Ce mois-ci "Vos photos, nos conseils" s'agrémente de flou, de pose longue, de lumière rasante, de sublimes roses rouges et de tatouages en noir et blanc ! Merci à tous de vos participations, vos commentaires et votre implication, vous êtes notre sève !


Vos photos nos conseils, juin 2016, résultats

Nous vous proposons comme à l'accoutumée trois catégories :
  • - les "tops", qui correspondent à nos photos coups de cœur et sur lesquelles nous estimons qu'aucun travail de retouche ou de composition n'est nécessaire ;
  • - les "presque tops", qui ont un réel potentiel, mais auxquelles il manque un petit quelque chose pour figurer parmi nos coups de cœur ;
  • - les "encore un effort", qui montrent un choix intéressant de la part du photographe, mais méritent encore un peu de travail au niveau de la composition ou de leur positionnement par rapport au sujet.

Nous n'avons pas la science infuse et nos choix sont personnels. Nous tentons d'être les plus équitables, et les plus sincères possible. Rappelons aussi que "Vos photos, nos conseils" n'est pas une compétition, encore moins un concours : ce n'est pas parce que votre photo ne figure pas dans la sélection du mois qu'elle n'est pas retenue ; il nous faut faire des choix, mais elle pourra être publiée plus tard... Dans tous les cas, gardez à l'esprit que cette rubrique est la vôtre : nous sommes là pour partager vos images, vous conseiller et vous aider à progresser.

Place à vos images !

Les tops !

Frédéric Guirado

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo Frédéric Guirado

De la mélancolie, de la douceur, de la poésie et de la sensualité. Voilà les premiers mots qui viennent à l'esprit lorsque l'on regarde la photo de Frédéric. Bravo pour cette excellente direction du modèle et un positionnement du photographe intéressant avec ce premier plan flou qui dirige immédiatement le regard vers le modèle. Une belle image.

Ronald Labardy

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo Sébastien Delestre

Il n'y a pas forcément besoin d'aller chercher très loin pour réussir une belle photo. Vous offrez un bouquet de roses rouges à votre aimée, vous les placez près d'une fenêtre, vous attendez qu'une chaude et rasante lumière de fin de journée vienne les envelopper et le tour est joué. À savoir que ce conseil vaut pour une multitude d'autres sujets !

Frédéric Guirado  (encore !)

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo Frédéric Guirado

Avant de sélectionner cette image, nous ne savions pas qu'il s'agissait du même auteur que la première de cet article ! Eh bien Frédéric, vous remportez un doublé gagnant avec une image dans un style bien différent de la première, mais tellement délicat ! Cette photo est un régal de graphisme, de légèreté et d'épure ! Deux fois bravo !

Michel Ferland

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo Michel Ferland

Un coucher de soleil qui nous fait voyager jusqu'au Québec, sur le lac Saint-Jean, et nous inspire un profond sentiment de plénitude et de sérénité. L'horizon se confond dans un ciel orangé et s'étend jusqu'aux limites du grand-angle utilisé par Michel. Une photo simple mais efficace et un bel exemple de composition centrée

Yohann Peltier

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo Yohann Peltier

Difficile de réaliser portrait plus années 30 que celui-là ! Tout y est : le regard, le jeu d'acteur avec sa cigarette et cette superbe ombre qui masque tout le côté droit du sujet et laisse planer une once de mystère. Nous sommes en plein dans l'ambiance polar des films avec Humphrey Bogart en tête d'affiche et des portraits à la Harcourt (une surprise vous attend d'ailleurs bientôt à ce sujet !).

Les presque tops

Adrien Chastel

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo Adrien Chastel

De superbes couleurs et une ambiance très cinématographique pour cette image prise à Toronto "à la sortie d'un bar", nous écrit Adrien. La lumière est bien gérée et vient découper la silhouette du sujet avec beaucoup de pertinence.
Pourquoi cette photo n'est-elle pas dans les tops alors ? Deux points nous chagrinent un peu. Dans un premier temps, à la rédaction, nous adorons les portraits et en particulier les portraits de nuit. Si l'écriture sur la veste du sujet est intéressante parce qu'elle rappelle le lieu de la prise de vue, un visage est toujours plus enthousiasmant à regarder qu'un dos. En outre, vous auriez peut être pu aussi créer un lien d'intimité avec le sujet et vous positionner autrement. Car ici, le deuxième point qui nous gêne est le grand vide laissé sur la gauche de l'image. Dans le cadre de cette ambiance, nous aurions bien imaginé un second personnage en train de marcher, par exemple, pour créer une rupture avec l'attente du sujet, ou une voiture s'avançant vers celui-ci.

Sylvain Thiffault

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo Sylvain Thiffault

Une belle image à l'esthétique affirmée et un très joli visage souligné par des jeux d'ombres marqués. Malheureusement, l'image est assez difficile à lire. En effet, le motif du rideau à gauche n'est pas des plus gracieux et prend beaucoup de place dans l'image. Du coup, l'association avec ce jeu d'ombres dures perturbe un peu la lecture et empêche le regard de trouver un point sur lequel se poser. Après quelques secondes, il accroche finalement les yeux du sujet, mais reste noyé dans les circonvolutions et arabesques formées par l'ombre du motif. De même, alors que la main gauche du sujet apparaît dans le cadre, on a du mal à voir ce qu'elle exprime. La lumière ne fait que subrepticement ressortir le plat de la main et elle ne met pas suffisamment en exergue une posture.

Enfin Sylvain, au risque de nous répéter, les watermarks ne servent à rien, s'effacent d'un coup de tampon et font "amateur".

Thibaud Szymczak

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo Thibaud Szymczak, original

Thibaud nous propose une belle image des Alpes à Val Thorens, avec un noir et blanc doux, presque argentique. La composition étant assez graphique avec son jeu de diagonales et de textures, nous proposons un simple recadrage carré afin d'entériner cette posture et d'affirmer la dimension géométrique.

Comme nous vous l'avions déjà fait remarquer dans de précédents "Vos Photos Nos Conseils", nos yeux sont soumis quotidiennement à des centaines d'images. Pour créer une émotion immédiate, il faut nécessairement adopter un certain parti pris "radical" en termes d'image et ne pas laisser à l'œil le temps de chercher un point d'ancrage ni de recomposer l'image. Et si on m'oppose mon obsession pour le carré, je répondrai qu'Instagram est devenu le réseau social de photo le plus populaire du monde grâce à lui !

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo Thibaud Szymczak, résultat après retouche

Encore un effort !

Geoffroy Citerne

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo Geoffroy Citerne

Il nous a fallu quelques secondes avant de comprendre ce que Geoffroy a voulu mettre en évidence dans sa photo : le sujet tient en équilibre sur une échelle appuyée contre le vide.

Si la lumière vient avec justesse souligner une musculature dorsale saillante la composition est malheureusement trop confuse. Outre le fait qu'on a du mal à lire le sujet, les éléments s'enchevêtrent un peu tous les uns avec les autres et, là aussi, le regard a du mal à se poser sur un point fixe et y rester. De plus, la composition marque un certain déséquilibre : beaucoup d'éléments sont concentrés sur la partie droite de l'image, quand celle de gauche reste désespérément vide. Bien sûr, on distingue quelques passants au loin, mais ils restent bien loin de nous.

Quant au panneau "We Work for Tips Only", sa position sur le bord-cadre bas de l'image le rend difficile à lire au premier coup d'œil — excepté en manifestation, notre esprit n'est pas habitué à lire une typographie sur une photo. Sur une photographie, le langage est tout autre et c'est dans l'action de ce qu'il se passe dans l'image et à travers la composition que la narration existe.

Attention à votre positionnement de photographe : c'est par lui que tout commence. Ici, un positionnement face au sujet aurait peut-être permis de raconter une histoire plus simple, mais plus compréhensible dès le début, ou alors en modifiant le cadrage pour saisir le pied de l'échelle...

François Bouvier

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo François Bouvier, original
Avec la crue plus que décennale qu'a connue la Seine ces dernières semaines, nous avons pu voir circuler de très nombreuses images en rapport. À tel point que nos yeux ont vite été fatigués de voir et revoir sans cesse des images de réverbères quasi submergés, de voiture noyées et de rues inondées, chacun y allant de son cliché, sans parler des milliers de posts sur les réseaux sociaux autour de cet événement. Pour qu'une image sorte du lot, il faut donc encore en fois adopter une posture plus personnelle et tenter de raconter ce que les autres n'ont pas encore dit ou vu, ou en tout cas s'y appliquer.

Au premier abord, la photo de François manque ainsi un peu de panache. Elle est sombre, presque sous-exposée, les sujets apparaissent tout petits dans le cadre et le décor n'est pas particulièrement saisissant. Pourtant, à y regarder de plus près, cette image ne manque pas d'arguments. En effet, on remarque finalement que de nos trois protagonistes, deux essaient de prendre le troisième en photo, que l'effet de filé sur l'eau est bien réalisé et qu'un flare apparaît sur le haut de l'image. Nous allons donc nous appuyer sur ces éléments pour les mettre plus en valeur.

Dans un premier temps, nous opérons un recadrage en conservant le flare par esthétisme, pour nous concentrer sur ce qui est important selon nous dans l'image : les trois personnages s'amusant de la crue. Ensuite, nous passons notre image à la moulinette Lightroom et commençons à la rééquilibrer.

Cette photo étant un JPEG, il est difficile de récupérer de l'information, mais nous tentons tout de même de rehausser l'exposition, d'ajuster la clarté et les contrastes. Ensuite, nous procédons par retouches locales en nous aidant du pinceau et nous peignons les zones d'eau pour faire sortir le fleuve de l'ombre et lui donner plus de punch. Idem sur la rangée d'arbres au-dessus et les personnages.

Enfin, nous les enfermons très légèrement dans un vignetage afin de centrer l'attention sur eux, avant d'ajouter un léger grain pour donner un côté un peu plus argentique à l'image. On passe alors d'une photo où de nombreux éléments cohabitent sans nécessairement arriver à former une narration cohérente à une autre photo, peut-être plus simple mais à la narration compréhensible dès le premier regard... selon nous du moins !

Vos photos nos conseils, juin 2016, photo François Bouvier, résultat après retouche

Merci encore à tous de vos participations, et à très vite pour un nouveau "Vos photos, nos conseils" !

> Tous les "Vos photos, nos conseils"
> Tous les tutoriels
> Tous les exercices photo
> Toute l'actualité (articles)

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation