Canon EOS 1000D recommandé

Sur le papier, le Canon EOS 1000D, reflex d'entrée de gamme, est plutôt séduisant. Le capteur CMOS à 10 Mpix est largement suffisant pour la plupart des travaux, la plage de sensibilité de 100 à 1600 ISO est appréciable (on aurait toutefois aimé pouvoir grimper jusqu'à 3200 ISO...), la rafale à 3 i/s est honnête et le boîtier dispose des dernières technologies à la mode : antipoussière, visée directe sur écran LCD, correction de la luminosité. Enfin, le nouveau kit 18-55 mm f/3,5-5,6 est doté d'un système de stabilisation optique.
Les tests sont très satisfaisants. Le capteur CMOS délivre de belles images et le gestion du bruit électronique jusqu'à 1600 ISO est exemplaire et l'on se demande pourquoi le 1000D ne propose pas une sensibilité supérieure. L'optique 18-55 mm présente des performances tout à fait honnêtes pour un kit d'entrée de gamme et son système de stabilisation fonctionne à merveille. Rapide à la mise sous tension, le 1000D est un petit nerveux qui assure une rafale à 3 i/s et qui dispose d'un système AF véloce et précis en pleine lumière.

Le nouveau reflex n'est, bien sûr, pas exempt de défaut. Le premier est sans doute son viseur optique trop étroit et finalement peu lumineux. Certains penseront qu'ils pourront utiliser la visée sur écran. Certes, celle-ci est fluide, agréable et affiche 100% du champ couvert. Toutefois, l'autofocus par contraste est véritablement trop lent pour une utilisation au quotidien et le mode rapide rend "aveugle" l'appareil pendant la mise au point. On pourra également pointer la motorisation de la rafale qui "flanche" en mode Raw ou dès que le traitement du bruit électronique est enclenché.

Toutefois, le défaut le plus important du Canon EOS 1000D reste, pour l'instant, son prix. Proposé à un prix pratiquement identique à celui de Canon 450D, ce dernier ne fait pas le poids face à grand frère ainé. Sans tenir compte du prix et uniquement sur des critères de performances, le Canon EOS 1000D mérite un recommandé. Toutefois, tant que la différence de prix n'est pas plus importante (il faudrait presque 150 euros), je conseillerai l'achat d'un EOS 450D qui offre des performances supérieures à un prix identique.


Points forts

Points faibles

Très bonne gestion du bruit jusqu'à 1600 ISO

Viseur optique étroit et peu lumineux

Menus simples, configurables et faciles à utiliser

Mode rafale en Raw décevant : 1 i/s

Excellente réactivité et autofocus rapide dans la plupart des situations

Autofocus par contraste (visée directe) très lent

Styles d'images directement accessibles

Construction du boîtier un peu légère

Appareil compact et assez léger

Pas de détection du visage pour éteindre automatiquement l'écran LCD

Système antipoussière relativement efficace

Pas de lampe d'assistance pour l'AF (il faut relever le flash)

Simulation d'exposition en mode visée directe

Balance des blancs automatique perfectible sous un éclairage tungstène

Très bonne autonomie de la batterie

Pas de connectique HDMI

Gestion sans fil de flashes externes

Pas de gestion de flashes externes sans fil

Offre logicielle complète et performante

Format Raw propriétaire

Stabilisation de l'optique 18-55 mm efficace

 

Possibilité d'utiliser un grip d'alimentation

 

Le Canon EOS 1000D supporte mal la comparaison avec son grand frère, l'EOS 450D (testé). Positionné pour l'instant pratiquement au même prix, le 450D propose un capteur CMOS 12 Mpix mieux défini, un système sur 9 points plus élaboré, un viseur plus large et plus lumineux, un écran LCD plus vaste, un mode rafale plus rapide, un enregistrement des fichiers Raw sur 14 bits...Sans hésitation, si les prix n'évoluent pas, l'EOS 450D est un meilleur choix.

Canon EOS 450D

L'Olympus 5-420 (testé) présente quelques avantages face au Canon 1000D. Certains apprécieront la stabilisation mécanique intégrée qui fonctionne avec tous les objectifs de la marque, le système antipoussière réellement efficace, le mode rafale à 3,5 i/s, l'autofocus par contraste en visée directe un peu plus rapide (mais toujours pas réellement efficace), un écran LCD plus grand ou la possibilité de gérer des flashes sans fil. De son côté, le Canon 1000D propose un viseur plus comparativement un peu plus confortable, un autofocus sur 7 points plus polyvalent et un traitement du bruit électronique beaucoup plus efficace.

Olympus E-520

Face auSony Alpha 200 (testé), le Canon 1000D peut surtout afficher une meilleure qualité de gestion du bruit électronique dans les hautes sensibilités. En outre, le capteur CMOS permet de réaliser une visée directe sur écran LCD, un plus pour une utilisation en studio. Le Sony Alpha 200 n'est pourtant pas à la traîne et dispose de sérieux arguments. Le reflex propose un autofocus sur 9 points qui rivalise avec celui de Canon, il dispose également d'un stabilisateur mécanique qui fonctionne avec toutes les optiques de la marque. Le modèle d'entrée de gamme chez Sony intègre un écran LCD plus vaste, d'un viseur légèrement plus confortable (plus lumineux), d'un kit un peu plus polyvalent (18-70 mm f/3,5-5,6), mais plus bruyant et un peu moins rapide, ainsi que la gestion des flahes distants. Il est également proposé à un prix plus attractif.

Sony Alpha 200

Le Nikon D60 (testé), et véritablement l'alter ego du Canon 1000D et les deux boîtiers présentent de nombreuses similitudes : même capteur 10 Mpix, même écran LCD de 2,5 pouces, même optique 18-55 mm avec stabilisation optique, même viseur optique étroit et peu lumineux, même impossibilité de gérer des flashes distants, même simplicité d'usage...Le Canon 1000D a l'avantage d'un traitement du bruit électronique légèrement plus efficace, mais le Nikon D60 permet de grimper jusqu'à 3200 ISO. Le Nikon dispose également de petits détails intéressants comme la lampe d'assistance pour l'aufocus, l'aide contextuelle pour les menus ou la fonction d'extinction de l'écran LCD à l'approche du visage. Canon l'emporte sur le système AF plus complet (7 points contre 3 sur le Nikon) et la possibilité d'utiliser la visée directe et l'offre logicielle beaucoup plus conséquente.

Nikon D60

Le Pentax K200D (testé) est un sérieux compétiteur. Le reflex d'entrée de gamme chez Pentax possède une fiche technique impressionnante : boîtier tropicalisé, large viseur (0,85x), écran LCD de 2,7 pouces, stabilisation intégrée au boîtier, système autofocus à 11 collimateurs, mode priorité sensibilité, gestion des flashes distants sans fil, fichier Raw au format DNG...Pour sa part, le Canon 1000D offre une meilleure qualité des images (surtout en hautes sensibilités), un autofocus plus réactif, silencieux et dispose de la visée sur écran LCD et d'un boîtier bien plus léger.

Pentax K200D
Canon EOS 1000D
Qualité de fabrication :
Confort d'utilisation :
Vitesse :
Caractéristiques :
Qualité des images :
7/10
7/10
8/10
8/10
8,5/10
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation