Réactivité et autofocus

Le Pentax K-70 n'est pas le reflex le plus rapide que nous ayons testé à la rédaction. Il est par exemple assez lent à la mise sous tension, avec plus d'1 seconde de latence. Un manque de punch sans doute dû à la stabilisation mécanique du capteur. Même la latence au déclenchement, après la mise au point, est un peu plus longue qu'à l'accoutumée.

Autofocus visée optique

Au niveau de l'autofocus, le K-70 reconduit le module SAFOX X qui dispose de 11 collimateurs, dont 9 en croix. Nous avons testé la mise au point automatique avec le 18-135 mm f/3,5-5,6 doté d'une motorisation DC (Direct Current Motor) et non SDM, normalement plus rapide et plus silencieuse.

En studio, l'autofocus n'a pas brillé par sa réactivité et il faut compter environ 0,5 seconde pour que l'appareil fasse le point sur une mire située à 1,5 m. En basse lumière (3 lux), la recherche du point prend environ 1,5 s.

Mise sous tension (1re image sans autofocus) 1,1 s
Latence au déclenchement (avec mise au point préalable) 0,07 s
Mise au point (de l'infini à 1,5 m) en pleine lumière 0,5 s
Mise au point (de l'infini à 1,5 m) sous 3 lux 1,5 s
Mise au point (de l'infini à 1,5 m) pleine lumière en visée écran 1 s

Sur le terrain, l'autofocus se montre raisonnable, mais un cran en dessous des modèles concurrents comme le Nikon D5500 ou le Canon 760D. En basse lumière, le K-70 trouve souvent le point, mais là encore il faut être patient.

Nous avons également testé le suivi avec la nouvelle optique 55-300 mm f/4,5-6,3 dotée d'une motorisation PLM (plus adaptée à la vidéo, normalement), sur une personne se déplaçant vers le photographe. Les résultats sont assez probants, avec seulement 3 clichés pas assez nets sur 12. Lorsque le sujet est plus proche, le taux de déchet augmente inexorablement.

Test pentax K-70 rafale suivi af

Autofocus visée écran

La grande nouveauté du K-70 réside dans l'intégration d'un module hybride, en visée sur écran, qui associe une mise au point par détection du contraste associé à un système à corrélation de phase sur l'imageur principal. Le K-70 inaugure également la mise au point continue.

Malheureusement, les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes. Le K-70 dispose bien d'une autofocus continu et la recherche du point est certes moins hésitante, mais elle l'est encore, malheureusement, et reste surtout très lente : trop lente pour être exploitable aussi bien en photo qu'en vidéo.

Autre point étonnant, la mise au point en continu ne fonctionne que pendant l'enregistrement vidéo. En visée sur écran, nous n'avons pas réussi à faire fonctionner le mode AF-C.

Mode rafale

C'est également un petit point de déception concernant le K-70. En effet, la fiche technique indique une cadence à 6 ips, cadence que nous n'avons pas réussir à obtenir lors de nos tests. En JPEG aussi bien qu'en RAW, la cadence du K-70 plafonne à 5 ips avec le suivi autofocus. Pour atteindre la cadence e 6 ips, il faut positionner le reflex en mode AF-S.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation