Sony Alpha 350 recommandé

Après un avis un peu mitigé sur l'Alpha 200, il faut bien avouer que l'Alpha 350 est diablement séduisant.
Bien sûr, beaucoup seront sensibles aux sirènes (un peu marketing) du capteur à 14 millions de pixels, mais c'est surtout la visée directe sur écran LCD associée à l'autofocus rapide par détection de phase (identique à celui de la visée optique) qui rend l'utilisation du reflex très agréable (ce qui finalement reste très important).

Bien sûr, les "puristes" de la visée reflex seront sans doute un peu plus amers vis-à-vis du viseur très étriqué de l'Alpha 350, mais ce nouveau reflex s'adresse avant tout, comme pouvait l'être le Panasonic L10, aux photographes déjà habitués à la visée sur écran soit qu'ils utilisaient des compacts ou des bridges. Avec un tel système, l'utilisateur retrouve facilement ses repères et devient beaucoup moins méfiant vis-à-vis des reflex.

Pour les habitués à la visée optique, l'Alpha 350 peut paraître moins tentant, pourtant, la visée directe offre pas mal d'avantages avec notamment des angles de prise de vue inédits, ou tout simplement la discrétion (un reflex rivé à l'oeil est pour le moins intrusif et peu discret).

L'Alpha 350 ne se résume pas à une visée Live View, c'est également un boîtier doté d'un nouveau capteur CCD à 14 millions de pixels qui offre la haute résolution aux photographes amateurs. En plus d'offrir un excédent de définition par rapport à la majorité des autres reflex grand public, le nouveau capteur bénéficie également d'un meilleur traitement du bruit numérique par rapport au Sony A200 par exemple avec des images moins "criblées" de pixels parasites, mais où les effets de lissage et de moutonnement sont plus sensibles. La colorimétrie est assez juste avec des saturations dans les bleus et les rouges, mais de bon aloi pour un boîtier grand public.

L'appareil est globalement réactif, même si le "gros" capteur pénalise un peu les cadences des rafales. L'autofocus reste rapide et agréable à utiliser avec son large champ (9 points). On pourra juste regretter l'absence d'optiques à motorisation interne pour une mise au point rapide et silencieuse. En outre, l'adoption d'un capteur à 14 Mpix demande également des optiques performantes. Ceux qui souhaitent tirer le maximum de leur boîtier devront s'orienter vers des produits plus adaptés que les objectifs livrés en kit.

Au final, le Sony Alpha 350 est un vrai fer de lance pour la gamme grand public de Sony avec un boîtier très agréable à utiliser (surtout en mode visée directe) et délivrant une qualité d'image très correcte. Il reçoit un recommandé.

Points forts

Points faibles

Visée directe sur écran LCD avec autofocus rapide

Mode rafale un peu lent

Ecran LCD orientable

Pas de déclenchement silencieux en mode LiveView

Système de stabilisation optique intégré au boîtier assez efficace

Ecran manquant un peu de définition

Bon rendu colorimétrique

Gestion du bruit électronique perfectible

Capteur haute définition à 14 Mpix

Fabrication du boîtier un peu rustre

Bonne autonomie de la batterie

Dégagement du flash un peu faible (yeux rouges, ombres...)

Indicateur en % du niveau de la batterie

Viseur optique assez étroit

Autofocus réactif

Visée LiveView présentant seulement 90% du champ couvert

Système antipoussière relativement efficace

Format Raw propriétaire

Assez bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 800 ISO

Système Eye-start se déclenchant de manière intempestive

Grip d'alimentation disponible

Ecran LCD pas complètement rotatif

Système DRO souvent pertinent

Pas de testeur de profondeur de champ

Offre logicielle complète et efficace

Pas de connectique HDMI

Appareil globalement réactif

 

Sony Alpha 350
Qualité de fabrication :
Confort d'utilisation :
Vitesse :
Caractéristiques :
Qualité des images :
7,5/10
8/10
8/10
8,5/10
8/10
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation