruit électronique jusqu'à 3200 voire 6400 ISO.

Côté autofocus, on reste sur un module performant en pleine lumière, mais qui présente parfois quelques errements. On espère que Canon apportera rapidement une solution par voie logicielle pour rendre la mise au point plus fiable.

Au final, le Canon EOS 500D s'avère un boîtier intéressant avec un capteur bien défini (il faudra toutefois employer des optiques de qualité pour profiter pleinement de ce surcroit de pixels...), proposant une large plage de sensibilités ISO, des corrections automatiques des images, un écran 3" de belle facture, un mode vidé HDTV 1080 à 20 i/s et un autofocus le plus souvent efficace. La prise en mains reste agréable et l'interface graphique très simple et abordable par tout à chacun. Un boîtier qui mérite donc notre logo "recommandé".

Points forts

Points faibles

Bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 3200 ISO

Autofocus parfois capricieux

Qualité globale des images

Une seule molette pour le réglage de l'appareil

Mode raw sur 14 bits

Ecran LCD non rotatif

Boîtier compact et facile à prendre en main

Pas de prise micro, ni casque pour le retour du son

Menus clairs et simples à utiliser

Autofocus par détection de contraste trop lent pour être utilisé sur un sujet en mouvement

Viseur optique relativement lumineux et agréable

Pas de déclenchement silencieux

Ecran LCD 3" 920 000 points de qualité

Mode vidéo HDTV 1080p à 20 i/s seulement

Menu personnalisable

Poignée un peu trop petite et pas assez creusée

Mode vidéo 720p compression h.264 de qualité

Pas de lampe d'assistance pour la mise au point (flash)

Histogramme d'exposition et simulation du rendu en mode visée directe

Pas de mode sRaw

Correction automatique du vignettage et de la luminosité

Autofocus trop bruyant pour le mode vidéo

Objectif 18-55 mm stabilisé de qualité

Correction d'exposition sur +/- 2 IL seulement

Sortie HDMI pour téléviseur ou écran HD

Pas de gestion de flashes distants sans fil

Bonne autonomie de la batterie

Enregistrement sonore en vidéo

Suite de logiciels livrée gratuitement

 

Canon EOS 500D
Qualité des images :
Caractéristiques :
Vitesse :
Confort d'utilisation :
Qualité de fabrication :
9/10
8,5/10
8,5/10
8/10
7,5/10

Olympus E-620

Face au Nikon D5000

Le reflex Canon est naturellement et inévitablement confronté au D5000 de Nikon. Sur une simple comparaison de fiche technique, le Canon 500D devance le plus souvent son rival : capteur à 15 Mpix contre 12 Mpix sur le D5000, sensibilité ISO plus large, fichiers Raw en 14 bits (contre 12 sur le reflex Nikon), un logiciel complet et gratuit pour le traitement des fichiers bruts, un écran LCD plus large et plus précis, viseur optique plus confortable, mode vidéo HDTV 1080p et un mode 720p à 30 i/s avec autofocus (contre un mode 720p à 24 i/s sans AF sur le Nikon)... Le Nikon D5000 n'est pas dépourvu d'intérêt. Vous apprécierez l'écran LCD monté sur rotule et donc orientable (rappelons toutefois que, comme le D500, la visée directe et le mode vidéo restent des fonctionnalités annexes...) et surtout un autofocus sur 11 points plus performants.
Au final, je préfère le Canon 500D pour ces quelques avantages techniques et surtout pour son interface graphique plus simple et plus évolué et une prise en mains facilitée par des commandes plus judicieuses.

Nikon D5000

Face à l'Olympus E-620

La fiche technique du Canon 500D joue clairement en faveur du reflex Canon. Celui-ci propose un capteur mieux défini, un mode raw plus performant, un écran LCD plus large et plus précis, un viseur plus confortable, une meilleure gestion du bruit électronique et une plage ISO plus large...On appréciera également les menus plus simples, une interface graphique plus évoluée, une connexion HDMI et un mode vidéo malheureusement absent sur le reflex Olympus.
L'Olympus E-620 possède toutefois des atouts indéniables comme la stabilisation intégrée (qui fonctionne avec toutes les optiques de la marque), un autofocus par contraste en visée directe plus performant, un écran LCD monté sur rotule et un boîtier bien fini et très agréable à utiliser. En outre, Olympus dispose d'une optique 25 mm f/2,8 au format "crêpe" qui confère au reflex une compacité et une discrétion record.


Olympus E-620


Face à au Canon EOS 450D

Inévitablement, le 500D sera comparé par les acheteurs au Canon 450D encore disponible sur le marché et beaucoup moins cher. Si le prix joue clairement en faveur de l'ancien modèle, les avancées technologiques du 500D sont des atouts non négligeables comme l'écran LCD plus large et mieux défini, la correction à la volée du vignettage et de la correction de la luminosité, plage de sensibilités plus large, mode vidéo HDTV 1080p. Toutefois, sur les fondements "photographiques" les 450D et 500D sont assez proches : même système autofocus (avec les mêmes défaillances), même agréable viseur, pratiquement même rafale, même système de mesure de la lumière, même obturateur...À chacun de mesurer ses besoins.


Caon EOS 450D test
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation