Un lecteur est confronté à des problèmes de moirage sur des images prises avec son drone DJI Phantom 4. Malheureusement, le problème est difficile à contourner.

Bonjour, je vous contacte au sujet d'un problème de moirage assez prononcé sur les images que j'ai tournées avec le drone Phantom 4 de DJI. Le problème est présent sur des textures détaillées, comme les tuiles d'un toit. Quelle en est la cause et comment y remédier ? Lucas R., lecteur de Focus Numérique.

La plupart des drones récents de la marque DJI intègrent des capteurs sans filtre passe-bas. Filtre passe-bas, kézaco ? Pour faire rapide (nous reviendrons sur le moirage dans un prochain dossier), les filtres passe-bas sont chargés de flouter légèrement les images afin d'éviter les problèmes d'échantillonnage au niveau du capteur, donc les effets de moirage. En conséquence, les images sont un peu moins détaillées.

Pour gagner en précision et obtenir des vidéos plus "claquantes" à l'œil, les ingénieurs de DJI ont donc décidé de supprimer ce fameux filtre passe-bas. Si l'image gagne en "croustillant", le risque de moirage s'en trouve largement accru. C'est précisément le problème rencontré par Lucas, qui obtient des images brouillées avec des effets de moirage sur les fines textures répétitives, comme un toit tuilé ou de la tôle ondulée.

DJI Mavic Pro moirage exemple
Moirage bien visible sur les toits sur des images réalisées avec le DJI Mavic

Malheureusement, il n'est pas possible de limiter cet effet de moirage à la prise de vues, à moins de rajouter un filtre passe-bas sur le capteur du drone. Or les filtres sont calculés pour chaque capteur et l'opération est souvent délicate. De manière physique, il est donc difficile de résoudre le problème.

Vous pouvez tenter de limiter l'apparition des fausses couleurs en diminuant au maximum l'accentuation des images ("Sharpness" en anglais) dans les réglages de l'application.



La plupart du temps, il faut donc se résoudre à corriger le défaut en post-production. Las, le problème n'est pas forcément plus facile à corriger et requiert beaucoup de travail avec des logiciels souvent onéreux.

À notre connaissance, il n'existe pas de solution magique pour corriger les problèmes de moirage à la volée. Vous avez la solution d'utiliser un logiciel photo pour retoucher une à une toutes les images. Pour les photographies, les principaux éditeurs (Adobe Lightroom, Capture One...) propose des outils pour corriger les problèmes de moirage de manière localisée. Mais sur de longues séquence, le travail peut s'avérer colossal et les résultats sont pour le moins hasardeux...

Correction du moirage avec Lightroom
Dans l'outil de correction locale de Lightroom, vous disposez d'une option "Moiré".

En vidéo, le moirage est vibrant et le problème peut se déplacer en fonction du sujet. L'une des solutions pour réduire les effets de moirage est de diminuer également l'accentuation des images en post-production, ce qui consiste grosso modo à flouter l'image, à l'instar d'un filtre passe-bas. Cette solution ne fonctionne que dans une certaine mesure, car si le moirage disparaît, la vidéo devient floue, ce qui n'est pas l'effet recherché.

L'alternative consiste donc à appliquer localement un filtre de flou et opérer un suivi de sélection automatique tout au long de la vidéo, ce qui peut être long et fastidieux. Il faut en outre que votre logiciel de traitement autorise ce type de retouche, comme le proposent Adobe Première ou After Effect.



> Posez-nous votre question
> Tous nos Courriers lecteurs
> Toute l'actualité (tests et articles)
> Suivez en direct toute l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation