Présentation

Créée dans les années 1970 par le photographe Jean Coquin, la société Cokin est spécialisée dans la production de filtres et de compléments optiques. Bien que rachetée il y a quelques années par le groupe japonais Kenko-Tokina, la marque conserve aujourd'hui une grande partie de sa production et de ses emplois en France, ce qui demeure une spécificité.

Avec la gamme Creative, Cokin tente de démocratiser l'usage des porte-filtres, souvent moins populaires que les filtres vissants. Cette gamme se compose de bagues d'adaptation, de porte-filtres et de filtres aux effets variés, ces derniers étant proposés à l'unité ou en kits destinés à des pratiques photographiques définies (paysage, noir et blanc, etc.).

C'est le filtre rond cranté Cokin Creative polarisant circulaire qui fait aujourd'hui l'objet de notre test.

Filtre Cokin Creative polarisant circulaire

Prise en main

La bague d'adaptation et le porte-filtre

Rappelons tout d'abord que l'intérêt d'un tel système réside notamment dans sa faculté à produire un minimum de vignetage tout en offrant la possibilité de superposer plusieurs filtres. Notez de plus que les filtres dégradés (neutres et colorés) doivent nécessairement être utilisés avec un porte-filtre, de façon à pouvoir régler avec précision l'emplacement et la délimitation du dégradé.

Beaucoup plus simple d'utilisation qu'on pourrait le penser, le système Cokin Creative se constitue simplement d'une bague d'adaptation qu'il convient de visser sur l'objectif de votre choix, et qui peut accueillir un porte-filtre, lui-même chargé d'accueillir des filtres carrés ou ronds.

Système Cokin Creative

Ces filtres sont proposés en plusieurs tailles (S, M, L et XL) de façon à éviter le vignetage selon le diamètre et la focale de l'objectif utilisé. Le porte-filtre doit logiquement être choisi en fonction de la taille des filtres, tandis qu'il convient de choisir la bague d'adaptation en fonction des deux paramètres que sont la taille des filtres (donc du porte-filtre) et le diamètre de l'objectif.

La bague d'adaptation Creative est faite de métal, tandis que le porte-filtre est fabriqué en plastique. Les deux pièces dégagent une bonne impression de solidité. L'emboîtement des différentes parties se fait sans difficulté et propose un bon maintien ; il n'y a a priori aucun risque pour que l'ensemble se désolidarise accidentellement.

Système Cokin Creative
Bague d'adaptation Cokin 58 mm en taille M et porte-filtre Cokin en taille M.

Le filtre

La qualité de fabrication du filtre Cokin Creative polarisant circulaire est très bonne. Son diamètre de 85 mm (en taille M) et son épaisseur de 6 mm le rendent bien entendu plus imposant qu'un filtre vissant tel que le Cokin Pure Harmonie polarisant circulaire (C PL).

Filtre Cokin Creative polarisant circulaire
Filtre Cokin Creative polarisant circulaire en taille M.

Filtre Cokin Creative polarisant circulaire

Il n'y a ici nul besoin de bague de rotation pour faire varier les effets du filtre polarisant, puisque celui-ci dispose de crans permettant de le faire tourner lorsqu'il est enchâssé dans son porte-filtre. La course étant relativement ferme, les erreurs de manipulation sont peu probables.

Le filtre Cokin Creative polarisant circulaire est livré avec un chiffon en microfibre, mais nous déplorons grandement l'absence de boîte ou étui de rangement.

Test labo

Les tests labo visent à vérifier les caractéristiques techniques annoncées par le constructeur ainsi que la quantité et la qualité de la lumière retranscrite par chaque filtre. Nous allons donc nous attarder sur les modifications de température de couleur, d'éclairement lumineux et de piqué engendrées par le filtre optique.

L'analyse spectrale de la lumière produite par une lampe à incandescence halogène est effectuée à l'aide d'un spectrophotomètre (X-Rite Colormunki associée à Argyll CMS). Aux résultats d'une première mesure sans filtre sont comparés les résultats d'une deuxième mesure avec filtre.

Pour exprimer des différences de température de couleur, on utilise couramment les mireds. On définit le mired (noté M ou MK-1 pour mégakelvin inverse) comme un million de fois l'inverse de la température de couleur, soit 106/TC. Selon les conditions d'évaluation, le seuil à partir duquel un observateur ordinaire décèle une différence de température de couleur entre deux sources lumineuses est au plus de 5,5 mireds et au moins de 0,5 mired.

La température de couleur de la lampe à incandescence utilisée est de 2 830 K, soit 353,4 M, tandis qu'une deuxième mesure à l'aide du filtre Cokin Creative polarisant circulaire permet de déceler une température de couleur de 2 931 K, soit 341,2 M. Bien que perceptible, cette différence de 12,2 M est classique pour ce type de filtre.

La perte d'éclairement lumineux causée par les filtres polarisants varie bien souvent de 1 à 2 IL. Avec une perte de mesurée de 1,8 IL, le Cokin Creative ne déroge pas à la règle.

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre, d'une ouverture à une autre et varier entre le centre et les bords de l'image. Le piqué peut aussi être détérioré par l'utilisation d'un filtre. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

Nous avons testé le filtre Cokin Pure Harmonie anti-UV multi-couches (UV MC) avec un boîtier Canon EOS 5Ds R et un objectif Canon EF 85 mm f/1,8 USM.





> Télécharger les fichiers originaux

À f/8, le filtre Cokin Creative polarisant circulaire ne semble détériorer le piqué de l'objectif Canon EF 85 mm f/1,8 USM sur aucune partie de l'image. Conformément à nos mesures, une légère différence de température de couleur est cependant observable, l'utilisation du filtre polarisant donnant à l'image une teinte légèrement plus froide.

Test terrain

Un filtre polarisant a pour effet de diminuer les reflets produits par toute surface non métallique (telles que les vitres et l'eau), de renforcer la saturation des couleurs et d'augmenter la densité du ciel. L'intensité de ces effets peut être ajustée à loisir en faisant tourner le filtre à l'intérieur de son porte-filtre.



Test Filtre Cokin Pure Harmonie polarisant circulaire C PL

> Télécharger les fichiers originaux

La légère altération de la température de couleur décelée lors de nos tests en laboratoire est perceptible, mais reste très discrète.

Nous avons ici adopté une correction d'exposition de 1,3 IL après ajout du filtre. Conformément à nos tests en laboratoire, une correction équivalente à 1,6 IL ou 2 IL aurait certainement été plus appropriée pour obtenir une exposition similaire à la photographie capturée sans filtre.

Verdict

Filtre Cokin Creative polarisant circulaire recommandé par Focus Numérique

Le filtre Cokin Creative polarisant circulaire dispose d'une très bonne qualité de fabrication ainsi que d'une bonne qualité optique. Aucune perte de détail n'est à relever, l'altération de la température de couleur est relativement faible et la perte de luminosité reste dans la norme de ce type de filtres — bien qu'elle soit nettement supérieure à celle provoquée par le filtre Cokin Pure Harmonie polarisant circulaire.

Le système Cokin Creative est de plus bien pensé et facile à prendre en main. Bagues d'adaptation et porte-filtres sont proposés à des prix relativement faibles. Il est donc possible d'utiliser un même filtre avec des objectifs de diamètres différents, en achetant simplement les bagues d'adaptation correspondantes. 



Points forts

Points faibles

Bonne qualité de fabrication

Légère perte de luminosité (1,5 IL)

Bonne qualité optique

Légère altération de la balance des blancs

Bonne prise en main

 

Propriétés déperlantes

 


Lire aussi :
> Comprendre les filtres polarisants
> Tous nos tests de filtres optiques
> Derniers articles
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation