Au fur et à mesure des sorties des boîtiers d'entrée de gamme (EOS 300D, 350D, 400D), Canon a légèrement modifié l'interface de ses reflex. Le 450D est donc l'aboutissement de plusieurs années de travail.

Pourtant, les aménagements sont relativement minimes et proviennent surtout de l'intégration du superbe écran de 3 pouces qui a nécessité de revoir l'interface du dos de l'appareil.
Sur le flanc gauche de l'appareil, vous retrouverez le testeur de profondeur de champ à la base du boîtier, la commande pour déverrouiller l'objectif ainsi que la touche d'éjection du flash (pop-up).Ce dernier, comme sur les précédents modèles, est placé sur une potence assez élevée ce qui permet de limiter les yeux rouges sur les clichés.

Canon EOS 450D test

Le testeur de profondeur de champ est toujours positionné sur la gauche de l'appareil à la base de l'objectif. Un emplacement qui peut se révéler peu pratique si la main gauche soutient un téléobjectif.

Sur la poignée, vous retrouverez le déclencheur ainsi que l'unique molette de réglage. Celle-ci est placée à l'avant de la poignée. Une position que je trouve moins pratique qu'à l'arrière, l'index servant à la fois pour la modification des paramètres et pour le déclenchement. Sur l'épaule droite trône l'imposant barillet des modes d'exposition (A-Dep, M, Av, Tv, P, vert, portrait, paysage, macro, sport, portrait nuit et sans flash).

Nouveauté, une touche ISO fait également son apparition sur le haut du boîtier, une bonne idée, mais la mise en pratique est plus ou moins réussie. La touche est juste affleurante et est un peu "coincée" entre le barillet et la molette de réglage. Du coup, elle n'est pas facilement accessible et l'index tatonne un peu avant de pouvoir l'enfoncer. Toutefois, l'idée de sortir la touche sensibilité du pad arrière est plutôt un bonne idée à peaufiner sur les prochaines évolutions.

Canon EOS 450D test

La touche ISO est malheureusement difficilement accessible lorsque le photographe a l'appareil à l'oeil.

À l'arrière, les changements sont plus visibles. L'écran de 3 pouces calé sur le côté gauche a déporté les commandes de l'interface soit au dessus soit sur la partie droite du boîtier. À côté de l'oeilleton, vous retrouverez les touches Menu et Disp. pour régler l'affichage des différentes informations. De l'autre côté, les touches pour choisir le collimateur AF et mémoriser l'exposition conservent leur emplacement. Le pad évolue également et vous pouvez désormais contrôler la motorisation, la mesure de la lumière, le mode autofocus et les styles d'images. La balance des blancs est reléguée sur le bord de l'écran.
Enfin, les touches de lecture et d'effacement sont positionnées en bas du boîtier. Globalement, je trouve ces évolutions compréhensibles (l'écran occupe une bonne partie du dos de l'appareil), mais critiquables, car regroupées du même côté, les commandes ne sont manipulables que d'une seule main, là où auparavant les deux mains pouvaient travailler de concert (notamment pour l'effacement des images).

Canon EOS 450D test

La plupart des commandes sont regroupées sur le côté droit de l'appareil. Notez la présence des deux détecteurs de présence sous l'oeilleton. Celui-ci permet d'éteindre l'écran LCD à l'approche du visage afin à la fois d'économiser la batterie et de ne pas perturber la visée optique.

L'écran LCD de 3 pouces (7,6 cm) n'affiche malheureusement que 230 000 points. Toutefois, l'affichage est très contrasté et bien lisible même avec beaucoup de lumière. Les angles de vision sont également très larges.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation