Le Sony Alpha 350 reprend un jeu de commandes pratiquement identique à l'Alpha 200. Malgré un positionnement grand public, le boîtier dispose de quelques raccourcis pour paramétrer rapidement la prise de vue. Sur l'épaule gauche de l'appareil, vous trouverez un barillet qui regroupe les différents modes d'exposition dont les très classiques P,S,A,M et auto, ainsi que plusieurs modes résultats (macro, portrait, paysage...). L'épaule droite réunit une touche pour régler la sensibilité ISO, une touche pour la motorisation (rafale, retardateur) et une tirette pour actionner ou non le mode de visée directe. La poignée rassemble le déclencheur et la molette pour les réglages.

sony alpha 350 test

Nouveauté sur le A350, la tirette pour activer la visée LiveView (présente également sur le A300).

Sur le dos de l'appareil, vous retrouverez un joypad de navigation (avec un bouton de validation au centre), une touche FN pour accéder rapidement aux principaux réglages, le correcteur d'exposition, une touche pour la mémorisation d'exposition et, nouveauté, un téléconvertisseur numérique (cf. les explications un peu plus bas). Sur la gauche on retrouve classiquement une rangée de touches pour accéder aux menus et jouer avec la visualisation. La commande de mise en route est située en haut et à gauche de l'appareil, tandis que la stabilisation intégrée (Super SteadyShot) s'active par une tirette située en bas et à droite.

sony alpha 350 test

Le téléconvertisseur numérique applique un grossissement de 1,4x ou 2x. En fait, il s'agit tout simplement d'un recadrage sur le capteur à la volée. Un système déjà présent sur les bridges de la marque. Principal avantage de cette méthode, la qualité des images n'est pas dégradée et seules les dimensions finales des images sont changées. Ce mode n'est accessible qu'en visée LiveView.

sony alpha 350 test

Image réalisée sans téléconvertisseur numérique.

sony alpha 350 test

Image réalisée avec téléconvertisseur 1,4x.

sony alpha 350 test

Image réalisée avec téléconvertisseur 2x.

L'Alpha 350 de Sony dispose également d'un écran LCD de 2,7 pouces (6,9 cm) qui affiche 230 000 points. Cette taille d'écran est le nouveau standard pour l'année 2008 sur les reflex d'entrée de gamme. Les deux détecteurs Eye-start surplombent toujours l'écran et active l'autofocus à l'approche du visage tout en éteignant l'écran LCD. Pratique, cette fonction peut être désactivée. En effet, l'appareil porté autour du cou effectue le point sans arrêt diminuant ainsi fortement l'autonomie de l'appareil (en plus de l'agacement que cela peut occasionner).

Pour apporter plus de souplesse et de confort à la visée sur écran, ce dernier est monté sur un axe rotatif. Il est donc possible de relever ou de rabaisser l'écran afin de pouvoir viser correctement dans la plupart des situations. Il est toutefois regrettable que Sony n'ait pas monté son écran sur une véritable rotule afin de positionner plus librement son écran (comme sur le Panasonic L10) pour faciliter par exemple les autoportraits.

sony alpha 350 test

L'écran LCD orienté vers le haut.

sony alpha 350 test

L'écran LCD orienté vers le bas.

Sur le flanc gauche de l'appareil, vous retrouverez la commande pour passer du mode autofocus au mode de mise au point manuelle, le bouton pop-up pour le flash et une trappe caoutchoutée renfermant les prises pour la télécommande et l'alimentation.

sony alpha 350 test

Cette vue de côté permet d'apprécier le renflement occasionné par l'écran LCD monté sur une charnière.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation