reflex Canon 5D Mark IV test review

Dévoilé en mars 2012, le 5D Mark III tirera prochainement sa révérence : son successeur le Canon EOS 5D Mark IV vient d'être présenté. 4 années se sont écoulées et il était temps de mettre à jour la mythique série 5D avec les technologies introduites par le 7D Mark II ou le plus récent 1D X Mark II.

Présentation

Tout nouveau capteur

Le 5D Mark IV ne fait pas qu'emprunter aux reflex actuels et innove également. Ainsi, il intègre un tout nouveau capteur CMOS 24x36 de 30,4 Mpx. Contrairement à celui du 5Ds R, il conserve son filtre passe-bas.

Ce modèle dispose de la technologie Dual Pixel : chaque pixel est subdivisé en deux sous-pixels. Ce principe est déjà utilisé sur d'autres reflex — 7D Mark II, 80D — afin de pouvoir réaliser une mise au point par corrélation de phase sur le capteur principal. C'est le Dual Pixel AF.

Le 5D Mark IV apporte une nouvelle fonctionnalité, le Dual Pixel RAW (DPR). Ce fichier brut enregistre à la fois une image avec les deux sous-pixels assemblés, mais aussi une image avec un seul des sous-pixels utilisés. Ces deux images distinctes mais incorporées dans un seul fichier permettent un traitement a posteriori à l'aide du logiciel maison DPP. Il sera possible de jouer sur un micro-ajustement de la netteté, de décentrer le bokeh et d'atténuer les images fantômes.

Le capteur propose une plage ISO de 100 à 32 000 ISO extensible de 50 à 102 400 ISO. Malgré l'embonpoint des fichiers, le 5D Mark IV est capable d'aligner des rafales à 7 ips (illimité en JPEG et 21 RAW).

La mesure est assurée par un capteur RVB de 150 000 pixels (il capte aussi les infrarouges). Également utilisé pour la reconnaissance de scènes et de visages, il vient épauler le module autofocus pour le suivi d'un sujet.

Autofocus

Le module autofocus, justement, est celui du 1D X Mark II, mais en plus sensible, puisque le collimateur central est désormais fonctionnel jusqu'à -3 IL en visée optique. Le 5D Mark IV utilise donc le module à 61 collimateurs, dont 41 croisés et 5 en double croix. Tous les points AF sont sensibles jusqu'à f/8, ce qui permet l'utilisation de télézooms avec des multiplicateurs de focales. Si un processeur DIGIC 6+ est dédié au traitement des données provenant du capteur principal, le système autofocus dispose de son propre processeur : un DIGIC 6.

Mode vidéo

La vidéo n'est pas oubliée et le Mark IV est le premier 5D à enregistrer en 4K sur carte en 30/25/24p (le format UHD n'est pas proposé), en 4:4:2 / 10 bits en MJPEG uniquement. Attention, en 4K, il faut compter sur un recadrage et un coefficient de 1,74x.

Le mode HDTV 1080 est également disponible et il sera possible de grimper à 120 ips dans un format HDTV 720p. De manière assez étonnante, si le 5D Mark IV possède bien une sortie HDMI non compressée 4:2:2 / 8 bits, celle-ci ne fonctionne qu'en 1080 (mais pourquoi ??). Exit donc l'enregistrement 4K sur module externe.

Un boîtier au goût du jour

Les ingénieurs de chez Canon ont intégré les dernières innovations à la mode. Ainsi, vous trouverez un écran tactile (mais toujours pas orientable), une connexion Wi-Fi et une puce GPS (sans indication de la direction).

Côté stockage, vous avez le choix entre un emplacement SD (SD/SDHC/SDXC compatible UHS-I) et un emplacement CF.

Prix et disponibilité

Le Canon EOS 5D Mark IV sera disponible à partir du 8 septembre au prix recommandé de 4 100 €.

Canon accompagne sa sortie par le renouvellement de deux de ses zooms : le Canon EF 24-105 mm f/4 L IS II USM et le Canon EF 16-35 mm f/2,8L III USM.

Notre premier avis

Attendu avec ferveur, le 5D Mark IV est enfin une réalité. Après 4 ans de loyaux services pour le Mark III, il était temps de mettre à jour l'un des boîtiers les plus populaires de la marque aussi bien auprès des photographes que des vidéastes.

Cette 4e itération suit donc les évolutions logiques du marché : définition supérieure (capteur à 30,4 Mpx, vidéo 4K), recherche du piqué maximal (possibilité de jouer avec le Dual Pixel RAW), amélioration de la réactivité (rafale à 7 ips, module AF à 61 collimateurs), personnalisation (menu rapide modifiable), connexions modernes (GPS, Wi-Fi). Le 5D Mark IV n'est donc pas surprenant, mais il est sans doute très efficace.

Deux points chagrinent pourtant. Le premier concerne la vidéo. L'absence de carte CFast oblige à une baisse des débits en 4K qui passe de 800 Mbps (1D X Mark II) à 500 Mbps. La sortie HDMI n'est pas compatible avec le format 4K, il faudra donc se contenter d'un mode HDTV 1080 en 4:2:2 / 8 bits (le Panasonic GH4 propose une sortie 4:4:2 /10 bits) et le reflex ne propose pas l'enregistrement avec un Canon-Log.

Nous attendions une véritable hybridation photo / vidéo, le 5D Mark IV n'apporte malheureusement pas cette réponse, en tout cas pas de manière complète : il aurait fallu une sortie 4:2:2 / 10 bits, aucun coefficient de recadrage et la possibilité d'utiliser en plus un codec plus moderne.
Il faut croire que la gamme de caméras C de Canon doit bien fonctionner et que le marque ne veut pas lui faire d'ombre.

L'autre point concerne le prix. 4 100 €. L'inflation est sérieuse (les premiers 5D se négociaient autour de 3 000 €) et à nos yeux pas vraiment justifiée pour le moment. Les tests labo et terrain nous diront si c'est le cas.

Caractéristiques

Capteur : CMOS 24x36 mm de 30,4 Mpx (31,7 Mpx) au total
Monture : EF
Optique livrée : NA
Stabilisation : dans les optiques
Antipoussière : oui
Viseur : Prisme en toit. Grossissement de 0,71x. Couverture de champ de 100 %. Dégagement oculaire : 21 mm
Flash : non
Écran : 8,1 cm. 1 620 000 points. Tactile.
Mise au point : - visée optique : module AF TTL. 61 points dont 41 croisés, 5 doubles croisés à f/2,8. Tous les collimateurs sont sensibles jusqu'à f/8. Sensibilité jusqu'à -3 IL (collimateur central).
- visée sur écran : Dual Pixel AF - corrélation de phase sur le capteur principal.
Modes autofocus : One Shot, AI Focus, AI Servo AF. Détection de visage
Mesures d'exposition : capteur 150 000 px RVB + IR pour 252 zones de mesure.
Modes d'exposition : PSAM
Vitesse d'obturation : 30 à 1/8 000 s
Motorisation : 7 ips. JPEG illimité / 21 RAW
Sensibilité ISO : 100 à 32 000 ISO. H1 à 51 200 ISO et H2 à 102 400 ISO
Mémoire : 2 emplacements : CF et SD/SDHC/SDXC compatible UHS-I
Format image photo : JPEG / RAW (6 720 x 4 480 px). M-RAW (5 040 x 3 360 px) et S-RAW (3 360 x 2 240 px). Dual Pixel RAW.
Format image vidéo : 4K (4 096 x 2 160 px) :
- MJPEG 29.97p/25p/24p/23.98p) : env. 500 Mbps

Full HD :
- (59.94p/50p)/ALL-I : env. 180 Mbps
- (59.94p/50p)/IPB  env. 60 Mbps
- (29.97p/25p/24.00p/23.98p)/ALL-I : env. 90 Mbps
- (29.97p/25p/24.00p/23.98p)/IPB (Standard) : env. 30 Mbps

HD :
- (119.9p/100p)/ALL-I : env. 160 Mbps

MP4 :
- Full HD (59.94p/50p)/IPB (Standard) : env. 60 Mbps
- Full HD (29.97p/25p/24.00p/23.98p)/IPB (Standard) : env. 30 Mbps
- Full HD (29.97p/25p)/IPB (Light) : env. 12 Mbps
Alimentation : Batterie Li-Ion LP-E6N (900 déclenchement selon CIPA)
Connexion : GPS : GPS satellites (USA) - GLONASS satellites (Russia) - Quasi-Zenith Satellite Michibiki (Japan)
Wi-Fi (802.11b/g/n), USB 3, HDMI (type C), entrée micro stéréo mini jack, sortie caste mini jack et télécommande.
Dimensions : 151 x 116 x 76 mm
Poids : 890 g
Logiciels : Suite de logiciels Canon
Dans la boîte :  

Voir aussi :
> Canon EOS 5D Mark IV : présentation générale
> Canon EOS 5D Mark IV : premiers essais en Raw Double Pixel
> Tous les reflex testés

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation