Mesure de la lumière et DRE (Dynamique Range Enlargement)

Globalement, le Pentax K20D a une petite tendance à sous-exposer les clichés (sans l'option DRE). Une option sans doute volontairement choisie pour limiter une perte de dynamique dans les hautes lumières. Résultats, les images semblent souvent "plombées" avec peu de détails dans les zones sombres. Il faudra donc penser à corriger systématiquement les images sur le boîtier, ou apporter une correction sélective sur un ordinateur. Quoi qu'il en soit, il est souvent difficile d'imprimer une image sans retouche.

pentax k20d exposition pentax k20d exposition

Comme de nombreux constructeurs, Pentax a décidé d'intégrer un optimiseur de dynamique. Chez Pentax, c'est le DRE pour Dynamic Range Enlargement. Une fonction qui doit décaler la plage de dynamique vers les basses lumières et profiter de la conversion analogique/numérique sur 14 bits. Sur le terrain, les résultats sont plutôt...peu visibles. Le gain est très modeste et dépend beaucoup de la scène. En mode DRE, la sensibilité minimale passe à 200 ISO. On est loin des résultats, plutôt convaincants, obtenus avec le DRO de Sony ou le D-Lighting de Nikon. Dommage.


pentax k20d dre pentax k20d sans dre pentax k20d dre pentax k20d sans dre

Le sacré coeur à Paris. À gauche, en mode normal sans DRE (100 ISO) et à droite, avec DRE activé (200 ISO). La différence d'exposition est très légèrement visible comme le montrent les histogrammes.


Fichier Raw

Le Pentax K20D dispose de deux modes Raw. Le premier enregistre les fichiers au format PEF. Un format propriétaire que seuls les logiciels livrés avec le reflex savent décoder (pour l'instant). Le second mode enregistre les images au format ouvert DNG (Digital NeGative) d'Adobe. Un choix qui permet d'utiliser de nombreux logiciels (Adobe Lightroom, Apple Aperture...) pour traiter les fichiers bruts.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation