canon 860 is, fujifilm f50fd, panasonic fx55, ricoh r7

L'appareil idéal existe-t-il ?

Les reflex produisent actuellement sans doute les meilleures images. Pourtant, ceux-ci sont, malgré une tendance à la miniaturisation, à la fois lourds, encombrants et peu discrets. Difficile de passer inaperçu, dans une soirée d'amis par exemple, avec un Canon EOS 40D rivé à l'oeil. Avec un reflex en bandoulière, vous attisez forcément la curiosité dans des situations où la discrétion est de rigueur : spectacle, photos de rue...Bref, les caractéristiques physiques d'un appareil reflex ne sont pas idéales dans toutes les situations et parfois un simple compact ou ultracompact s'acquitte parfaitement de sa tâche photographique.

Parmi la pléthore d'appareils ultracompacts, il est bien souvent difficile de faire son choix. Pour notre comparatif, nous avons sélectionné 4 boîtiers : le Canon Ixus 860 IS, le Fujifilm FinePix F50fd, le Panasonic Lumix DMC-FX55 et enfin le Ricoh Caplio R7. Si tous n'ont pas exactement les mêmes caractéristiques techniques, ils disposent en revanche de certaines spécificités très intéressantes pour le photographe. Certains ont des grands-angles (Canon, Panasonic, Ricoh), des zooms importants (Ricoh), des larges écrans ou des systèmes de stabilisation. Bien sûr, l'appareil idéal serait doté de toutes ces qualités. Bien sûr celui-ci n'existe pas (encore) et le choix d'un ultracompact sera une fois de plus une affaire de compromis. Reste à définir vos critères prioritaires et quelles sont vos exigences.

Alors, lequel de ces appareils ultracompacts vous convient-il le mieux ? Réponses dans les prochaines pages.


Canon Ixus 860 IS

Canon Ixus 860 IS

8 millions de pixels et un écran 3 pouces

Remplaçant de l'ultracompact vedette, le modèle 850 IS, le Canon Ixus 860 IS arrive avec un nouvel habillage plutôt séduisant. La coque n'est plus entièrement en métal, mais se partage désormais avec une partie en plastique noir. Le dos de l'appareil évolue considérablement avec un bel écran de 3 pouces (7,6 cm) serti d'un plastique noir laqué du plus bel effet.

Si le Canon Ixus 860 IS partage certaines caractéristiques techniques avec son prédécesseur (processeur d'images DIGIC III, zoom optique 3,8x, zoom grand-angle 28 mm, détection des visages, système de stabilisation optique...), le nouvel ultracompact apporte également son lot de nouveautés. Ainsi, la définition de l'appareil passe de 7 à 8 millions de pixels, l'écran est désormais plus vaste et le système de détection des visages encore plus réactif.

On reste toutefois sur notre faim concernant, par exemple, la plage de sensibilité qui reste limitée à 1600 ISO, l'absence de mode à priorité (pour plus de créativité) ou le mode vidéo qui plafonne en 640 x 480 pixels, alors que les premiers modèles d'appareils qui filment en haute définition font leurs apparitions.

  •  
  • Capteur :

    CCD 8 mégapixels (1/2,5 pouce)
  • Zoom :

    3,8x, 28-105 mm en eq. 24x36, f/2,8-5,8
  • Stabilisation :

    oui, par déplacement de lentilles
  • Écran LCD :

    3 pouces (7,6 cm), 230 000 points
  • Mesure d'exposition :

    évaluative avec détection de visage, pondérée centrale et spot
  • Modes d'exposition :

    Auto
  • Mise au point :

    autofocus TTL sur 9 points, spot, détection des visages
  • Sensibilité :

    Auto, 80, 100, 200, 400, 800, 1600 ISO
  • Mémoire :

    emplacement SD/SDHC
  • Mode vidéo :

    640 x 480 pixels, 30 img/s avec son, avec zoom numérique (AVI)
  • Définition image :

    3 264 x 2 448 pixels
  • Format image :

    JPEG
  • Alimentation :

    batterie Lithium-ion NB-5L (environ 240 clichés normes CIPA), avec chargeur
  • Connexion :

    USB 2, vidéo
  • Dimensions :

    92,6 x 58,8 x 25,9 mm
  • Poids :

    179 g
  • Logiciels :

    ZoomBrowser EX / ImageBrowser, PhotoStitch


Fujifilm FinePix F50fd

Fujifilm FinePix F50fd

La stabilisation optique, enfin

La lignée des compacts Fujifilm FinePix F compte désormais un nouveau membre : le FinePix F50fd. Un nouvel arrivant qui débarque avec de sérieux atouts : définition du capteur à 12 millions de pixels, large écran de 2,7 pouces et surtout une plage de sensibilité ISO importante.

En effet, le Fujifilm FinePix F50fd permet de photographier de 100 à 3200 voire 6400 ISO. Pour atteindre ces performances, le compact utilise un regroupement de pixels. Ainsi, à 3200 ISO, la définition des images sera de 6 millions de pixels et de 3 mégapixels pour la sensibilité 6400 ISO.

La grande nouveauté reste toutefois l'intégration d'un "vrai" système de stabilisation optique par déplacement du capteur. Une fonctionnalité attendue pour compléter l'excellente gestion du bruit électronique qui a fait la réputation de la gamme.

On regrettera toutefois l'absence de véritable grand-angle ou même d'un véritable zoom. L'objectif 3x est en effet assez (trop ?) commun. On retiendra toutefois, le prix très abordable de l'ultracompact de Fujifilm, un argument de poids lors de la décision d'achat.

  •  
  • Capteur :

    SuperCCD HR 12 mégapixels (1/1,6 pouce)
  • Zoom :

    3x, 35-105 mm en eq. 24x36, f/2,8-5,1
  • Stabilisation :

    oui, par déplacement du capteur
  • Écran LCD :

    2,7 pouces (6,9 cm), 230 000 points
  • Mesure d'exposition :

    TTL sur 256 zones, pondérée centrale et spot
  • Modes d'exposition :

    P,A,S et modes scènes
  • Mise au point :

    autofocus par contraste, détection des visages
  • Sensibilité :

    Auto, 100-1600 ISO, 3200 ISO en mode 6 mégapixels, 6400 ISO en mode 3 mégapixels
  • Mémoire :

    25 Mo interne, emplacement xD/SD/SDHC
  • Mode vidéo :

    640 x 480 pixels, 30 img/s avec son, sans zoom optique (AVI)
  • Définition image :

    4000 x 3000 pixels
  • Format image :

    JPEG
  • Alimentation :

    batterie Lithium-ion, NP-50 (1000 mAh) environ 230 vues (normes CIPA), avec chargeur
  • Connexion :

    USB 2, vidéo, vidéo
  • Dimensions :

    60 x 86 x 20,5 mm
  • Poids :

    162 g
  • Logiciels :

    FinePix Viewer


Panasonic Lumix DMC-FX55

Panasonic Lumix DMC-FX55

Stabilisation optique et écran de 3 pouces

Avec le Lumix DMC-FX55, Panasonic livre une version luxueuse de son modèle phare, le FX33, avec un large écran de 3 pouces (7,6 cm) et un design très légèrement revu.

Le nouveau modèle dispose toujours des caractéristiques techniques qui ont fait la réputation des ultracompacts de la marque : stabilisation optique, 3 formats d'images (19/9, 3/2 et 4/3), zoom optique 3,6x, zoom grand-angle (28 mm), système de détection des visages et ISO Intelligent.

Le Panasonic Lumix FX55 est également équipé du mode Auto Intelligent qui analyse les scènes photographiées et adapte automatiquement l'appareil selon les réglages les plus appropriés (macro, paysage, portrait) sans que l'utilisateur ait à s'en occuper.

Sur la fiche technique de l'ultracompact de Panasonic, il y a peu à redire hormis une taille de capteur trop petite (c'est le cas pour tous les compacts actuels), un mode vidéo qui ne s'intéresse pas au format HD et des réglages manuels (A,S et M) toujours absents.

  •  
  • Capteur :

    CCD 8 mégapixels (1/2,5 pouce)
  • Zoom :

    3,6x, 28-100 mm en eq. 24x36, f/2,8-5,6
  • Stabilisation :

    oui, par déplacement de lentilles
  • Écran LCD :

    3 pouces (7,6 cm), 230 000 points
  • Mesure d'exposition :

    multiple
  • Modes d'exposition :

    Auto
  • Mise au point :

    autofocus par contraste (sur 9,3 ou 1 points), détection des visages
  • Sensibilité :

    Auto, 100-1600 ISO, 1600-6400 ISO en mode haute sensibilité
  • Mémoire :

    27 Mo internet, emplacement SD/SDHC
  • Mode vidéo :

    848 x 480 pixels (16/9) ou 640 x 480 (4/3), 30 img/s avec son, sans zoom optique (QuickTime)
  • Définition image :

    3264 x 2448 pixels (4/3) ou 3264 x 2176 pixels (3/2) ou 3264 x 1840 pixels (16/9)
  • Format image :

    JPEG
  • Alimentation :

    batterie Lithium-ion (1000 mAh), avec chargeur
  • Connexion :

    USB, vidéo
  • Dimensions :

    94,9 x 57,1 x 22,8 mm
  • Poids :

    xx g
  • Logiciels :

    Lumix Simple Viewer 1.3 et ArcSoft software suite


Ricoh Caplio R7

Ricoh Caplio R7

Zoom 7x, stabilisé

Avec le Caplio R7, Ricoh perpétue la tradition de la série R qui associe un grand-angle 28 mm, un zoom important (7,1x) et un système de stabilisation optique par déplacement du capteur.

Extérieurement, le Caplio R7 ne présente que peu de différences avec les précédents modèles à zoom 7x. Assez épais, le boîtier est équipé d'un large écran LCD de 2,7 pouces et un fonctionnement...résolument bruyant.

Outre son intéressant zoom 28-200 mm, le Ricoh Caplio R7 se distingue de la concurrence par un excellent mode macro (4 cm pour la mise au point) et surtout par la présence de véritables modes à priorité (A et S) qui permettent un peu de créativité avec ce petit appareil.

Bien sûr, le prix très attractif du Ricoh Caplio R7 est également à prendre en compte lors du choix final.

  •  
  • Capteur :

    CCD 8 mégapixels (1/2,5 pouce)
  • Zoom :

    7,1x, 28-200 mm en eq. 24x36, f/3,3-5,2
  • Stabilisation :

    oui, par déplacement du capteur
  • Écran LCD :

    2,7 pouces (6,9 cm), 230 000 points
  • Mesure d'exposition :

    TTL sur 256 zones, pondérée centrale et spot
  • Modes d'exposition :

    Auto, modes scène
  • Mise au point :

    autofocus TTL par détection de contraste, détection des visages
  • Sensibilité :

    Auto, 64, 100, 200, 400, 800, 1600 ISO
  • Mémoire :

    24 Mo internet, emplacement SD/SDHC
  • Mode vidéo :

    640 x 480 pixels, 30 img/s sans son, avec zoom numérique (AVI)
  • Définition image :

    3 264 x 2 448 pixels
  • Format image :

    JPEG
  • Alimentation :

    batterie Lithium-ion DB-70, avec chargeur
  • Connexion :

    USB 2, vidéo
  • Dimensions :

    99,6 x 55 x 23,3 mm
  • Poids :

    179 g
  • Logiciels :

    Caplio Software


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation