Olympus OM-D E-M1 II : les meilleures offres

Olympus OM-D E-M1 II test review prise en main terrain

Prise en main

Un peu plus épais que son prédécesseur, l'Olympus OM-D E-M1 II est doté d'une poignée plus massive et plus agréable à prendre en main. Le boîtier reste très compact et ceux qui souhaitent avoir un boîtier un peu plus massif pourront toujours greffer une poignée d'alimentation répondant au doux nom de HLD-9 et permettant d'embarquer une batterie supplémentaire pour pratiquement doubler l'autonomie.

L'autre changement important reste l'intégration, comme sur le Pen-F, d'un écran LCD monté sur rotule. Une spécificité qui permet d'orienter l'écran dans pratiquement toutes les directions. Vous pouvez ainsi le retourner complètement pour le protéger des coups pendant le transport. Les vidéastes, notamment, apprécieront de retrouver la liberté d'orientation dont ils disposent sur une caméra traditionnelle. Toutefois et comme sur le GH4 de Panasonic, l'écran, une fois ouvert, vient buter contre les différentes connexions situées sur la partie droite du boîtier. Ainsi, une fois que vous avez connecté un micro, un casque et, pourquoi pas, un enregistreur externe, vous ne pourrez plus ouvrir complètement l'écran. Dommage.

La finition de l'E-M1 II est remarquable et, une fois de plus, nous n'avons pas rencontré de problème de fonctionnement, même avec beaucoup de poussière et parfois même de la boue. Si le niveau de tropicalisation n'a pas évolué depuis la première version de l'E-M1, il reste d'un excellent niveau et lors de de différentes démonstrations, les équipes d'Olympus n'hésitent pas à "nettoyer" le boîtier (et certaines optiques également tropicalisées) directement sous un jet d'eau.



Les premiers contacts avec ce "Mark II" ne dépayseront pas ceux qui connaissent déjà un peu le monde Olympus. Les autres seront sans doute un peu surpris devant la profusion de commandes. Ce boîtier plaira donc davantage aux photographes qui apprécient de pouvoir modifier la plupart des réglages avec des raccourcis. Les autres pourront être désorientés devant toutes ces possibilités. Par exemple, il est possible d'attribuer deux jeux de commandes aux touches personnalisées en basculant d'une position 1 à 2 à l'aide d'un levier !

Olympus E-M1 II vue de dos


Le très haut niveau de personnalisation ne s'arrête pas là et les menus sont à l'image de l'interface physique : denses ! Là encore, on mesure les intentions des ingénieurs d'Olympus de donner accès aux utilisateurs à un maximum de réglages. Les options sont – très ou trop – nombreuses que l'on finit par s'y égarer. Difficile, dans un premier, de retrouver certaines fonctionnalités dans la pléthore de choix. Certains intitulés pourront même sembler un peu hermétiques, comme cet AF Scanner dont la fonction est bien difficile à connaître. Bref, l'E-M1 II marque est un animal que l'on doit apprivoiser. 

Les premiers déclenchements de l'E-M1 II impressionnent : le boîtier est extrêmement réactif et répond aux moindres sollicitations. Nous avons l'agréable sentiment d'avoir un reflex pro de type D5 ou 1D X II entre les mains. Les déclenchements sont en outre très soyeux, avec un bruit feutré particulièrement agréable et discret. Pour les spectacles, il est également possible de basculer sur un obturateur électronique totalement silencieux. 

La batterie, imposante, occupe une bonne partie du volume de l'E-M1 avec une capacité supérieure d'environ 40 %. En test, nous avons réussi à déclencher environ 500 fois (avec quelques minutes de vidéo UHD) sur un cycle de batterie. C'est effectivement mieux que le précédent modèle, mais on reste assez loin de l'autonomie d'un reflex. L'E-M1 dispose d'une prise USB de type C, mais il n'est malheureusement pas possible de le recharger via ce connecteur. Dommage. 

Le viseur électronique manque toujours de dynamique et montre rapidement ses limites sur des scènes très contrastées, mais il est spacieux (grossissement de 0,74x en eq. 24x36) et fluide même en basse lumière avec un rafraîchissement à 120 ips.

Rafale 18 / 60 ips suivi autofocus

En mode AF-S, l'hybride expert d'Olympus s'avère très réactif et supérieur à son frère aîné. L'autofocus continu s'est montré très "accrocheur" lors de nos différents essais, mais il faudra attendre des tests plus approfondis pour apprivoiser toutes les possibilités qu'offre le boîtier. 

Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/1000 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 400 ISO
Focale : 100 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw


Le mode Pro Capture est également très intéressant et ouvre les portes à des nouvelles possibilités photographiques avec une rafale à 60 ips en pleine définition (JPEG / RAW). Lorsque vous appuyez à mi-course sur le déclencheur, l'E-M1 II commence à enregistrer la séquence photo en mémoire tampon, jusqu'à 14 vues, en boucle, pour n'écrire sur la carte mémoire qu'au moment du déclenchement complet. La mémoire tampon est variable jusqu'à 99 images. Avec un temps de pose très court, il est possible de décomposer des mouvements rapides. Lors de différents essais, nous avons pu capturer différents moments d'une flèche traversant des ballons avec une excellente précision. Attention, dans ce cas, la mise au point et la mesure d'exposition sont bloquées sur la première image et le temps de traitement après la prise de vue, assez long, bloque l'appareil photo.

Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/6400 s, ouverture : f/3.2
Sensibilité : 1250 ISO
Focale : 52 mm, décalage expo : -1.3 IL
Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/6400 s, ouverture : f/3.2
Sensibilité : 1250 ISO
Focale : 52 mm, décalage expo : -1.3 IL
Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/6400 s, ouverture : f/3.2
Sensibilité : 1250 ISO
Focale : 52 mm, décalage expo : -1.3 IL
Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/6400 s, ouverture : f/3.2
Sensibilité : 1250 ISO
Focale : 52 mm, décalage expo : -1.3 IL
Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/6400 s, ouverture : f/3.2
Sensibilité : 1250 ISO
Focale : 52 mm, décalage expo : -1.3 IL


Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/8000 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 1250 ISO
Focale : 95 mm, décalage expo : -1 IL


Olympus E-M1 II mode Pro Capture

20 Mpx et très haute définition

(filtre passe-bas) Le capteur de 20 Mpx qui équipe le nouveau porte-étendard de la marque n'est pas le même que celui du Pen-F. Si la définition est la même, la construction est différente, avec à la fois un système autofocus hybride à corrélation de phase et détection de contraste, et un système de lecture des données optimisées pour les cuivres les cadences d'enregistrement. Le surcroît de définition est une bonne nouvelle et permet à l'E-M1 II de sortir des sempiternels 16 Mpx devenus classiques pour les boîtiers Micro 4/3. La caution "pro" est donc bien là.

Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/250 s, ouverture : f/5.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 135 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/2000 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 150 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/640 s, ouverture : f/4.5
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 300 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/800 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 640 ISO
Focale : 40 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw


En outre, les optiques — la série pro du moins — semblent parfaitement supporter cette définition supplémentaire. Les images réalisées avec le 12-40 mm f/2,8, le 12-100 mm f/4 (le compagnon idéal pour le voyage) et le 300 mm f/4 sont extrêmement détaillées. L'absence de filtre passe-bas explique en partie ce piqué. L'E-M1 II dispose toujours de la fonction très haute définition dans laquelle l'appareil enregistre 8 images décalées afin d'augmenter le nombre de pixels enregistrés. Le procédé fonctionne bien et permet d'obtenir des images JPEG en 8 160 x 6 120 px pixels et des RAW encore plus volumineux (environ 80 Mpx). Cette fonctionnalité sera toutefois à réserver aux sujets statiques comme le packshot en studio, car le moindre mouvement du sujet photographié pendant la captation des 8 images créera des artéfacts.

Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/15 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 1600 ISO
Focale : 100 mm, décalage expo : -0.7 IL

Télécharger le fichier raw


Bruit électronique

L'Olympus OM-D E-M1 II propose une plage de sensibilité ISO auto entre 200 et 6 400 ISO. Une plage bien raisonnable, qui lui permet de délivrer des images facilement exploitables. Il sera possible de grimper jusqu'à 25 600 manuellement, mais les résultats sont effectivement beaucoup plus aléatoires en fonction de la quantité de lumière et de sa qualité. En attendant une montée ISO en studio dans notre environnement contrôlé pour faciliter la comparaison, nous vous proposons quelques images réalisées à différentes sensibilités ISO.

Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/20 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 12800 ISO
Focale : 12 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/20 s, ouverture : f/4.5
Sensibilité : 6400 ISO
Focale : 32 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/10 s, ouverture : f/4.5
Sensibilité : 6400 ISO
Focale : 13 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw


Dynamique

Lors de nos tests, nous avons photographié des scènes assez contrastées. L'affichage du viseur électronique était assez sec et nous avons souvent eu l'impression que les images présentaient des hautes lumières percées. Il est donc important d'utiliser l'histogramme pour vérifier l'exposition. S'il est encore tôt pour se prononcer sur la latitude de travail de l'E-M1 II (nous n'avons pas encore la possibilité d'ouvrir les fichiers RAW avec Capture One ou Lightroom), nous avons eu quelques images avec des hautes lumières brûlées (JPEG). Les fichiers RAW propriétaires (.ORF) encodés sur 12 bits (4 096 valeurs par canal de couleur) montrent toutefois la possibilité de recouvrer certains détails.

Olympus E-M1 2 test review JPEG surexposé
Olympus E-M1 II rawdigger
En haut, une image JPEG et en bas, le fichier RAW correspondant ouvert de manière un peu brutale (sans rendu) montrent que les informations sont bien là.
 

Stabilisation vidéo et photo

L'une des caractéristiques des boîtiers Micro 4/3 d'Olympus est la stabilisation mécanique par déplacement du capteur. Celle-ci fonctionne avec toutes les optiques, même celles qui ne sont pas estampillées par la marque. Depuis l'E-M5 II, Olympus annonce un gain supérieur à 4 IL et, surtout, cette stabilisation fonctionne désormais en mode vidéo.

Lors de nos tests des boîtiers EM-5 II / Pen-F, nous avons noté un gain de 4 IL qui fait du système Olympus l'un des plus performants. L'OM-D E-M1 II inaugure une nouvelle ère, avec une double stabilisation optimisée avec certaines optiques.

Pour l'instant, seuls le 300 mm et le 12-100 mm proposent cette fonctionnalité baptisée Sync IS. Ce procédé, déjà déployé chez Panasonic, permet de coupler les deux systèmes de stabilisation. En effet, la stabilisation mécanique est plus efficace avec les courtes focales jusqu'à 100 mm, au-delà, la stabilisation optique est plus adaptée. Ce système permettrait de gagner jusqu'à 5,5 IL et il faut bien avouer, sans avancer de chiffres, que la stabilisation des images est ici véritablement impressionnante. Avec le 300 mm, vous avez l'impression d'être sur un trépied.

En vidéo, le résultat est également très spectaculaire avec là encore l'impression d'utiliser une gimbal ! Les opérateurs vidéo apprécieront. Plus besoin de s'équiper d'un stabilisateur, d'équilibrer le matériel à chaque changement d'optique : ici, tout est immédiatement opérationnel. Et vous pouvez réaliser un travelling ou suivre un sujet comme si vous étiez plus lourdement équipé. Il faudra bien sûr un peu d'entraînement pour compenser tous les mouvements, notamment les oscillations très amples de la marche, mais globalement la sensation de stabilisation est un régal.

Exemple vidéo sans et avec stabilisation :



> vidéo HUD non stabilisée
> vidéo UHD stabilisée
 

Filtres créatifs

Malgré une orientation très professionnelle, l'OM-D E-M1 II dispose toujours des filtres créatifs et les rendus colorés, pour notre plus grand plaisir.

Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/250 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 13 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS CORPORATION
Modèle : E-M1MarkII
Vitesse : 1/125 s, ouverture : f/3.5
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 40 mm, décalage expo : 0 IL

Olympus OM-D E-M1 II : les meilleures offres
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation