Gestion du bruit électronique

Deux tests ont été menés pour mesurer l'impact du bruit électronique sur la qualité des images. Dans un premier temps, j'ai reproduit les mesures de résolution sur la mire en augmentant progressivement la sensibilité des appareils afin de noter à partir de quelle valeur de sensibilité, le compact "décroche". Ensuite, j'ai réalisé des prises de vue plus "normales" pour apprécier la qualité du lissage et la colorimétrie du grain numérique. Les résultats sont assez surprenants. En studio, le FinePix F50fd remporte assez facilement la plus haute marche du podium, un résultat qu'il est difficile de corroborer avec les vues "classiques". Sur ces dernières, le Panasonic FX55 présente les meilleurs résultats jusqu'à 1600 ISO. Au-delà, le Fujifilm F50fd reprend la main, avec des clichés à 6 et 3 millions de pixels. Mais attention, tout n'est pas rose pour le Panasonic. à partir de 800 ISO, la balance des blancs dévie et réchauffe largement les images. Enfin, j'ai réalisé des tirages pour apprécier le rendu sur papier. C'est le Canon Ixus 860 IS qui produit les moins bons tirages avec un grain très visible et coloré, suivi par le Ricoh Caplio R7. Entre le Fujifilm F50fd et le Panasonic FX55, le choix est plus difficile, mais le Lumix FX55 l'emporte avec des images plus détaillées. La suprématie de Fujifilm sur la gestion du bruit électronique s'émousse donc tout en restant d'un bon niveau. En outre, le FinePix F50fd est le seul appareil à proposer des sensibilités à 3200 et 6400 ISO avec une qualité presque acceptable.

Canon Ixus 860 IS précision en fonction de la sensibilité

Fujifilm FinePix F50fd précision en fonction de la sensibilité

panasonic lumix fx55 précision en fonction de la sensibilité

ricoh caplio r7 précision en fonction de la sensibilité


  • Canon Ixus 860 IS
  • Fujifim FinePix F50fd
  • Panasonic Lumix FX55
  • Ricoh Caplio R7
64 ISO
80 ISO
100 ISO
200 ISO
400 ISO
800 ISO
1250 ISO
1600 ISO
3200 ISO
6400 ISO
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation