À première vue, le K20D peut sembler un tantinet complexe avec un boîtier recouvert de racourcis. À l'usage, le reflex se révèle très pratique avec une ergonomie bien pensée et quelques fonctionnalités, bien pratiques, reprises du précédent modèle qui reste encore une référence pour ce qui est de l'ergonomie.

Le flanc gauche du Pentax K20D regroupe le selecteur du mode AF (AF-S, AF-C et manuelle), le bouton pour déployer le flash et la touche Raw. Celle-ci permet d'activer, à la demande, les différents modes Raw (Raw, Raw + JPeg...). Dommage qu'il ne soit pas possible de personnaliser cette touche avec une autre fonctionnalité comme le propose le Nikon D60. Sur le barillet des modes d'exposition, vous retrouverez les modes Sv et TAv. Le premier peut s'assimiler à un mode à priorité sensibilité. En effet, il est possible de modifier, avec une molette, la sensibilité ISO, le boîtier asurant automatiquement le couple ouverture/diaphragme : très pratique. Le mode TAv agit de manière inverse, l'utilisateur définissant le couple ouverture/diaphragme et le boîtier ajustant automatiquement la sensibilité ISO. Bien sûr, les traditionnels modes P,S,A et M sont présents et un mode USER permet de retrouver rapidement les paramètres d'exposition préalablement enregistrés via les menus. Sous le barillet, une couronne permet de choisir rapidement la méthode de mesure de la lumière (matricielle, pondérée centrale ou spot).

Pentax K20D test

Le barillet pour le choix d'exposition est la tour de contrôle du K20D. On retrouve avec plaisir les modes à priorité sensibilité : Sv et TAv.

La poignée regroupe le déclencheur, la couronne pour la mise sous tension (elle permet d'activer également la prévisualisation numérique ou le testeur de profondeur de champ) et un bouton vert, sorte de mode "panique". En effet en mode P, l'appareil bascule automatiquement en mode A ou S dès que l'une des molettes est activée (mode Hyper programme). Une simple pression sur la touche verte et le K20D retrouve automatiquement la bonne exposition en ajustement automatiquement le couple ouverture/vitesse. Bien vu. Le principe est identique en mode M (mode Hyper Manuel).

Pentax K20D test

Le testeur de profondeur de champ se transforme également en mode visée directe sur écran LCD.

L'arrière de l'appareil est un véritable (et impressionant) tableau de bord. Celui-ci est dominé par un bel écran LCD de 2,7 pouces capable d'afficher 230 000 points. Une taille raisonnable et dans les standards actuels, mais la concurrence propose désormais mieux avec à la fois un afficheur plus large (3 pouces sur le Canon 40D par exemple) et mieux défini (920 000 points sur les Nikon D300 et Sony Alpha 700). Toutefois, les angles de vision sont très bons, mais la surface reste très réfléchissante ce qui rend l'utilisation de celui-ci très délicate, voire impossible en plein soleil.

Pentax K20D test

Le tableau de bord du Pentax K20D est impressionnant. Après quelques heures d'utilisation, l'ergonomie se révèle très efficace.

Sur la droite, vous retrouverez une molette de réglage, une touche pour bloquer l'exposition, le correcteur d'exposition, une touche AF (surtout utile pour le mode LiveView), une couronne (peu pratique) pour la sélection du point AF (automatique, central ou sélectionnable), la commande pour l'ouverture de la trapppe d'accès à la carte mémoire (SD/SDHC uniquement), une touche Fn pour accéder rapidement aux réglages de la balance des blancs, du flash, de la motorisation et de la sensibilité ISO (une touche présente depuis les premiers reflex numériques de la marque) et un commutateur pour la stabilisation optique par déplacement du capteur.
Sur la gauche, une ligne de touches habituelles (menu, poubelle, info et lecture) borde l'écran LCD.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation