Précision et piqué

Sur ce terrain, le Fuji F40fd et son mégapixel supplémentaire (8 contre 7 millions de pixels) remporte logiquement la compétition. Les clichés délivrés par le F40fd sont plus détaillées et paraissent également plus nette grâce à une accentuation logiciel assez poussée. Canon délivre des images assez douces, trop peut être. L'accentuation est faible et l'objecitf peine à faire ressortir les détails. De son côté, le FX30 semble plus équilibré avec une bonne définition optique et une accentuation correcte.

Piqué Fujfilm F40 FD Piqué Canon Ixus 850 IS Piqué
Fujfilm F40fd Canon Ixus 850is Panasonic FX30
images tests piqué


Bien détaillées, les images délivrées par le Panasonic FX30 ne sont pas exemptes de défaut et il est facile de discerner un phénomène de moiré sur les zones à répétition comme les dessins du mur ou le grillage. Le logiciel interne accentue également le contraste, mais Canon déçoit un peu sur le niveau de détail des images de l'Ixus 850 IS. Les lacunes sont flagrantes sur les grilles, les dessins du mur ou les aspérités de la route. Même après une accentuation logicielle avec Photoshop, l'image ne retrouve pas un niveau de détail suffisant. Le F40fd délivre la meilleure image du comparatif. Le ''petit'' million de pixels supplémentaire n'est pas étranger à ce bon résultat. L'accentuation logicielle est également assez marquée. L'image ne nécessite aucune retouche pour une impression directe.

Autre exemple sur ces photos de tag :

Piqué Fujfilm F40 FD Piqué Canon Ixus 850is Piqué
Fujfilm F40fd Canon Ixus 850is Panasonic FX30
images tests piqué


Sur cet exemple aussi, le F40fd offre la meilleure image avec une bonne accentuation et un bon rendu des couleurs. L'exposition est également meilleure. Deuxième place pour le Panasonic FX30. L'accentuation permet de faire ressortir les détails dans le bois. L'image de l'ixus manque de piqué. Les détails sont absents et l'accentuation très douce.

Aberrations chromatiques

Dans son argumentaire marketing, Panasonic annonçait la correction des aberrations chromatiques (et des franges pourpres) par le nouveau processeur de traitement des images Venus Engine III. Sur le terrain, les résultats sont plutôt convaincants. Sur le FX30, les aberrations chromatiques sont pratiquement absentes. Sur ce sujet délicat (les origines des franges pourpres engendrent de nombreux débats et les aberrations chromatiques ne sont vraiment gênantes que sur des tirages de grandes tailles), le Fuji F40fd est le mauvais élève : les aberrations chromatiques sont bien présentes dès que le contraste est élevé. Le Canon Ixus 850 IS est dans la moyenne avec quelques traces violette assez discrètes.

Abérration Fujfilm F40 FD Abérration Panasonic FX 30 Abérration Canon Ixus 850is
Abérration Fujfilm F40 FD Abérration Panasonic FX 30 Abérration Canon Ixus 850is


A. Fujifilm F40fd : les aberrations chromatiques sont très marquées sur le dernier Fuji. Certaines sont même visibles sur des tirages 10x15.

B. Panasonic FX30 : sur ces deux détails, les aberrations chromatiques sont peu détectables.

C. Canon Ixus 850 IS : les lignes pourpres sont visibles sans excès.

Avec un logiciel comme Lightroom, il est possible de diminuer la présence d'aberrations chromatiques. Ici, sur les images du F40fd, les franges sont moins marquées.

Voir l'image corrigée

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation