Pentax K200D test

L'interface des menus du Pentax K200D reste encore très austère même si des progrès ont été réalisés, notamment pour les modes scènes. Les menus restent très linéaires et ne disposent pas d'aide contextuelle (ce qui serait un plus pour les photographes débutants).
On note l'apparition toutefois d'éléments plus graphiques dans les menus scènes, où des imagettes viennent égayer les menus rébarbatifs. Les fonctions de personnalisation des images (styles d'image) sont également plus colorées et plus attrayantes. Pentax devrait unifier son interface pour redonner un coup de jeune à ses menus.

Le manque de clarté est d'autant plus dommageable que le K200D peut se paramétrer assez finement avec une multitude d'options.
Autre petite remarque, le K200D n'enregistre pas la position dans les menus. Pour chaque nouveau réglage, il faut donc parcourir l'intégralité des menus pour retrouver l'option à modifier. Des manipulations qui peuvent s'avérer rapidement fastidieuses.

pentax k200d test pentax k200d test

À gauche, l'écran d'accueil du Pentax K200D. Une profusion d'informations peu organisée et assez indigeste. À droite, un menu plus graphique pour la présentation des différents modes scènes.

pentax k200d test pentax k200d test

À gauche, un menu classique de paramétrage du boîtier. À droite, une vue plus graphique pour présenter les différents modes résultats : macro, portrait, paysage...

pentax k200d test pentax k200d test

En mode lecture, le Pentax K200D dispose de nombreuses options d'affichage d'informations : paramètres de prise de vue, histogramme, double vue pour comparer deux photos... À droite, le menu pour développer ses fichiers Raw. Vous pouvez régler la définition de l'image, sa qualité, sa balance des blancs et peaufiner la sortie JPeg en travaillant sur la colorimétrie, la saturation ou l'accentuation.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo présentant les menus du Pentax K200D.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation