PhaseOne 645 AF test

Le marché du moyen format est en pleine mutation. Alors que les reflex professionnels comme le Canon EOS 1Ds Mark III, doté d'un capteur à 21 millions de pixels, viennent chasser sur les terres de la très haute définition, les différents constructeurs de matériel moyen format (boîtiers, dos numériques, optiques...) adoptent des stratégies proches de leurs concurrents. Ainsi, des alliances se créent et les différents protagonistes n'offrent plus différentes pièces d'un puzzle photographique, mais ils proposent désormais des "systèmes photographiques" complets qui regroupent boîtier, dos, optiques et logiciels.

Le premier à réagir, et pas des moindres, est Hasselblad avec son système H3DII. Les différents composants (dos, optique HDC, boîtier) sont optimisés pour fonctionner ensemble et le nouveau logiciel Phocus joue un peu le rôle de chef d'orchestre en proposant de corriger automatiquement les défauts des optiques.
Pour contrer l'offensive d'Hasselblad, les autres constructeurs ont également proposé des solutions clés en main en associant leur savoir-faire. Ainsi, Sinar et Leaf se sont regroupés autour de la plateforme Hy6. De leur côté, Mamiya et Phase One se sont rapprochés pour offrir une alternative crédible autour d'un boîtier 645 AFIII, les optiques de la marque, les dos numériques Phase One P+ et le logiciel phare du constructeur : Capture One.

  •  
  • Boîtier :

    PhaseOne 645 AF

     

  • Autofocus :

    par détection de différence de phase, sur 3 points

     

  • Visée :

    pentaprisme fixe, grossissement 0,71x, couverture 95%

     

  • Vitesse d'obturation :

    60 min au 1/40000 s

     

  • optique :

    80 mm f/2,8

     

  • Capteur :

    P30+, 44,2 x 33,1 mm

     

  • Définition :

    6496 x 4872 pixels

     

  • Sensibilité :

    100 - 1600 ISO

     

  • LCD :

    2,2 pouces, 230 000 points (320 x 240 pixels)

     

  • Taille des pixels :

    6,8 microns

     

  • Compatibilité avec film :

    oui

     

  • Mesure de la lumière :

    sur 5 zones, pondérée centralé ou spot

     

  • Mémoire :

    emplacement pour carte Compact Flash

     

  • Format image :

    Raw, tiff ??

     

  • Alimentation :

    boîtier : 6 batteries au format AA, batterie Li-Ion pour le dos

     

  • Connexion :

    FireWire 400

     

  • Dimensions :

    153 mm X 128 mm X 184 mm

     

  • Poids :

    2,250 g avec dos et objectif 80 mm

     

  • Logiciels :

    Capture One 4.1

     

  • configurations / prix :

    Boîtier + dos P21+ :9990 euros HT, boîtier + P25+ : 17990 euros HT, boîtier + P30+ : 18990 euros HT, boîtier + P45+ : 26 990 euros HT.

     

  • site Internet :

     


Ce nouveau système Phase One comprend un boîtier (sur la base d'un Mamiya 645 AF III), un nouvelle optique Mamiya 80 mm f/2,8 D spécifiquement étudiée pour le numérique, un dos de la série P+ (de 16 à 39 millions de pixels) et le logiciel Capture One 4.1.

Parmi les nouveautés du boîtier, on retiendra la nouvelle poignée plus ergonomique, le moteur autofocus plus rapide et plus précis et un obturateur plus fiable (300 000 déclenchements, garantie de 3 ans). Le logiciel Capture One offre également la prise en charge des défauts optiques (artéfacts, franges colorées) avec les optiques Mamiya.

Pour tester le nouveau système (dos Phase One P30+), nous avons proposé au photographe Hervé Lewandowski, qui travaille pour la Réunion des musées nationaux, de prendre en main le nouveau moyen format Phase One dans des conditions réelles d'utilisation.

Hervé Lewandowski nous livre son avis sous la forme de deux vidéos. Dans la première partie, nous irons à la rencontre du photographe sur son lieu de travail, le musée d'Orsay, pour une prise en main du nouveau boîtier moyen format. Dans un second temps, nous nous rendrons dans les locaux de la Réunion des musées nationaux pour comparer, sur ordinateur, la qualité des images délivrées par le nouveau système.

PhaseOne 645 AF test

les images

Vous trouverez ci-dessous deux exemples de photos réalisées à la fois avec le nouveau Phase One et le dos P30+ et le matériel classique du photographe, à savoir un dos Leaf Aptus 75. Un examen précis des images à 100% permet de révéler quelques différences sur la qualité des clichés. Les images en provenance de l'Aptus 75 sont en effet plus précises et présente un meilleur piqué.

phaseone 645

Pour notre premier exemple, nous avons choisi un tableau du peintre Courbet très sombre pour tester à la fois le rendu des détails et le système autofocus. L'image est ici présentée dans son état "brut" sans aucune amélioration de type accentuation.

phaseone 645 phaseone 645

Détails de l'image produite par le système Phase One 645.

aptus 75 aptus 75

Détails de l'image produite par le dos Leaf Aptus 75.

phaseone 645

Pour le second exemple, nous avons choisi un tableau plus clair pour constater du rendu des subtilités de la toile. Nous ne tenons pas compte du rendu colorimétrique de l'appareil. Les profils colorimétriques peuvent être facilement appliqués sur l'image après la prise de vue.

phaseone 645 phaseone 645

Détails de l'image produite par le système Phase One 645.

aptus 75 aptus 75

Détails de l'image produite par le dos Leaf Aptus 75.


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation