Mesure de la lumière et DRO

Globalement, le Sony Alpha 350 que j'ai testé a une nette tendance à la sous-exposition (1/3 voire 2/3 d'IL) et cela que l'on utilise la visée optique ou la visée directe sur écran LCD. Les personnes qui photographient en Raw devront donc penser à apporter une correction d'exposition avec de déclencher.
Comme tous les reflex Sony, l'Alpha 350 dispose de la fonction DRO (Dynamique Range Optimizer) qui permet à l'appareil de retravailler la courbe des tonalités afin de restituer plus de nuances à la fois dans les ombres et dans les hautes lumières. La fonction donne de bons résultats dans beaucoup de situations parfois délicates, mais ne dispose que de 3 niveaux (contre plus de 5 sur l'Alpha 700) : désactivé, activé et avancé.

sony alpha 350 sans dro sony alpha 350 avec dro avancé

Le même cliché (église à Nancy) avec à gauche une prise de vue sans DRO et à droite en mode DRO avancé. Le DRO rattrape, en modifiant la courbe de tonalité, les détails dans les ombres tout en préservant les hautes lumières.

La fonction DRO augmente également le bruit électronique sur les fichiers surtout dans les hautes sensibilités.

Fichier Raw

Toute la nouvelle gamme de reflex Sony enregistre les fichiers bruts au format ARW 2. Sur l'Alpha 350, les fichiers sont compressés et les poids des fichiers varient de 10 à 18 Mo pour les fichiers Raw. Les fichiers JPeg produits varient quant à deux de 2 à 9 Mo selon les scènes photographiées.
Le principal problème des fichiers Raw des reflex Sony pour l'instant, c'est que peu de logiciels savent les décoder. Il faudra dans un premier temps se contenter des logiciels livrés avec le reflex et patienter pour qu'Adobe et les autres éditeurs publient rapidement les mises à jour de leurs logiciels.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation