Olympus OM-D E-M1 II : les meilleures offres

Module autofocus hybride

L'E-M1 II dispose d'un nouveau capteur à 20 Mpx équipé d'un module autofocus hybride à corrélation de phase (sur le capteur principal) et à détection de contraste. Une technologie déjà présente sur le premier E-M1, mais le nombre de collimateurs AF passe de 37 à 121 points. En outre, tous les collimateurs sont de types croisés (détection horizontale et verticale). La couverture AF est également impressionnante avec 75 % de la hauteur et 80 % de la largeur, soit environ 60 % du cadre : c'est plus large que la plupart des reflex, même professionnels.

Olympus E-M1 II test review collimateurs autofocus

L'autofocus s'effectuant sur le capteur principal, il n'y a pas de problème de front / back focus et il est possible d'utiliser en permanence la reconnaissance des visages (et des yeux). Vous disposez naturellement de plusieurs modes AF (simple, continu et manuel). En mode continu, vous avez la possibilité de définir une cible qui sera automatiquement suivie. En mode manuel, le surlignage des pixels (focus peaking) sera d'une aide précieuse pour déterminer la zone de netteté en plus de la loupe.

Réactivité

Olympus a construit l'argumentaire de l'E-M1 II sur la vitesse. Et il faut bien avouer que le boîtier est très nerveux. On retrouve les mêmes sensations qu'un reflex haut de gamme. Si vous utilisez le viseur, la mise sous tension requiert moins d'une seconde. Par contre, si l'écran est utilisé, il faudra "patienter" environ 1,7 s. Le nouvel autofocus hybride est une nouvelle référence sur le segment des hybrides. En pleine lumière, la mise au point entre l'infini et 1,5 m demande moins de 0,1 s. Bluffant. En basse lumière (3 lux), le temps de recherche du point passe à 0,3 s. Là encore, c'est impressionnant. La latence au déclenchement est quasi inexistante.



Pro-capture, autofocus et suivi AF

Le mode Pro Capture est pour vous. Vous pouvez alors déclencher à la cadence de 60 ips — oui, comme une vidéo, mais en simple 4K, mais bien en 5K... — en RAW/JPEG. En outre, les 14 images précédant le déclenchement sont également enregistrées pour une rafale complète de 99 images. Vous pouvez d'ores et déjà observer les résultats du mode Pro Capture dans la partie test terrain.

Le suivi AF gagne également en consistance et si en la matière l'E-M1 II n'arrive pas encore au niveau du Nikon D500, par exemple, il permet facilement de suivre un sujet en déplacement. Là où le taux de déchet sur une rafale était encore important avec l'E-M1 de première génération, il devient plus acceptable avec cette évolution. 

Ainsi, en obturation mécanique, la cadence L permet de grimper jusqu'à 10 ips avec un suivi du sujet assez bon avec en moyenne sur nos différents essais un taux de déchets entre 30 et 40%.

En obturation électronique, la cadence rafale grimpe à 18 ips et là encore le suivi af est fonctionnel, mais les images manquent un peu de mordant et le taux de déchet descend à 50%. Dans tous les cas, l'E-M1 Mark II dispose du meilleur autofocus dans le segment Micro 4/3.

Olympus E-M1 II suivi autofocus

Olympus OM-D E-M1 II : les meilleures offres
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation