Si le choix d'un cadrage vertical paraît bien souvent évident en photographie de portrait, un tel format se fait plus rare lorsque la scène photographiée est un paysage — l'utilisation dans le langage courant des termes "format portrait" et "format paysage" en est d'ailleurs la preuve. Les avantages d'un tel type de cadrage ne sont cependant pas à sous-estimer, ne serait-ce que pour varier les prises de vues ou créer un certain dynamisme.

Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons bien sûr à poster vos résultats en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Exercice photo : le paysage au format vertical
Photo : Devan Freeman.

Le principe

Au-delà de la notion de composition, ce sont avant tout des acquis culturels qui nous poussent à bouder le format vertical au profit du format horizontal. Ce dernier correspond en effet à la vision humaine ainsi qu'à l'imagerie cinématographique et audiovisuelle, et s'accorde de plus au sens de lecture propre à la population occidentale.

Le cadrage vertical a quant à lui été popularisé par son utilisation dans la presse papier et les photographes de presse se sont toujours fait un devoir de réaliser de telles images. Si la supposée incompatibilité des images verticales avec nos formats d'écrans d'ordinateur a pu remettre en question ce type de cadrage, la forte place que prennent désormais les smartphones dans nos habitudes de lecture vient contrebalancer ces questionnements.

Exercice photo : le paysage au format vertical
Photo : Ian Schneider.

L'art de la composition n'ayant pas vocation à se faire le terrain privilégié d'une querelle de chapelle, il convient de rappeler que les deux formats se complètent et possèdent des avantages qui leur sont propres.

En plus d'être particulièrement adapté à la forme de certains sujets, le cadrage vertical peut ainsi être choisi pour induire un sens de lecture de l'image différent, créer une sensation de profondeur par l'accumulation des plans, ou même dans le simple but de diversifier les prises de vues constituant une série de photographies.

En pratique

Le choix du format vertical est particulièrement adapté lors de l'utilisation d'un objectif grand-angle (voire très grand-angle) ; une courte focale permet en effet de structurer l'image en profondeur en incluant un premier plan très proche du photographe tout gardant en vue la ligne d'horizon et les cieux qui la surplombent. N'hésitez pas à trouver un élément graphique (un rocher, une plante, etc.) situé au sol et à vous en rapprocher de façon à lui accorder une certaine importance dans la composition et ainsi accrocher le regard du spectateur.

L'utilisation d'un téléobjectif en photographie de paysage résulte quant à elle en un écrasement des perspectives, ouvrant à des compositions à la fois simples et graphiques.

Exercice photo : le paysage au format vertical
Photo : Rosan Harmens.

À main levée, l'usage d'un grip (aussi appelé poignée d'alimentation) rend le cadrage vertical beaucoup plus aisé. Lors de l'utilisation d'un trépied, un accessoire plus méconnu permet de faciliter les prises de vues verticales : le L-bracket (aussi appelé L-plate), une plaque en forme de "L" pouvant accueillir deux plateaux à libération rapide. Cette configuration a le mérite de ne pas déséquilibrer le trépied et d'autoriser tous les angles de prise de vues possibles lorsque la rotule est positionnée à l'horizontale.

Pour conclure

Exercice photo : le paysage au format vertical
Photo : Dylan Gialanella.

Notez que le format vertical est tout à fait compatible avec les règles de composition classiques : les lignes directrices et la perspective constituent toujours des outils qu'il convient de maîtriser, tandis qu'il vous faudra bien souvent faire un choix entre le respect de la règle des tiers et le choix d'une composition centrée.

N'hésitez pas à poster vos images en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique !

> Tous nos exercices photo
> Tous nos tutoriels
> Toute l'actualité (tests et articles)

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation