Panasonic Lumix LX3

Un compact solide, à l'ergonomie étudiée, disposant d'un objectif grand-angle lumineux et produisant de beaux clichés; voici le rêve de nombreux photographes qui ne souhaitent plus s'encombrer avec un encombrant et lourd reflex numérique au jour le jour.
Ce rêve prendrait-il la forme d'un Panasonic LX3 ? Dans les apparences en tout cas, le nouveau compact expert de Panasonic en prend tous les traits. Le boîtier en métal présente une belle finition et l'ensemble inspire confiance. Seule la trappe d'accès à la batterie et à la carte mémoire semble un peu fragile. Un problème récurrent sur les appareils de la marque que nous signalons depuis quelques années déjà. Panasonic se rattrape largement avec un superbe zoom optique 2,5x grand-angle 24-60 mm très lumineux (f/2-2,8). Des chiffres dont nous avions perdu l'habitude de rencontrer depuis le Canon Powershot G3.
À l'intérieur, les ingénieurs (et les services de marketing) ont eu le bon goût de ne pas "forcer" sur les mégapixels. Le LX3 embarque en effet un "simple" capteur de 10 millions de pixels. Un chiffre qui peut sembler un peu faible surtout face au nouveau compact expert de Canon, le G10, qui intègre 14,7 millions de photodiodes. La différence est importante et la densité passe de 24 millions de pixels par cm carré sur le LX3 à 34 millions sur le Canon G10. Pourtant, cette définition devrait permettre au LX3 une meilleure gestion du bruit électronique, domaine dans lequel Panasonic n'est pas réellement le meilleur. Autre atout, le capteur du nouveau compact Lumix LX3 est légèrement plus grand que celui du précédent modèle (1/1,63 contre 1/1,65). Une petite différence certes, mais les ingénieurs annoncent une augmentation de la surface sensible de 19% par la réduction des circuits sur le capteur. Si les images délivrées font bien 10 Mpix, la fiche technique annonce quant à elle un capteur de 11,3 Mpix. En effet, le LX3 permet de photographier selon 3 ratios : 16/9, 3/2 et 4/3 avec à peu près le même champ de vision. Au lieu d'effectuer un simple recadrage sur le capteur, les images utilisent les pixels supplémentaires pour ne pas modifier l'angle de vue.
Autre point fort du Panasonic LX3 : son mode vidéo. Le petit compact enregistre au format HD (1280 x 720 pixels) en 30 i/s.

Alors, le petit compact expert tant attendu (presque 2 années...) est-il à la hauteur de nos espérances ? Réponse dans notre test du Panasonic LX3.

  •  
  • Capteur :

    CCD 10 mégapixels 1/1,63 pouce (11,3 Mpix au total)
  • Optique :

    2,5 x, 24-60 mm, f/2-2,8
  • Stabilisation :

    oui, par déplacement de lentilles
  • Mode macro :

    oui, 1 cm
  • Viseur :

    non, viseur optique en option
  • Écran :

    3 pouces, 460 000 points, couverture 100%
  • Mise au point :

    multizone sur 11 points AF, 1 zone rapide, 1 zone, spot et détection des visages
  • Mesure d'exposition :

    Multiple, pondérée centrale, spot
  • Modes d'exposition :

    Auto intelligent, P,A,S,M, modes résultats, modes scènes, 2 modes personnalisables C1 et C2
  • Vitesse d'obturation :

    60 - 1/2000 s
  • Sensibilité ISO :

    AUTO, ISO Auto élevé, 80, 100, 200, 400, 800, 1600, 3200 mode hautes sensibilités 1600 - 6400 ISO
  • Mémoire :

    SD/SDHC, MMC, mémoire interne 50 Mo
  • Format image :

    RAW, RAW+JPEG, JPEG : 3648x2736 (4/3), 3648x2432 (3/2) et 3648x2056 (16/9) pixels
  • Format vidéo :

    1280 x 720 pixels, 30 i/sQuickTime
  • Alimentation :

    batterie Li-Ion propriétaire 1150 mAh
  • Connexion :

    USB 2, sortie vidéo composite, sortie vidéo composante
  • Dimensions :

    108,7 x 59,5 x 27,1 mm
  • Poids :

    275 g (avec batterie, carte SD, courroie) et 295 g avec viseur optique
  • Logiciels :

    Windows : PhotofunStudio, Arcsoft Panorama Maker et MediaImpression, Silkypix Developer Studio 3. Mac OS X : Arcsoft Panorama Maker et MediaImpression, Silkypix developer Studio 3.

Ergonomie

La prise en main du nouveau compact LX3 est assez similaire aux autres produits de la marque. Bien sûr, ce modèle expert dispose de nombreux raccourcis et surtout d'une molette pour le choix des modes d'exposition avec les modes semi-manuels (P,S,A et M). Vous apprécierez notamment les tirettes présentes sur l'objectif qui permettent de sélectionner rapidement le format des images ainsi que le mode autofocus.
Vous retrouverez le classique trèfle pour la navigation et la sélection de certains paramètres, mais pas de molette de réglage pour modifier rapidement les paramètres de prise de vue. Il faudra se retrancher sur le joystick. Celui-ci, déjà présent sur d'autres modèles, est également disponible sur le LX3. Il sert à la fois pour la navigation dans les options, pour accéder rapidement au Q.Menu (Quick Menu) et pour modifier les paramètres dans les modes manuels.

L'écran LCD de 3 pouces de 460 000 points présente un affichage fluide et agréable en pleine lumière, même si la colorimétrie est un peu trop saturée. En basse lumière, l'affichage est plus saccadé, mais les détails sont encore bien présents. En plein soleil, la surface de l'écran est assez réfléchissante et il est parfois difficile d'utiliser l'écran même avec les différents réglages de luminosité. Un viseur optique est vendu en option (150 euros !!), mais celui-ci ne fonctionne qu'en grand-angle 24 mm et se présente plus comme un accessoire pour le look plutôt qu'un élément essentiel au LX3

La préhension de l'appareil est facilitée par la présence d'un petit renflement. Toutefois, une poignée similaire à celle du Ricoh GRD II sera beaucoup plus confortable.

panasonic LX3 test

Le Panasonic LX3 présente une belle finition avec des touches et des tirettes agréables à utiliser. La molette de sélection des modes d'exposition fait, par contre, un peu trop plastique.

panasonic LX3 test

Le LX3 dispose d'une griffe pour le flash et une touche Focus pour réaliser le point rapidement lorsque l'appareil est en mode manuel. Dommage qu'il ne soit pas possible de régler rapidement l'appareil à l'hyperfocale (ou mode Snap du Ricoh GRD II) pour un déclenchement plus rapide sans mise au point.

panasonic LX3 test

Une touche Fn est disponible sur le trèfle de navigation. Si celle-ci est personnalisable, on retrouve uniquement les fonctions déjà accessibles via le joystick Q-Menu (Quick Menu) et il ne sera pas possible d'associer cette touche avec la qualité des images et notamment le format Raw par exemple.

panasonic LX3 test

La griffe flash peut également accueillir un (coûteux) viseur optique. Attention, il n'est réellement utilisable qu'à 24 mm et il déforme de manière prononcée.

panasonic LX3 test

Le zoom optique du LX3 est toujours griffé Leica. Quand un simple nom fait vendre...

panasonic LX3 test

Le compact expert de Panasonic dispose d'un flash pop-up qu'il faut activer à la main.

Menus

Les menus du Panasonic LX3 n'ont pas beaucoup évolué depuis le précédent modèle. L'interface reste légère, compréhensible, mais il manque toutefois une aide en ligne qui permettrait d'expliquer sommairement certaines fonctionnalités. Le Q.MENU (Quick menu) est très riche et permet de régler les principales fonctionnalités de l'appareil : stabilisation, mesure de la lumière, zone autofocus, balance des blancs, sensibilité ISO, taille de l'image, éclairage de l'écran LCD. Il n'est plus possible par contre de choisir la qualité des images. La possibilité de créer son propre Q.MENU serait un plus pour rendre le LX3 un peu plus simple.

panasonic lx3 test panasonic lx3 test
panasonic lx3 test panasonic lx3 test

Les menus sont relativement classiques (haut gauche), mais le Q-Menu est très efficace et donne accès à de nombreux réglages (haut droite). En mode lecture, les options sont très limitées (bas droite). Les 3 formats d'images proposés (16/9, 3/2 et 4/3) sont visualisables simultanément à l'écran (bas gauche).

Spécificités techniques

Zoom
Contrairement à certains compacts experts comme le Sigma DP1 ou le Ricoh GRD II, le Panasonic LX3 ne propose pas une focale fixe, mais bel et bien un zoom 2,5x grand-angle En effet, la plage focale s'étend de 24 â 60 mm et offre une luminosité très appréciable de f/2 à f/2,8 en télé. Toutefois, quitte à proposer un zoom, nous aurions préféré avoir un télé un peu plus long avec, pourquoi pas, le même rapport que le FX37, à savoir 25-100 mm. Ici, le télé à 60 mm est un peu court et tout juste utilisable en portrait Le grand-angle 24 mm est par contre très appréciable En mode macro, la distance minimale de mise au point est de 1 cm. Comme vous pourrez le constater ci-dessous, même avec le zoom déployé, le LX3 n'est pas encombrant.

panasonic lx3 test panasonic lx3 test
panasonic lx3 test  

Les 3 "états" du zoom : fermé (haut gauche), ouvert grand-angle (haut droite) et ouvert télé (bas droite). Le déploiement du zoom n'est pas très rapide. Comptez environ 2 secondes pour passer de 24 à 60 mm

Le zoom optique en action sous la surveillance des caméras vidéo...

panasonic LX3 test panasonic LX3 test

Le zoom 2,5x du Panasonic LX3 est un peu court pour être réellement polyvalent (24 mm à gauche, 60 mm à droite).

panasonic FZ28 test panasonic FZ28 test
panasonic FZ28 test  

Les différents zooms numériques. La fonction EZ (extra zoom) agit comme un recadrage dans l'image La définition des images diminue fortement (2 Mpix : haut gauche). Le zoom numérique offre un zoom 10x (haut droite). En combinant zoom électronique et zoom EZ, on obtient un total zoom 17,9x (taille fichier 2 Mpix). Il est possible d'atteindre un recadrage plus important avec des fichiers de 0,3 Mpix.

panasonic lx3 test

En mode macro, la distance minimale de mise au point est à 1 cm. Pas mal.

Alimentation
Le Panasonic LX3 est livré avec une batterie propriétaire 1150 mAh. Lors des tests, j'ai réalisé un peu moins de 300 déclenchements dans le cadre d'une utilisation classique de l'appareil (vidéos, visualisation, des images sur/l'écran, réglage de l'appareil, utilisation du flash, rafale, utilisation du zoom...). Une autonomie tout juste confortable donc.

panasonic LX3 test

La recharge de la batterie du LX3 est assez rapide : comptez 1h30 pour un chargement complet.

Stockage et connectique
Dans le même compartiment que la batterie, vous trouverez le logement pour carte SD/SDHC (MMC et MMCPlus). Un fichier JPEG pèse entre 1 et 5 Mo et les fichiers Raw entre 10 et 12 Mo.

panasonic LX3 test panasonic LX3 test

Sur le côté gauche de l'appareil, vous trouverez une prise pour l'alimentation secteur, une sortie USB / AV et une sortie composante pour la vidéo HD (1280 x 720 pixels). Cette prise est dans un format propriétaire et il faudra acheter un câble spécifique (40 euros environ) pour connecter l'appareil Nous n'avons pas essayé le câble composante, mais la sortie serait étonnamment uniquement au format 10801. Pour un téléviseur HD Ready, le signal sera upscalé en 1080 puis downscalé par le téléviseur.

Performances / autofocus
Par rapport aux compacts Canon, les boîtiers Panasonic ont toujours souffert d'une réactivité moindre. Malgré la présence d'un nouveau processeur, le Venus Engine IV, le LX3 n'est toujours pas très rapide pour la mise sous tension. Avec l'autofocus, il faudra patienter un peu plus de 3 secondes avant de pouvoir réaliser une première image. L'appareil est par contre assez disponible et il ne faut qu'un peu plus d'une seconde entre deux photos. Le mode rafale est toujours aussi limité avec une cadence proche de 2,5 i/s, mais limité à 4 vues en JPeg et 3 vues en Raw. En mode illimité, la cadence tombe à 2,1 i/s. L'autofocus est assez rapide. Comptez moins d'une seconde pour réaliser la mise au point sur un sujet dans la plupart des conditions lumineuses et même en télé. Dommage toutefois qu'il n'existe pas de mode Snap comme sur les Ricoh GRD II et GX200 (pas d'autofocus, mais une mise au point fixe à une distance fixe) pour rendre le LX3 plus réactif.

Performances
Panasonic Lumix DMC-LX3
1ère image : 2,3 secondes (sans autofocus)
Entre 2 images JPeg: 1,3 secondes (sans autofocus)
Mise au point en studio (grand-angle): 0,8 seconde
Mise au point en studio (télé moyen) : 0,8 seconde
Mise au point en studio (pénombre) : 0,9 seconde
Rafale JPeg fin : 4 images en 1,5 seconde, soit 2,6 i/s
Rafale Raw : 3 images en 1 secondes, soit 3 i/s
Rafale illimitée : 7 images en 3,3 secondes, soit 2,1 i/s
Entre 2 images Raw : 1,3 secondes (sans autofocus)

Stabilisation
La focale de l'optique est positionnée pour être à 60 mm (eq. 24x36) et les 10 images sont réalisées en mode S pour différentes vitesses (de 1/125 à 1/4 de seconde). La focale de l'optique étant placée à 60 mm (eq. 24x36), la vitesse théorique d'obturation est normalement de 1/60 s. Les tests montrent que les images restent exploitables jusqu'à 1/15 s (50% des images sont acceptables). La stabilisation permet donc de gagner facilement 2 vitesses, ce qui est assez confortable, mais certains systèmes de stabilisation optique sont parfois plus performants permettant d'atteindre jusqu'à 3 vitesses.

panasonic lx3 efficacité stabilisation optique

Exemple d'image à main levée à la focale 60 mm. temps de pose 1/8 s avec stabilisation optique.

panasonic LX3 efficacité stabilisation optique

Le graphique ci-dessus montre le nombre de photos acceptables sur 10 vues pour un temps de pose donné à la fois avec la stabilisation optique (rouge) et sans (bleu). La focale du Panasonic LX3 est fixée à 60 mm eq. 24x36. Le gain apporté par la stabilisation est sensible.

Détection des visages Détection des visages La détection des visages a été améliorée sur le LX3 Celle-ci est capable de reconnaître jusqu'à 15 personnes en même temps. Pourtant, le système n'est pas aussi rapide et efficace que la reconnaissance des visages de 3e génération implémentée dans certains appareils Fujifilm. Pour autant, elle reste une bonne alternative à la mise au point classique.

Flash

panasonic lx3 flash

Le flash donne de bons résultats avec un éclair puissant, mais bien dosé et une balance des blancs maîtrisée.

Qualité des images

Précision
L'optique du Panasonic LX3 est de belle facture. Avec notre mire, nous obtenons un score de 2096 lignes. Ce qui, sans être exceptionnel, est un excellent résultat pour un capteur 10 Mpix. Toutefois, le Canon PowerShot G9 offre, dans les basses sensibilités, une meilleure précision.

Sur la mire ISO, le logiciel HyRes dénombre 2093 lignes au grand-angle à f/2 et 80 ISO Un très bon score pour un capteur 10 Mpix.

Vignetage
Le vignetage est peu marquée aussi bien en grand-angle qu'en télé même à pleine ouverture.

Distorsion


panasonic lx3 test panasonic lx3 test

On note une légère distorsion au grand-angle. Celle-ci devient négligeable au télé. Globalement, les déformations optiques ne sont pas un problème sur le Panasonic LX3.

Aberrations chromatiques
Les aberrations chromatiques sont peu visibles sur les clichés délivrés par le LX3.

Franges pourpres (blooming) et flare

panasonic lx3 franges

Le phénomène des franges pourpres (débordement de pixels) est assez bien contenu, mais elles sont discernables sur des sujets contrastés et surtout sur les bords des images. Toutefois sur des tirages jusqu'au A4, le phénomène est finalement peu visible. Sur certains clichés, il est également possible d'observer la présence de flare comme sur l'image ci-dessus.

Couleurs et balance de blancs
En extérieur, le Panasonic LX3 affiche des images avec une neutralité. En intérieur, sous un éclairage tungstène, les images restent assez chaudes avec une légère dominante jaune-rouge. Avec des éclairages fluo, la balance des blancs automatique est plutôt précise.


panasonic lx3 panasonic lx3

Sous un éclairage tungstène (gauche), l'image tire un peu sur le rouge alors que sous un éclairage de type fluo (droite), le blanc est assez neutre.

Exposition
Globalement, le Panasonic LX3 expose correctement. Toutefois, la dynamique du capteur semble assez limitée et les hautes lumières sont assez vite "grillées". Le boîtier dispose désormais d'un mode d'exposition "intelligent" (ce boîtier est un vrai cerveau) qui permet de remonter les valeurs sombres et de récupérer des détails. Cela permet d'exposer pour les hautes lumières tout en conservant une marge pour remonter les valeurs. Ce système est modulable selon 4 niveaux qui permettent de graduer finement le résultat.

panasonic lx3 test panasonic lx3 test
panasonic lx3 test panasonic lx3 test

L'exposition intelligente joue sur la courbe de tonalité pour récupérer des informations dans les zones sombres tout en conservant les hautes lumières. On note toutefois que le ciel perd également un peu en densité. (off : haut gauche, 1 : haut droite, 2: bas gauche, 3 : bas droite).

panasonic fz28 test panasonic fz28 test

Ci-dessus, vous trouverez les histogrammes pour les deux positions extrêmes de la fonction (0 à gauche +3 à droite).

Gestion du bruit électronique
Pour un boîtier expert, la bonne gestion du bruit électronique est un élément essentiel qui permet au photographe de déclencher dans de nombreuses situations. Avec un "simple" capteur 10 Mpix, on pouvait imaginer que le LX3 offrirait une excellente gestion de la sensibilité ISO. Pour cela, Panasonic a deux arguments : le capteur est légèrement plus grand et les photodiodes sont jsuqu'à 19% plus grands. En outre, le LX3 intègre le nouveau processeur d'images Venus Engine IV.

Les résultats ne sont pas extraordinaires, mais plutôt dans une bonne moyenne. Sur notre mire, les résultats sont excellents jusqu'à 400 ISO, sensibilité à laquelle la résolution diminue de manière sensible. Ensuite, la résolution baisse régulièrement et notre logiciel n'a pas pu traiter l'image réalisée à 3200 ISO. Sur écran à 100%, les images sont tout à fait exploitables à 400 ISO et les dégradations sont réellement perceptibles à 800 ISO. Le lissage devient important et à 1600 ISO et 3200 ISO, les grains colorés sont facilement visibles et pénalisent grandement les images. Sur des tirages A4, il est possible de monter jusqu'à 800 ISO sans trop de problèmes, ce qui est une bonne performance en soit. Malheureusement à 1600 et 3200 ISO, les grains colorés sont facilement visibles avec une petite dérive colorimétrique. Toutefois, les images conservent beaucoup de détails. Difficile d'imaginer un tirage grand format dans ces conditions et sans post traitement. Heureusement, la luminosité de l'objectif et la stabilisation optique permettent de limiter l'utilisation des hautes sensibilités. En mode Raw, l'utilisation de logiciels spécialisés comme NoiseWare n'améliore que très partiellement les résultats sur les aplats avec un lissage très important des détails.

panasonic lx3 bruit électronique

Évolution de la précision des Images en fonction de la sensibilité ISO. On note une forte baisse des performances â partir de 400 ISO et une dégradation importante de la précision des images à 1600 ISO.

Vous pouvez comparer les résultats du Panasonic LX3 face au Panasonic FZ28, Canon PowerShot SX100 ou Canon PowerShot G9.

Panasonic Lumix DMC-LX3 80 - 800 ISO
Panasonic Lumix DMC-LX3 1600 - 3200 ISO
Panasonic Lumix DMC-LX3 800 - 3200 ISO Raw avec Noiseware
Panasonic Lumix DMC-FZ28 100 - 1600 ISO
Panasonic Lumix DMC-FZ18 100-1250 ISO
Panasonic Lumix DMC-FZ18 1600 ISO
Canon PowerShot SX100 IS 80-800 ISO
Canon PowerShot SX100 IS 1600 ISO
Canon PowerShot G9 80-800 ISO
Canon PowerShot G9 1600 ISO

Mode vidéo
Le Panasonic LX3 enregistre les vidéos en HD (1280 x 720 pixels) en 30 i/s. Le zoom optique n'est malheureusement pas disponible pendant l'enregistrement tout comme le zoom numérique. La mise au point est également figé lors de l'enregistrement. Les vidéos sont en .mov.

panasonic LX3 test vidéo

En pleine lumière, les vidéos HD du Lumix LX3 sont plutôt plaisantes. Quand la lumière vient à manquer, les vidéos fourmillent rapidement. La définition de la vidéo étant plus grande, les défauts sont également plus facilement visibles. La compression est importante, mais finalement les effets sont peu visibles : 30 secondes de vidéo en 1280 x 720 pixels pèsent environ 80 Mo (pour mémoire le Canon SX100 produit des fichiers de plus de 50 Mo en 640 x 480 pixels pour la même durée). La dynamique des images est également assez limitée et les hautes lumières sont (trop) vite "grillées". Le son est acceptable. Vous pouvez cliquer sur l'image ci-dessus pour télécharger la vidéo de 30 secondes au format .mov.

Exemples


1/30 s, f/26, ISO 250
1/30 s, f/2, ISO 200
1/125 s, f/2,2 ISO 80
1/30 s, f/2, ISO 80
1/50 s, f/2, ISO 800
1/15 s, f/2, ISO 400
1/400 s, f/3,2, ISO 80

Conclusion

Le Panasonic LX3 est un compact diablement séduisant : belle construction, objectif grand-angle lumineux, enregistrement en Raw, contrôles manuels (P.S.A et M), griffe flash, mode vidéo HD, écran 3 pouces (460 000)... La liste est longue. Vous apprécierez également les automatismes performants du boîtier qui permettent d'utiliser le LX3 aussi bien en tout manuel qu'en tout automatique grâce au mode Intelligent Auto. Pourtant, impossible de ne pas être un peu irrité par quelques petits défauts. On pense notamment â l'absence de molette pour les réglages des modes manuels, même si le joystick est finalement relativement utilisable. La gestion du bruit électronique déçoit également un peu. Si les clichés conservent beaucoup de détails, les pixels colorés font trop rapidement leur apparition. Toutefois, avec la stabilisation optique et l'ouverture généreuse de l'otpique, vous n'aurez sans doute pas à utiliser très souvent les hautes sensibilités (1600 et 3200 ISO). Avec une plage de 80 à 400 ISO, le LX3 perd un peu en polyvalence. Toujours concernant la polyvalence, je regrette que le télé ne soit pas un peu plus long. La plage focale du FX37 (25-100 mm) est sans doute plus agréable qu'un 24-60 mm un peu court même pour les portraits. L'optique est de qualité : la distorsion est bien contenue et le vignetage peu marqué.
Dans les petits défauts, je retiendrais également la lenteur globale de l'appareil. La mise sous tension et le déploiement du zoom sont un peu lents et le mode rafale n'est pas à la hauteur des prétentions de l'appareil. Seul l'autofocus tient ses promesses. Pourtant, je regrette que Panasonic n'ait pas inclus un mode "rapide" avec une mise au point réglée à l'hyperfocale pour un déclenchement instantané. Le segment des compacts experts est en pleine évolution avec l'arrivée prochaine de produits intéressant comme le Canon PowerShot G10 (et son capteur 14,7 Mpix), le Nikon P6000 (et ses connexions GPS et Lan), le Sigma DP2 (et son capteur grand format) ou les prochains produits Micro 4/3 (lancés ironiquement par Panasonic et qui pourront recevoir des objectifs interchangeables). Ricoh reste également un acteur important avec peut-être une prochaine version de son Ricoh GR. Le LX3 reste donc un bon produit, mais la concurrence sera sans doute très rude.


Points forts

Objectif 24-60 mm ouvert à f/2-2,8 de qualité
Mode macro 1 cm
Vidéo en mode HD (1280 x 720 pixels)
Qualité des images jusqu'à 400 ISO
Automatismes performants
Autofocus globalement réactif
Bonne gestion du flash
écran 3 pouces (460 000 points) de qualité
3 formats d'image : 16/9, 3/2 et 4/3
Enregistrement en Raw et Raw + JPeg

Points faibles

Gestion du bruit électronique perfectible au-delà de 400 ISO
Télé (60 mm) limité, 100 mm aurait été préférable
Mode rafale rapide limité à 4 vues
Pas de molette pour les réglages manuels
Personnalisation du boîtier limitée
Trappe batterie/carte un peu fragile
Écran LCD assez brillant en plein soleil
Pas de connexion HDMI et câble composante en option
Viseur optique en option et cher
Protection de l'objectif par bouchon peu pratique

Panasonic Lumix DMC LX3

Panasonic lx3 recommandé

Qualité de fabrication : 8,5/10

Confort d'utilisation :     8,5/10

Vitesse :                          7,5/10

Caractéristiques :          9,5/10

Qualité des images :     8/10



 


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation