Mesure de la lumière et correction de la luminosité

La mesure d'exposition du Sony Alpha 900 s'effectue à l'aide d'un capteur à 40 segments en forme de nid d'abeille. 3 modes sont disponibles : multisegments (40), pondérée centrale et spot.
Globalement, le reflex expose plutôt correctement et la mesure matricielle est souvent assez fiable pour les sujets assez classiques. Pour les scènes plus délicates, la mesure matricielle se fait piéger comme pratiquement tous les autres systèmes.

Sony Alpha 900 test Sony Alpha 900 test Sony Alpha 900 test

La mesure de la lumière : multisegment, pondérée centrale et spot.

Pour répondre à ce problème, Sony utilise la technologie DRO (Dynamic Range Optimizer) qui permet de retrouver des détails dans les zones sombres tout en préservant les détails dans les zones les plus claires. Sur l'Alpha 900, le principe a été amélioré et vous pouvez maintenant choisir entre le mode standard (l'image est analysée dans sa globalité avant l'application du DRO) ou le mode avancé. Dans ce dernier cas, différentes parties de l'image sont analysées pour une application du DRO localisée. Vous pouvez également moduler l'effet selon plusieurs niveaux d'intensité.

Sony Alpha 900 test Sony Alpha 900 test
Sony Alpha 900 test Sony Alpha 900 test

Différence de rendu des images sans DRO (gauche) et avec DRO mode avancé niveau 3 (droite).

Sony Alpha 900 test Sony Alpha 900 test Sony Alpha 900 test

Avec le mode avancé, il est possible de moduler manuellement le rendu. Les différences sont cette fois plus subtiles.

Raw

Sony utilise toujours un format de fichier Raw propriétaire ARW. Il faudra donc soit utiliser les logiciels livrés avec l'appareil, soit attendre les mises à jour de vos outils de production. En Raw, les clichés oscillent entre 34 et 37 Mo (!) et sont enregistrés dans un format 12 bits non compressé (format 2.1). Il est possible d'utiliser un format compressé (cRaw) avec perte qui permet de réduire le poids des fichiers d'environ 30%. Malheureusement, il n'est pas possible d'enregistrer des fichiers Raw dans les définitions plus petites (13 et 6 Mpix).
Le mode 12 bits des fichiers Raw permet de travailler avec plus d'information que le simple 8 bits des fichiers JPeg. Aujourd'hui, certains boîtiers Canon ou Nikon permettent d'enregistrer les valeurs sur 14 bits. Toutefois, le gain apporté par l'échantillonnage 14 bits est délicat à mettre en évidence et gonfle sensiblement le poids des fichiers.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation