Pour notre test, la scène est éclairée sous environ 250 lux. Notre appareil étalon est le Canon 5D Mark III qui, pour un gris neutre 18 %, requiert le couple f/5,6 - 1/4 s à une sensibilité de 200 ISO. Le Fujifilm X-T2 est également calé pour exposer correctement un gris 18 % avec une sensibilité de 100 ISO et une ouverture de f/5,6,

Nous faisons alors varier la vitesse et la sensibilité ISO. Les images sont visibles à 100 % (JPEG) et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (RAF). Le boîtier est configuré par défaut, notamment pour ce qui est de rédaction du bruit électronique.

Les JPEG

Le Fujifilm X-T2 est équipé d'un capteur APS-C de 24 Mpx CMOS X-Trans III. Avec cette définition, la taille des photodiodes est d'environ 3,9 µm. La plage ISO s'étend nativement de 100 à 12 800 ISO et peut être poussée jusqu'à 25 600, voire 51 200 ISO. Attention, la molette de réglage ne propose qu'un mode H (High) fixé par défaut à 25 600 ISO. Il faut donc paramétrer l'autre valeur (51 200 ISO) dans les menus ; seule la première sera accessible par la molette. Pourquoi ne pas avoir gravé deux valeurs supplémentaires sur le barillet ? Mystère.

Fujifilm X-T2 test review taille de capteur comparaison
Comparaison des tailles (agrandies 4x) de différents capteurs.

Le capteur de 24 Mpx X-Trans CMOS III est probablement identique à celui qui équipe le X-Pro2 que nous avons testé en début d'année. Toutefois, le processeur de traitement des données est légèrement différent, ce qui peut occasionner quelques modifications au niveau du rendu des images.

Force est de constater que les résultats sont finalement très proches, voire identiques. Le capteur délivre une superbe qualité d'image entre 100 et 800 ISO. Les images sont riches en détails, les couleurs saturées et la dynamique intéressante. Un léger moutonnement est perceptible à 1 600 ISO sur les aplats noirs, mais, il faut observer les clichés à 100 % sur écran et chercher la petite bête.

À 3 200 ISO, les clichés sont encore vraiment impressionnants. Certes, les plus fins détails sont lissés, mais les images conservent une belle tenue avec encore une appréciable richesse dans les textures et un grain très fin et agréable. Le X-T2 est sans doute le meilleur boîtier APS-C pour cette sensibilité.

Le bruit est un peu plus visible à 6 400 ISO, mais le grain reste très fin. Là encore, le niveau de détail sur le scène est assez impressionnant. La dynamique diminue un peu et les objets sombres (appareil photo, par exemple) sont un peu moins précis, mais le niveau général reste une fois de plus très bon.

Même à la valeur maximale, 12 800 ISO, les images du X-T2 sont impressionnantes. Naturellement, le niveau de précision baisse, mais globalement l'image conserve une excellente tenue et sera parfaitement et facilement lisible, même sur un tirage papier au format A3.

Il faut pousser le X-T2 dans ses derniers retranchements (position H à 25 600 / 51 200 ISO) pour observer une baisse sensible de la qualité d'image. À l'écran et à 100 %, les plus fins détails apparaissent dilués et la dynamique est moins importante. Toutefois, la définition du capteur à 24 Mpx permet des tirages de bonne qualité, notamment en 20 x 30 cm.

Fujifilm X-T2 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Fujifilm X-T2 : Réduction du bruit standard 1600-51200 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-1600-3200-6400-12800-25600-51200 ISO)


Comparaison à tirage équivalent

Nous avons choisi de confronter le Fujifilm X-T2 à quelques boîtiers emblématiques actuels qui proposent des capteurs différents en taille et en définition :
Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 6 400 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

Il est intéressant de comparer les performances du capteur X-Trans III APS-C de Fujifilm à celles du capteur 24x36 de Sony. Les deux imageurs ont la même définition (24 Mpx), mais la surface sensible des photosites est très différente, le côté mesurant 3,9 µm chez Fujifilm et pratiquement 6 µm chez Sony. Pourtant, les images sont assez similaires et il n'est pas évident de départager les deux boîtiers à 6 400 ISO : une belle performance pour un boîtier APS-C.

Si le capteur de 16 Mpx du X-T1 est d'un excellent niveau, celui du X-T2 est encore meilleur. La définition plus importante du nouveau venu permet des tirages sur de plus grands formats.

Oscilloscope

Passons certaines images X-T2 de Fujifilm sous l'œil de l'oscilloscope pour un avis plus "mathématique".

Notre outil confirme notre perception visuelle : les images sont vraiment excellentes jusqu'à 3 200 ISO et présentent une dégradation perceptible à 6 400 ISO, avec un grain plus facilement décelable. Elles seront assez aisément exploitables jusqu'à 12 800 ISO, mais la granulation y est déjà très présente dans les aplats gris.

Fujifilm X-T2 test review bruit électronique sur gris 200 ISO
Fujifilm X-T2 – 200 ISO
Fujifilm X-T2 test review bruit gamme gris graphique 100 ISO
Fujifilm X-T2 test review bruit électronique sur gris 1600 ISO
Fujifilm X-T2 – 1 600 ISO
Fujifilm X-T2 test review bruit gamme gris graphique 1600 ISO
Fujifilm X-T2 test review bruit gamme gris 3200 ISO
Fujifilm X-T2 – 3 200 ISO
Fujifilm X-T2  test review bruit oscilloscope 3200 ISO
Fujifilm X-T2 test review bruit gamme gris 6400 ISO
Fujifilm X-T2 – 6 400 ISO
Fujifilm X-T2 test review bruit gamme gris graphique 6400 ISO
Fujifilm X-T2 test review bruit gamme gris 12800 ISO
Fujifilm X-T2 – 12 800 ISO
Fujifilm X-T2 test review bruit gamme gris graphique 12800 ISO

Dans la vraie vie

Pour éprouver le X-T2, nous avons réalisé une série de photos dans la pénombre du Batofar, lors d'un concert du groupe toe. Les concerts sont sans doute les conditions lumineuses les plus compliquées à gérer pour un appareil photo, entre le manque de lumière et les éclairages ponctuels très puissants, ainsi que les ambiances colorées peu naturelles. Cette petite salle du Batofar est donc l'endroit idéal pour apprécier la gestion du bruit électronique.

Le bruit coloré n'est pratiquement pas visible dans les noirs et le niveau de détail est tout à fait acceptable.

Nous commençon le concert doucement avec des sensibilités entre 8 000 et 10 000 ISO, ce qui est très haut pour un capteur APS-C. Toutefois, et malgré l'optique ouverte à f/2,8, il faut atteindre ce niveau afin d'avoir un temps de pose assez court. Les résultats sont vraiment impressionnants pour ce petit boîtier qui sait se faire discret dans cette salle pour le moins intimiste.

Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T2
Vitesse : 10/3200 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 10000 ISO
Focale : 30.2 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T2
Vitesse : 10/3200 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 10000 ISO
Focale : 50 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T2
Vitesse : 10/3200 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 10000 ISO
Focale : 22.7 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw


Il est temps de pousser la mécanique un peu plus loin. Nous sommes désormais à 12 800 et 25 600 ISO. Dans ces ambiances lumineuses particulières, le X-T2 s'en sort vraiment bien pour ces sensibilités extrêmes, mais on atteint ses limites. À 25 600 ISO, le grain prend une structure peu agréable et on note un effet de bandes dans la lumière bleue. Il sera profitable de traiter le fichier dans un logiciel de développement pour utiliser un filtre noir & blanc et, pourquoi pas, la simulation de film de type Acros (disponible dans Lightroom).

Dans tous les cas, les sensibilités extrêmes seront à réserver aux cas... extrêmes. Notez que dans les modes H, le boîtier ralenti et les images demandent un traitement plus long qui pénalise la latence entre deux images. En mode rafale, le X-T2 devient alors anémique.

Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T2
Vitesse : 10/3200 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 25600 ISO
Focale : 48.5 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw


Test Fujifilm X-T2 essai de photo de concert en basse luminosité, après traitement, concert de toe au Batofar
Le même cliché passé par les algorithmes du profil Acros dans Lightroom.

Retour à une série plus sereine à 12 800 ISO. Les résultats sont très plaisants et seront utilisables selon la destination des images. Dans tous les cas, le X-T2 montre ici une réelle polyvalence et une capacité intéressante à s'adapter à son environnement lumineux. C'est un très bon boîtier pour les photos de concert.

Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T2
Vitesse : 10/3200 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 12800 ISO
Focale : 36.5 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T2
Vitesse : 10/3200 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 12800 ISO
Focale : 24.9 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T2
Vitesse : 10/2000 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 8000 ISO
Focale : 47 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw

 


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation