Distorsion
Depuis le début des tests d’objectifs sur Focus Numérique, ce modèle a été le plus compliqué à mettre en place. En effet, avec une telle focale, il est difficile de bien placer le boîtier par rapport à la mire, car ils se retrouvent très proches l’un de l’autre. Le placement des sources lumineuses devient alors un vrai casse-tête. Les tests prennent donc en compte cette difficulté d’éclairage.
Pour les tests, l’optique a été utilisée à trois focales différentes, qui nous semblaient significatives, le 10 mm, le 18 mm et le 24 mm.

Intéressons-nous tout d’abord à ce qui pourrait causer le plus de problèmes avec ce type d’optique, c’est-à-dire la distorsion. Il ne faut pas se leurrer, avec ces focales, la distorsion ne pourra jamais être complètement corrigée. Mais la correction peut être plus ou moins maîtrisée.
Ici, le contrat est plutôt bien rempli. Évidemment, sur la position 10 mm, la distorsion en barillet est fortement visible. Mais finalement pas vraiment plus que sur d’autres optiques aux focales plus grandes. C’est aux focales suivantes que cela devient intéressant. En effet, à 18 mm, la distorsion se fait déjà moins sentir même si elle est toujours présente. Et c’est évidemment au 24 mm qu’elle est le mieux gérée. Pas non plus imperceptible, elle est toute fois très bien contenue.
Ce qui pouvait être le plus problématique ne pénalise donc pas d’entrée cette optique. Il est bien entendu que les résultats auraient pu être bien meilleurs, mais dans cette gamme de prix, ils auraient surtout pu être beaucoup moins bons.

Piqué
Une fois passé l’écueil de la distorsion, les problèmes inhérents au piqué font leur apparition. Et justement ici, il n’y a quasiment pas de problèmes. Au centre de l’image, les résultats sont évidemment les moins bons aux plus grandes ouvertures. Mais moins bons ne signifie pas mauvais. Même à pleine ouverture, l’image est plutôt belle, mais est vraiment bonne aux ouvertures moyennes, f : 5,6, f : 8 et f : 11. Au-delà, la diffraction aidant, les résultats se dégradent, et deviennent presque moins bons qu’à pleine ouverture. C’est sur les bords de l’image que l’optique commence à montrer ses faiblesses. Au 10 mm, il faut fermer à f : 8 voire f : 11 pour avoir les bords de l’image à peu près nets. Au 18 mm c’est un peu mieux, avec une légère amélioration à partir de f : 8, mais à nouveau une dégradation dans les petites ouvertures. Les mêmes résultats sont constatés au 24 mm. Les plages de focales et ouvertures vraiment bonnes sont donc finalement assez réduites. Ce qui n’empêche pas cette optique de fournir d’honorables résultats.

Vous pouvez télécharger les fichiers au format NEF :

Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 Di II : 10 mm f/3,5 ; f/4 ; f/5,6 ; f/8 ; f/11 ; f/16 ; f/22
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 Di II : 18 mm f/4,2 ; f/5,6 ; f/8 ; f/11 ; f/16 ; f/22
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 Di II : 24 mm f/4,5 ; f/5,6 ; f/8 ; f/11 ; f/16 ; f/22

Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/3,5 à f/11 (bord de l'image) à 10 mm
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/16 à f/22 (bord de l'image) à 10 mm
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/3,5 à f/11 (centre de l'image) à 10 mm
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/16 à f/22 (centre de l'image) à 10 mm
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/3,5 à f/11 (bord de l'image) à 18 mm
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/16 à f/22 (bord de l'image) à 18 mm
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/3,5 à f/11 (centre de l'image) à 18 mm
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/16 à f/22 (centre de l'image) à 18 mm
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/3,5 à f/11 (bord de l'image) à 24 mm
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/16 à f/22 (bord de l'image) à 24 mm
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/3,5 à f/11 (centre de l'image) à 24 mm
Tamron SP AF 10-24 mm f/3,5-4,5 - évolution du piqué en fonction de l'ouverture de f/16 à f/22 (centre de l'image) à 24 mm
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation