Mesure de la lumière et correction de la luminosité

Globalement, le Canon 50D expose correctement en mode mesure matricielle. Toutefois et comme le Canon EOS 1000D, le nouveau reflex Canon a parfois une légère tendance à surexposer les images.

Introduit avec le 40D, la fonctionnalité Priorité hautes lumières est également présente sur l'EOS 50D. Ce mode permet de "rattraper" des détails dans les hautes lumières qui sont généralement assez vite percées. Le procédé est assez simple. L'appareil applique une sous-exposition pour privilégier les hautes lumières. Ensuite, une courbe est appliquée pour remonter les détails dans les ombres. La dynamique est donc artificielle, mais permet toutefois de retrouver des informations. Dans ce mode, la sensibilité minimale est à 200 ISO. Selon les scènes, les résultats sont plus ou moins visibles. Le plus souvent le gain est assez minime.

Canon EOS 50D test

Le nouveau reflex Canon intègre également la nouvelle fonctionnalité de correction automatique de la luminosité. Celle-ci est paramétrable sur 4 niveaux (off, bas, standard et élevé). Cette fonctionnalité est censée rétablir l'exposition d'une image en débouchant les ombres et en révélant des détails dans les zones claires. Tout comme le mode priorité hautes lumières, les résultats de la correction automatique de la luminosité varient selon les scènes et les situations. Au final, et même en mode élevé, le gain est assez subtil, mais bien présent.

Canon EOS 50D test Canon EOS 50D test

Exemple de résultat avec la fonction Correction auto de la lumonisité activée (gauche) et désactivée (droite).

Raw

Canon utilise toujours un format de fichier Raw propriétaire : CR2. Les fichiers Raw produits par le Canon 50D font entre 15 et 30 Mo. L'enregistrement des fichiers se fait sur 14 bits. Techniquement le fichier Raw d'un 50D peut enregistrer des données sur une plage de 16 384 valeurs. Bien sûr, cela ne joue pas sur la dynamique du capteur, mais plutôt sur la précision des dégradés lorsque vous corrigez l'exposition d'une image avec un logiciel spécialisé. Toutefois, ces différences sont assez subtiles et le gain obtenu avec un fichier 14 bits est souvent assez difficile à percevoir.
Avec un capteur à 15 millions de pixels, Canon a heureusement gardé le mode sRaw qui permet de conserver les avantages du format brut tout en diminuant de manière importante le poids des fichiers (malheureusement, on ne gagne pas en rapidité, pour la rafale notamment). Ainsi, le mode sRaw1 produit des fichiers en 3267x2178 pixels (7 Mpix, la moitié de la définition normale) et le mode sRaw2 enregistre en 2376x1584 pixels (3,7 Mpix).

Nous l'avons dans la partie Précision, le mode Raw permet de gagner un peu en qualité d'image, avec notamment, une meilleure restitution des détails.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation