Présentation

Après plusieurs semaines d'attente ayant donné lieu à de nombreuses rumeurs, Huawei a présenté le Mate 9, smartphone grand format bénéficiant du partenariat entre le géant chinois de la mobilité et le grand nom de la photographie qu'est Leica. Si le Mate 9 hérite ainsi du double module photo du P9 — un module dédié à la capture de photographies en couleur, et l'autre en noir et blanc —, il se permet même d'y adjoindre quelques améliorations.

Au gain en définition et à la stabilisation optique s'ajoute ainsi une configuration matérielle musclée, faisant du Mate 9 un terminal prêt à en découdre pour faire sa place sur le marché des phablettes. Après l'avoir soumis à une première série de tests en laboratoire, nous verrons ici s'il se révèle un meilleur outil photographique que le P9 et ses concurrents directs.

Test Huawei Mate 9

Caractéristiques

Capteur principal : Double capteur 12 Mpx et 20 Mpx
Bloc optique principal : Double optique Leica Summarit-H 27 mm f/2,2
Écran : LCD IPS, 5,9 pouces (15 cm), 1 920 x 1 080 px (373 ppp)
Stabilisation : Optique (photo et vidéo) et numérique (vidéo seulement)
Mise au point : AF hybride (autofocus laser, à détection de phase, de contraste, et stéréoscopie)
Flash : Led double ton
Mode manuel : Oui
Format RAW : Oui (seulement avec le module couleur 12 Mpx)
Modes autofocus : AF-S, AF-C
Mesure de l'exposition : Multizone, pondérée centrale, spot
Vitesse d'obturation : 30 à 1/4 000 s
Sensibilité ISO : 50 à 3 200 ISO
Mode vidéo : 2 160p 30 ips, 1 080p 60/30 ips, 720p 30 ips
Module photo frontal : 8 Mpx, f/1,9, vidéo 1 080p 30 ips, 720p 30 ips
Mémoire interne : 64 Go
Carte mémoire : Oui (microSD)
Puce mobile : HiSilicon Kirin 960
Processeur : 4x ARM Cortex-A73 2,4 GHz + 4x RM Cortex-A53 1,8 GHz
GPU : Mali-G71 MP8
Mémoire vive : 4 Go
Capacité de la batterie : 4 000 mAh
Système d'exploitation : Android 7.0 Nougat
Dimensions : 156,9 x 78,9 x 7,9 mm
Poids : 190 g

Module photo

Le Mate 9 bénéficie donc de deux objectifs estampillés Leica Summarit-H proposant chacun une ouverture de f/2,2 et une focale de 27 mm. Nouveauté intéressante, le grand gabarit de ce smartphone lui permet d'accueillir une stabilisation optique, dispositif qui manque malheureusement au P9.

Le système de mise au point évolue également pour proposer un autofocus hybride alternant tour à tour entre autofocus laser, à détection de phase, de contraste, et une technologie de mise au point automatique profitant des deux modules photo pour détecter les différents plans de l'image.

À titre de rappel, la technologie de double module photo développée par Huawei repose sur le fait que deux objectifs de même focale sont couplés à des capteurs aux rendus photographiques différents : si le premier permet de prendre des photographies en couleur, le deuxième est dépourvu de matrice de Bayer de façon à se spécialiser dans la capture d'images monochromes.

Test Huawei Mate 9 module photo

En l'absence d'un tel filtre, chacune des photodiodes perçoit tout le spectre lumineux et non pas une seule de ses trois composantes primaires. Non seulement la capacité du capteur noir et blanc à capter la lumière s'en trouve améliorée lorsqu'il est utilisé seul, mais l'utilisation conjointe des deux capteurs permet de plus d'utiliser à la fois les informations de couleur collectées par le premier et les informations de luminosité captées par le second.

Si ce principe est exploité de façon pertinente sur le P9 (du moins en ce qui concerne l'utilisation du module monochrome seul), Huawei semble vouloir le pousser encore plus loin sur le Mate 9. Alors que le P9 s'équipait de deux capteurs de 12 Mpx, le Mate 9 s'arme d'un capteur de 12 Mpx en couleur et d'un autre de 20 Mpx en noir et blanc. Selon le constructeur, ce bond en définition permettrait de profiter d'une technologie de zoom hybride et de concurrencer ainsi l'iPhone 7 Plus sur son propre terrain.

Cette technologie — qui, précisons-le, ne constitue pas un zoom optique — profite de la différenciation entre la captation des informations de couleur et celle des informations de luminosité, grâce à l'utilisation de deux capteurs dédiés à chaque tâche. Un recadrage est bel et bien effectué, mais le module couleur bénéficie de la définition de 20 Mpx du capteur monochrome pour capturer des images de 12 Mpx sans ré-échantillonnage des informations de luminosité.

Prise en main

Tout comme le P9 le faisait lors de sa sortie, le Huawei Mate 9 s'inspire très fortement de son propre prédécesseur. On a donc ici affaire à une armature en aluminium aux tranches biseautées, d'un dos légèrement bombé et de finitions exemplaires.

Sur la face arrière du smartphone, la présence de deux optiques et de la mention "Leica" atteste des ambitions photographiques du Mate 9. L'une des tranches du smartphone laisse quant à elle apparaître les boutons de volume et de mise sous tension, tandis que la deuxième dispose d'un emplacement permettant de loger une carte SIM ainsi qu'une carte microSD.

Test Huawei Mate 9 prise en main

Le Mate 9 dispose d'un écran LCD IPS Full HD (1 920 x 1 080 px) de 5,9 pouces (15 cm), pour une finesse d'affichage de 373 ppp. Bien que cette résolution soit relativement faible par rapport à certains concurrents, elle reste confortable dans la plupart des usages. La très bonne luminosité maximale et le faible taux de réflexion assurent d'ailleurs une bonne lisibilité en extérieur. Côté colorimétrie, les mesures réalisées par Les Numériques attestent d'un delta E de 3,5 et d'une température de couleur de 6 849 K.

Test Huawei Mate 9 prise en main

Tout comme le Huawei P9, le Mate 9 se dote ainsi d'un raccourci utile : deux pressions sur la touche de volume placée sur la tranche font accéder directement à l'application photo du terminal, qui s'ouvre rapidement ; à noter toutefois, ce raccourci ne fonctionne que lorsque le smartphone est en veille.

Test Huawei Mate 9 prise en main

Comme avec la plupart des smartphones, il est possible d'attribuer aux boutons de volume du Huawei P9 la fonction de déclenchement, de zoom numérique ou de mise au point — en position horizontale, ceux-ci tombent sous l'index de la main gauche. On peut aussi attribuer au lecteur d'empreintes du Mate 9 la fonction de déclenchement, mais cela s'avère peu pratique en situation de prise de vue, notamment lorsque le smartphone est tenu à l'horizontale.

Notez par ailleurs que le Mate 9 est un terminal de grande taille : il est illusoire d'espérer couvrir l'entièreté de la surface de l'écran lors d'une utilisation à une main. Ce gabarit ne facilitant pas la préhension du smartphone, l'utilisation photo s'en trouve également impactée.

Interface

Le Huawei Mate 9 bénéficie bien entendu du mode Pro ayant fait son apparition sur le P9. Il donne accès à divers réglages manuels : sélection du mode de mise au point et de la mesure d'exposition, paramétrage de la balance des blancs, de la sensibilité ISO et de la vitesse d'obturation. Tout comme sur le P9, la tenue du smartphone à l'horizontale n'entraîne malheureusement pas le basculement des icônes et des indicateurs de réglages. Seuls les menus "Modes" et "Paramètres" suivent l'inclinaison du smartphone... Sur ce point, on avance donc à petits pas.

Test Huawei Mate 9 interface photo

Test Huawei Mate 9 interface photo

Test Huawei Mate 9 interface photo

Le Mate 9 propose des modes de prise de vue variés (Embellissement, Light Painting, HDR, etc.), mais c'est bien entendu la possibilité de donner la priorité au module couleur ou au module noir et blanc qui est la plus intéressante.

La fonction de zoom hybride vantée par Huawei est possible lors de la capture de photo en couleurs d'une définition de 12 Mpx. Tout comme un simple zoom numérique, elle est accessible par le biais des boutons de volume ou d'un mouvement d'étirement sur l'écran tactile.

On peut capturer des photos au format RAW, mais notez que cette option se limite aux prises de vue en couleurs de 12 Mpx et sans utilisation du zoom hybride. Nous aimerions notamment pouvoir profiter des images brutes lors de la capture de photos monochromes.

Filtres et outils de retouche sont bien entendu de la partie, mais nous leur préférons ceux disponibles dans des applications dédiées, qui proposent bien souvent une interface mieux pensée et plus complète.

Test Huawei Mate 9 interface retouche

Test Huawei Mate 9 interface retouche

Test labo

La plage de sensibilité des deux modules photo du Huawei Mate 9 s'étend de 50 à 3 200 ISO. Nous avons ici choisi de vous soumettre des images capturées à l'aide de la résolution native de chaque capteur : 12 Mpx en couleur et 20 Mpx en noir et blanc. Pour plus d'informations concernant la qualité des photographies couleur de 20 Mpx et du zoom hybride, nous vous invitons à consulter l'article dédié aux performances du Mate 9 face à notre scène test.

La scène test est éclairée à 250 lux avec une température de couleur de 5 500 K de façon à simuler la lumière du jour. Une deuxième situation de prise de vue présente un éclairement lumineux de 3 lux et une température de couleur de 3 200 K, de façon à simuler une situation de basse luminosité.





> Télécharger les fichiers originaux

Disposant d'un capteur couleur identique à celui du Huawei P9, le Mate 9 délivre des images relativement similaires, tout en améliorant légèrement le rendu. On se situe ici dans la moyenne haute des photophones, avec un bon rendu des détails et des couleurs, et un traitement logiciel bien dosé.

L'année 2016 n'a cependant été le théâtre d'aucun miracle concernant la montée en sensibilité ISO des terminaux mobiles, et le Mate 9 ne fait pas exception à la règle : le bruit numérique fait réellement son apparition à partir de 400 ISO pour franchir un seuil à 1 600 ISO. À partir de cette sensibilité, on note une forte perte des informations de couleur et les images deviennent plus difficilement exploitables.

Bien que le module noir et blanc ne déroge pas aux défauts inhérents aux capteurs de petite taille, son rendu esthétique reste largement supérieur à ce qu'il est possible d'obtenir avec les smartphones concurrents par le biais d'une simple conversion en noir et blanc. C'est bien entendu aux plus basses sensibilités que la gamme de niveaux de gris est la plus riche, tandis que la sensibilité de 400 ISO marque un seuil à partir duquel la dégradation de l'image se fait progressivement. À partir de 1 600 ISO, les images issues du Mate semblent marquées par un traitement d'atténuation du bruit trop marqué, engendrant une importante perte de détails.

Test terrain

Avec le Mate 9, Huawei améliore quelque peu l'expérience de prise de vue mais reste malheureusement un cran en dessous des ténors de la catégorie — sur ce point, le Samsung Galaxy S7, le LG G5 et l'iPhone 7 se partagent le podium. Sans être foncièrement lent, l'autofocus du Mate 9 est ainsi marqué par un léger effet de pompage à chaque prise de vue, quelle que soit la distance de mise au point.

Contrairement au Huawei P9 et au Honor 8 — ces deux smartphones disposent d'une fiche technique identique en puissance de calcul —, le Mate 9 ne manifeste cependant aucune surchauffe lors d'une utilisation intensive de ses modules photo.

Test Huawei Mate 9 image

Test Huawei Mate 9 image

Test Huawei Mate 9 image
> Télécharger le fichier RAW

Test Huawei Mate 9 image

Test Huawei Mate 9 image

Test Huawei Mate 9 image

Test Huawei Mate 9 image

Test Huawei Mate 9 image

Test Huawei Mate 9 image

Test Huawei Mate 9 image
> Télécharger le fichier RAW

Test Huawei Mate 9 image
> Télécharger le fichier RAW

Test Huawei Mate 9 image

Les résultats sur le terrain confirment nos tests réalisés en laboratoire : on relève une bonne retranscription des détails lorsque les conditions lumineuses sont clémentes, ainsi qu'une gestion juste de la balance des blancs et des couleurs dans la plupart des situations. Comme pour tout smartphone, notez néanmoins que la dégradation de l'image est perceptible à tous les niveaux à mesure que la luminosité ambiante baisse.

Bien qu'il ne permette aucun miracle en situation de basse luminosité, le mode noir et blanc reste quant à lui la fonction phare des récents smartphones Huawei. Le rendu esthétique est toujours marqué, mais les images obtenues sont cependant moins denses que celles du P9 et offrent ainsi une meilleure lisibilité.

Rappelons également la présence du mode "Grande ouverture" : il simule un effet de profondeur de champ, mais ses résultats varient grandement suivant la scène photographiée — dans le cas d'une photo cadrée de façon large, l'appareil a parfois du mal à discerner les différents plans.

Vidéo

Le mode Vidéo du Huawei Mate 9 propose d'enregistrer des vidéos en 2 160p 30 ips, 1 080p 60/30 ips et 720p 30 ips. Il est alors possible de profiter du paramétrage du mode de mise au point, de la mesure d'exposition, de la balance des blancs et de la compensation de l'exposition. Notez qu'il est seulement possible d'activer la stabilisation numérique (en plus de la stabilisation optique) en 1 080p 30 ips et en 720p 30 ips.

Un mode Ralenti est également disponible, permettant d'atteindre la cadence de 120 ips en 1 080p et de 240 ips en 720p, mais se voyant dépourvu de stabilisation et de tout type de réglage.

Test Huawei Mate 9 interface mode vidéo


Avec un rendu correct en 1 080p et un léger bond qualitatif en 2 160p, notre constat reste ici le même que pour les autres smartphones testés au cours de l'année 2016 : qualité d'image et rendu colorimétrique sont largement inférieurs à ce qui est proposé en photo. L'autofocus se montre de plus bien souvent hésitant, tandis que nous regrettons l'absence de stabilisation numérique en 2 160p. Notons également qu'il reste malheureusement impossible de profiter des bénéfices du capteur monochrome en vidéo.

Verdict

Test Huawei Mate 9 recommandé par Focus Numérique

Seconde concrétisation du partenariat entre Huawei et Leica, le double module photo du Mate 9 reprend les éléments qui ont fait le succès du P9 tout en les faisant évoluer. Au-delà d'une configuration matérielle musclée, ce smartphone nous promet donc une qualité d'image améliorée et s'équipe d'un zoom hybride qui voudrait dessiner une nouvelle piste exploitable pour l'avenir des doubles modules photo. Dans les faits, la plupart des améliorations promises sont au rendez-vous, sans toutefois révolutionner le concept photographique déjà mis en place.

Bien que nous doutions quelque peu des bénéfices liés à l'augmentation en définition du capteur monochrome, force est d'avouer que l'amélioration en matière de qualité d'image est perceptible. L'intégration de la stabilisation optique est quant à elle bienvenue, dans la mesure où elle permet de réduire le nombre de photos ratées.

Les innovations apportées à travers la technologie de zoom hybride et la possibilité de capturer des images couleur d'une définition de 20 Mpx avec un capteur de 12 Mpx nous semblent cependant plus anecdotiques. Le zoom hybride octroie en effet des résultats légèrement supérieurs à ceux obtenus par un simple recadrage lors de la phase de retouche, mais n'a malheureusement rien à voir avec un véritable zoom optique. S'il en a l'opportunité, le photographe préférera donc effectuer quelques pas en avant pour ne pas perdre en qualité d'image.

Si l'on considère simplement l'utilisation de son mode couleur, la Mate 9 assure sans broncher son statut de smartphone haut de gamme, mais ne surclasse pas les meilleurs de ses concurrents. La présence de son mode monochrome constitue cependant une véritable plus-value et la magie des images noir et blanc obtenues opère plus que jamais. S'il n'atteint pas une qualité d'image "digne d'un appareil photo reflex" — arlésienne que de nombreux constructeurs de smartphones nous servent à tous les repas —, il s'éloigne du rendu esthétique de la plupart des terminaux mobiles.

En attendant un prochain partenariat entre Huawei et Leica et des évolutions photographiques que l'on espère plus marquées, nous recommandons donc le Mate 9. Il convient néanmoins de garder à l'esprit que ce smartphone s'adresse non seulement aux amateurs de photographie mais aussi et surtout à une clientèle qui recherche une phablette comblant la place laissée vacante par le Samsung Galaxy Note 7.

Points forts

Points faibles

Très bon mode monochrome

Qualité du mode vidéo en retrait

Bonne gestion des couleurs et de la balance des blancs

Impossibilité de capturer des photos monochromes au format RAW

Bon rendu des détails aux plus basses sensibilités

Interface de prise de vue perfectible

Stabilisation optique

 

Mode manuel

 

Support du format RAW (en couleur seulement)

 


> Le Huawei Mate 9 à l'épreuve de notre scène test
> Le test complet du Huawei Mate 9 sur Les Numériques
> Tous les smartphones testés
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation