En studio

Prise en main et qualité des images

Pour tester la qualité des images, un enregistreur 4K Atomos Shogun a été connecté à la sortie HDMI de la DVX200 afin de pouvoir enregistrer 10 bits 4:2:2 et poser précisément la caméra en mode V-Log via l'oscilloscope externe.

Test caméscope / caméra 4K Panasonic DVX200, installation dans la scène de test en studio

La caméra possède 3 bagues électroniques pour l'exposition, le zoom et la mise au point. Toutes les fonctions vitales sont accessibles en un clin d’œil (shutter, balance des blancs, gain, zébra, push auto, ND...) ainsi que la partie Audio, protégée par un volet transparent.

Test caméscope / caméra 4K Panasonic DVX200, détails des boutons, partie audio et réglages

La caméra est beaucoup plus volumineuse qu'un reflex ou qu'une BMPCC (Blackmagic Pocket Cinema Camera), mais relativement légère.

Test caméscope / caméra 4K Panasonic DVX200, comparaison des gabarits, avec un reflex Canon Test caméscope / caméra 4K Panasonic DVX200, comparaison des gabarits, avec une caméra BMPCC
La Panasonic DVX200 face à un reflex Canon 24x36 (à gauche) et à une BMPCC (à droite).

Comparatif HD/UHD

Commençons par une petite comparaison qualitative entre un enregistrement HD et UHD.

Test caméscope / caméra 4K Panasonic DVX200, test review qualité image Test caméscope / caméra 4K Panasonic DVX200, test review qualité image
HD interne.

Caméscope / Caméra 4K Panasonic DVX200 test review qualité image Caméscope / Caméra 4K Panasonic DVX200 test review qualité image
UHD / 4K interne.

On constate que l'enregistrement en UHD est nettement supérieur à celui en HD et que, comme d'habitude sur ce genre de caméscopes semi-pros, les circuits de down-scaling sont de qualité moyenne. Résultat : un moirage conséquent apparaît (entre autres) sur l'enregistrement HD, alors que l'enregistrement en UHD semble parfait et offrir une très haute sensation de piqué.

L'enregistrement en UHD est donc à privilégier, même si vous désirez diffuser en HD, car le calcul du down-scaling se fera avec une plus haute qualité dans votre logiciel de montage ou d'effets.

Sensibilité de la caméra

Caméscope / Caméra 4K Panasonic DVX200 test review qualité image sensibilité
Niveau de gain vidéo : 0 dB - Amplitude du bruit : 2 %.

Caméscope / Caméra 4K Panasonic DVX200 test review qualité image sensibilité
Niveau de gain vidéo : 6 dB - Amplitude du bruit : 3 %.

Caméscope / Caméra 4K Panasonic DVX200 test review qualité image sensibilité
Niveau de gain vidéo : 12 dB - Amplitude du bruit : 3 %.

La sensibilité de la caméra est comparable à celle du GH4 et de sa petite sœur la HX1000, comme de la plupart des caméras semi-pros du marché. Pas plus, pas moins. À noter : le faible signal de bruit, qui doit vraisemblablement être traité pour être aussi bas (3 % à 12 dB).

Comparaison avec la JVC HM200 à 24 dB.

Essais avec la courbe V-Log

Caméscope / Caméra 4K Panasonic DVX200 test review qualité image Vlog
Panasonic DVX200 - V-Log-L - Gris @ 42 %.

Test caméscope / caméra 4K Panasonic DVX200, comparatif Sony FS7 test review qualité image V-Log
Sony FS7 - S-Log2 - Gris @ 32 %.

Test Caméscope / Caméra 4K Panasonic DVX200, comparatif Panasonic X1000, test review qualité image V-Log
Panasonic X1000 - Cinelike D - Gris @ 50 %.

Le constructeur indique que l'exposition du V-Log sur un gris se fait à 42 % / blanc à 60 % / peau en dessous de 55 %.

Problème : le menu ne permet pas de régler le zébra en dessous de 50 %. De ce fait, je peux difficilement exposer ma caméra en V-Log en m'aidant du zébra, puisque le gris moyen doit être posé à 42 %. Comment alors poser la caméra en mode V-Log sans le zébra ?

Test caméscope / caméra 4K Panasonic DVX200, zébras
Zébra réglable de 50 % à 105 %.

La solution est d'utiliser un oscilloscope (interne ou plus précis en externe) et de poser le gris à 40 %, ou bien d'utiliser la LUT interne (V-Log View Assist) : elle affiche un REC709 que l'on peut poser à 50 % sur un gris.

Test caméscope / caméra 4K Panasonic DVX200 test review qualité image Vlog
Affichage de l'oscilloscope interne à la DVX200 dans l'écran LCD de la caméra (waveform).

Test caméscope / caméra 4K Panasonic DVX200, assistant, oscilloscope
Affichage plus précis de l'oscilloscope via la sortie HD SDI : ici le gris à gauche du visage est posé à 40 % sur le Shogun.

Si on expose en utilisant uniquement la LUT interne (V-Log Assist) à 50 % sur le gris, voici ce que l'on obtient :

LUT REC709 (ouverture équivalente à F2) V-Log-L résultant
Caméscope / Caméra 4K Panasonic DVX200 test review qualité image Vlog
V-Log Assistant LUT interne DVX200 : gris @ 50 %.
Caméscope / Caméra 4K Panasonic DVX200 test review qualité image Vlog V-Log-L sans LUT : gris @ 42 % et visage @ 50 %.

Or dans ce cas, on perd énormément de matière dans les très hautes lumières (vases transparents), même en V-Log (mais sur 8 bits). La bonne exposition pour le V-Log serait en dessous, avec un gris moyen posé à 30 % soit 2 diaphs en dessous (f/4) :


Image posée à -2 diaphs par rapport à la LUT REC709 V-Log Assit pour récupérer les hautes lumières.


Gris moyen @ 30 %, visage @ 40 % et blanc clippé @ 80 %.

Latitude de travail

Passons aux essais de keylights en REC709, V-Log 8 bits et V-Log 10 bits 4:2:2 via un enregistreur Atomos Shogun externe, sachant que chaque plan est réétalonné pour remonter ou redescendre (primaires sur DaVinci Resolve) le niveau de l'image et le remettre au niveau du keylight de référence.

Les points importants à observer sont :
- la bonne tenue du niveau de bruit ;
- la résistance de la matière sur le visage (exploitable ou non) ;
- la capacité à encaisser de forts contrastes (la transparence sur les vases en contre-jour).

Latitude en REC709 sur 8 bits

Keylight REC709 en 8 bits 4:2:0 (H264 interne High@L5.1 @100 Mbps) puis remise aux valeurs de référence via DaVinci Resolve Remarques

KL+4
Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide

KL+3
Amplitude signal de bruit sur gris : 3 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide
KL+2 Amplitude signal de bruit sur gris : 3 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide (visage dégradé)
KL+1 Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide (visage OK) !
Début de la latitude de travail

Keylight 0 de référence
Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
KL-1 Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
KL-2 Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide

KL-3
Amplitude signal de bruit sur gris : 3 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide (dernier diaphragme valide avant dégradation de l'image)
C'est le premier diaph où la matière des vases est intacte.
KL-4 Amplitude signal de bruit sur gris : 6 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide
Remontée de bruit et de magenta
KL-5 Amplitude signal de bruit sur gris : 8 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide

KL-6
Amplitude signal de bruit sur gris : 8 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide

 

La latitude en REC709 sur 8 bits est de -3/+1, soit 5 diaphs.


Voyons maintenant la dynamique en V-Log en interne sur 8 bits en 4:2:0.

Keylight V-Log-L sur 8 bits 4:2:0 (H264 interne High@L5.1 @100 Mbps) puis remise aux valeurs de référence via DaVinci Resolve Remarques
Amplitude signal de bruit sur gris : 4 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 3 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide (début) KL + 2
Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
Arrivée de la matière complète sur les vases.
Amplitude signal de bruit sur gris : 3 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 4 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 8 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
(dernier diaph valide à KL-4)
Amplitude signal de bruit sur gris : 17 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide (bruit > 10%)
Amplitude signal de bruit sur gris : 15 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide

 

La latitude de travail en V-Log 8 bits 4:2:0 interne est de -4 / +2, soit 7 diaphs.


Voyons maintenant si nous détectons un gain à enregistrer le même signal V-Log sur un enregistreur externe en 10 bits 4:2:2.

Keylight REC709 sur 10 bits 4:2:2 externe (DNxHR 4K @720 Mbps sur atomos Shogun) puis remise aux valeurs de référence via DaVinci Resolve Remarques
Amplitude signal de bruit sur gris : 3 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 3 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
KL + 4
Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 1 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 2 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
Matière sur les vases complète.
Amplitude signal de bruit sur gris : 3 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 5 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 8 %
Dynamique OK
Latitude de travail : valide (dernier) KL - 4
Amplitude signal de bruit sur gris : 12 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide
Amplitude signal de bruit sur gris : 21 %
Dynamique OK
Latitude de travail : non valide

 

Au final, en V-Log sur un enregistreur externe en 10 bits 4:2:2, la DVX200 permet de travailler sur -4 / +4 (+KL au centre), soit 9 diaphs de latitude de travail.

L'enregistrement externe sur 10 bits en 4:2:2 permet de gagner un peu de matière dans les extrêmes et au niveau du bruit. En revanche, au centre de la dynamique (KL) de la DVX200, malgré ses 10 bits, il n'offre que très peu d'avantages. C'est donc dans des conditions de contraste extrêmes que la sortie sur 10 bits sera utile, sur les diaphragmes extrêmes où l'on récupère de la matière.

La courbe V-Log procure ainsi à la DVX200 un avantage sur sa petite sœur Panasonic HX1000 : sa latitude est plus importante sur les très hautes et très basses lumières (avec étalonnage obligatoire).

Test terrain en extérieur


Remarque préliminaire : le design agressif de la bête ne passe pas inaperçu lors des tournages — et c'est sans doute ce qui a été voulu par le constructeur.



En plein jour, l'écran LCD de la DVX200 ne brille pas par son contraste ; il manque de lisibilité et le viseur arrière devient rapidement obligatoire. Cependant, sans le secours de l'écran tactile, la navigation dans les menus n'est pas commode : un joystick aurait mieux fait l'affaire.



Le zoom est puissant et l'optique plutôt très piquée, avec une absence d'aberrations chromatiques remarquée (le traitement interne de la DVX200 semble très efficace pour corriger l'optique).


Plan large.


Plan serré.


Variation de mise au point : 3 mémoires qui permettent le changement automatique de point.



Comparaison HD / UHD


HD interne.


UHD interne.


HD calculée à partir de l'image UHD sur un ordinateur.
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation