Alors que pendant des années, on ne s’est pas posé de questions à ce sujet, il apparaît aujourd’hui nécessaire dans bien des cas de procéder à un ajustement de l’autofocus de son appareil. La plupart des fabricants le proposent d’ailleurs sur leurs reflex qu’ils soient professionnels ou moins haut de gamme. Nous vous expliquons pourquoi cette manipulation devient nécessaire et comment procéder avec votre matériel.

calibrage autofocus comment faire

Il y a seulement dix ans, personne ne s’interrogeait sur la nécessité d’ajuster l’autofocus de son appareil. Ce n’est pas que les systèmes étaient plus précis à l’époque, bien au contraire, mais plutôt que les matériels étaient moins performants, et donc moins exigeants. Avec l’augmentation de la définition des capteurs et notamment de leur résolution, les appareils photo sont devenus capables de distinguer des détails de plus en plus fins et nous fournissent des images extrêmement détaillées. Ces performances supérieures nous ont rendu plus exigeants : nous observons généralement nos images à 100 % sur nos écrans pour juger de la qualité de la mise au point ce qui rend un micro décalage du point de netteté impardonnable.

Pourquoi un décalage ?

Si les technologies de capteur se sont améliorées jusqu’à permettre de placer cinquante millions de photosites sur le capteur 24x36 des Canon EOS 5Ds et 5DsR ou plus de vingt-quatre millions sur les capteurs APS-C des Canon EOS 80D, Nikon D7200, Pentax K3 II ou Sony A6300, les systèmes embarqués dans les appareils ont également profité d’une sophistication de leurs mécanismes qui les rendent à la fois plus précis, mais également bien plus sujets aux légers décalages. Ainsi, les systèmes autofocus sont désormais des capteurs aux multiples collimateurs, 153 dont 99 croisés sur le Nikon D5 !, et les objectifs des accessoires de haute technologies aux multiples lentilles, contrôlées par des moteurs pour la stabilisation ou l’autofocus. Tous ces mécanismes sont à la fois source de confort et de précision sur le terrain, mais également d’erreur dans le cas où ils se décaleraient. Et c’est malheureusement presque inévitable à force de s’en servir : durant sa vie, le miroir d’un reflex va se relever et s’abaisser plus d’une centaine de milliers de fois, le moteur de déplacement des lentilles entrer en action un million de fois, etc. À la longue, ces multiples aller-retour peuvent entraîner de légers déplacements et nuire à la précision du système.

autofocus
Typiquement, sur un reflex, le module AF est placé sous la chambre reflex. Afin de raccourcir le trajet de la lumière utilisée pour la mesure, un miroir fixe de renvoi est placé sous le collecteur. © Édouard Elcet

De plus, bien que nos appareils photo et nos objectifs soient des produits de très haute technicité, ils restent des produits industriels qui font l’objet d’un calibrage automatisé en usine qui n’est pas infaillible et qui respecte surtout des normes plus ou moins strictes. Bien qu’un de nos lecteurs nous ait fait part de sa surprise de devoir calibrer ses objectifs série L sur son nouvel EOS 5D Mark IV alors qu’il s’agit de modèles « avancés et onéreux », rappelons qu’il ne s’agit tout de même que de produits de série et que leur prix, certes élevé, n’est pas celui d’un objectif assemblé à la main pièce par pièce et calibré par un opérateur unique. Ainsi, la plupart du temps, votre appareil et vos objectifs vont fonctionner parfaitement ensemble et votre mise au point être réalisée précisément sur votre sujet. Mais si un léger décalage de l’un est accentué par celui inverse de l’autre, il se peut que vous ayez à effectuer des réglages. Ce phénomène est d’autant plus marqué sur les objectifs haut de gamme très lumineux utilisés à pleine ouverture : la faible profondeur de champ ne permet pas de compenser ce léger décalage.

Comment s’assurer que l’on a bien un décalage de mise au point ?

Attention toutefois à ne pas considérer qu’un léger flou dans l’image est nécessairement le fruit d’un décalage de votre autofocus. Avant de vous lancer dans des procédures qui auraient pour effet de dérégler votre système plutôt que de le corriger, effectuez une série d’images pour mettre en évidence le phénomène. Tout d’abord, placez votre appareil sur un trépied pour vous assurer que le décalage n’est pas dû à de légers mouvements de votre part et utilisez les niveaux à bulle pour positionner l’appareil de manière à utiliser un point de vue frontal. Ensuite, photographiez un sujet immobile dont la distance à votre objectif est donc parfaitement fixe. Réalisez la mise au point sur une zone plane et verticale.

niveau à bulle

En effet, la zone couverte par votre collimateur autofocus peut être plus grande que le détail que vous photographiez. Difficile alors de dire si le décalage est dû à une erreur d’interprétation du sujet qui voudrait par exemple que l’appareil fasse le point sur la pointe des cils quand vous pensiez en viser la base ou s’il est réellement dû à un problème de calibrage.

calibrage AF

Une fois votre sujet mis en place, photographiez le à pleine ouverture, une fois en utilisant l’autofocus par détection de phase et une autre fois en utilisant le mode live view qui va réaliser la mise au point sur la capteur. Si la photo vous apparaît plus nette avec le mode Live View, c’est que vous avez un décalage de l’autofocus. La mise au point sur le capteur ne fait en effet pas appel aux mêmes mécanismes et s’avère plus fiable une fois le point obtenu (voir notre article Comprendre l’autofocus). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les compacts à objectifs interchangeables, qu’ils effectuent la mesure de mise au point par contraste ou par corrélation de phase sur le capteur ne sont pas équipés de modes de correction de l’autofocus. Avec ces appareils, soit la mise au point se fait de manière précise, soit elle ne se fait pas et le problème nécessite alors un retour en SAV. Mais si vous utilisez un reflex, vous pouvez constater ce phénomène de décalage entre les deux modes de mesure autofocus. Il convient alors de faire l’essai avec vos autres objectifs : si tous présentent le même décalage, vers l’avant dans le cas d’un front focus ou vers l’arrière dans la situation que l’on nomme back focus, le problème ne vient pas de vos objectifs mais de votre appareil. Dans cette situation, l’idéal est d’avoir recours au S.A.V. Si le phénomène ne touche que certains de vos objectifs, vous pourrez alors procéder à un micro calage de l’autofocus pour chaque couple boîtier-objectif.

De la méthode empirique à la procédure automatique

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour procéder à la correction du décalage de votre mise au point automatique. Si vous ne souhaitez pas dépenser un centime, vous pouvez procéder de manière empirique, en choisissant un sujet très contrasté et en procédant à des décalages de l’autofocus jusqu’à obtenir une mise au point parfaite.

lenscal datacolor

Pour plus précision, vous pouvez vous équiper d’une mire spécifique de calage. Pour notre article, nous avons utilisé le Spyder LensCal de Datacolor. L’accessoire se présente sous la forme d’une mire de contraste noir et blanc et d’une réglette graduée à 45°. Un niveau à bulle a été placé à la base du système pour s’assurer de la verticalité de la mire. La procédure consiste à faire la mise au point à l’aide du collimateur central sur la mire noir et blanc et à réaliser une photo à pleine ouverture en basse sensibilité. Pour cela, vous devez vous placer à une distance d’environ trente fois la focale utilisée. Si vous souhaité corriger le décalage d’un 50 mm, cela revient donc à se placer à 1,5 m du sujet. Vous pouvez aussi décider d’adapter un peu cette valeur à votre pratique en vous plaçant un peu plus près si vous avez plutôt l’habitude de photographier à de plus courtes distances. Pensez également à éclairer la mire de manière uniforme et à utiliser le retardateur de votre appareil pour éviter toute vibration au déclenchement.


lenscal calibrage af
lenscal calibrage AF

En observant, votre image, vous verrez immédiatement sur la réglette si votre système souffre de front focus ou de back focus. Vous saurez donc déjà dans quel sens agir. Pour ajuster l’autofocus de votre appareil, il faut alors vous rendre dans le réglage correspondant dans le menu de l’appareil. Chez Canon, il se nomme « Micro-ajustement de l’autofocus » et se trouve soit dans les fonctions personnalisées, soit dans l’onglet correspondant aux réglages de l’autofocus.

calibrage AF nikon

Chez Nikon, vous trouverez cette fonction sous le nom « Réglage précis de l’AF » dans le menu Configuration. Chez Pentax, il se nomme « Ajustement AF précis ». Le principe est le même pour les différentes marques : vous devrez alors décaler le curseur dans un sens ou dans l’autre pour compenser le décalage observé à la prise de vue. Défocalisez votre objectif après chaque réglage, refaites une image et adaptez votre réglage si le point n’est pas parfaitement là où vous l’avez réglé.
Les appareils photos ont la faculté de mémoriser les réglages pour un objectif donné. Ce décalage ne s’appliquera donc qu’à l’objectif employé pour la manipulation. Chez Canon, vous pourrez également être plus précis en procédant au microcalage d’un zoom à ses focales extrêmes.

calibrage AF canon

Et la méthode automatique ?

Il y a quelques années, Sigma a sorti un accessoire compatible avec ses objectifs de la gamme Art proposant d’effectuer une série de réglages automatiques dont le calage de l’autofocus. Ce dock dont nous vous avons proposé une prise en main à l’époque (voir Dock USB Sigma : les fonctions de réglage de l'autofocus) effectue le calage d’un zoom à seize réglages de focale différents. C’est un système ultra précis, mais qui n’est compatible qu’avec les objectifs Sigma et est enregistré dans l’objectif. Si vous possédez plusieurs appareils sur lesquels vous monter votre objectif, il vous faut donc effectuer le réglage pour chacun d’entre eux.

dock sigma

En conclusion, sachez tout d’abord que si vous constatez un décalage de mise au point, mieux vaut effectuer des tests rigoureux avant d’effectuer une correction qui pourrait avoir l’effet inverse de celui escompté. Si le phénomène se produit avec tous vos objectifs, vous gagnerez à faire calibrer votre appareil via le service après vente de votre marque. Enfin, si le phénomène ne se produit que pour un ou deux objectifs donnés, n’hésitez pas à réaliser cet ajustement : il vous prendra peu de temps et vous permettra de travailler dans les conditions optimales pour une bonne qualité d’images.

> Tous nos tutoriels
> Toute l'actualité (articles)
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation