Alors que l'été arrive à grands pas et que la nature reprend petit à petit ses droits, nombre de photographes fourbissent leurs objectifs macro dans l'attente d'une prochaine sortie photo. Quelle est donc cette pratique photographique qui parvient, plus que toute autre, à rassembler scientifiques et amateurs d'images artistiques ? En amont des nombreux tutoriels fleurissant sur Focus Numérique, nous nous attachons ici à comprendre les notions importantes en macrophotographie.

Comprendre les notions importantes en macrophotographie
Photo : Chris.

Est communément appelée macrophotographie toute technique permettant de photographier des sujets de petite taille en gros plan. Bien que pertinente dans certains cas, une telle définition fait en réalité référence à la photographie rapprochée, discipline elle-même divisée en catégories dont la macrophotographie fait partie, aux côtés de la proxiphotographie et de la photomicrographie.

Rapport de grandissement et coefficient de grossissement

Bien qu'un peu abstraite, c'est la notion de rapport de grandissement — aussi appelé rapport de reproduction ou de grossissement — qui permet de différencier les différentes catégories constituant la photographie rapprochée. Les fiches techniques de tous les objectifs estampillés "macro" indiquent d'ailleurs le rapport de grandissement maximum qu'ils permettent d'atteindre.

Une fois n'est pas coutume, il convient ici de se confronter sur le champ à la formule définissant ce fameux rapport de grandissement :

Rapport de grandissement = Taille du sujet sur l'image / Taille du sujet dans la réalité

On nomme donc rapport de grandissement le rapport de grandeur entre les dimensions linéaires de l'image d'un sujet photographié (sur le capteur ou le film) et les dimensions linéaires de ce sujet dans la réalité. Il peut être exprimé par deux chiffres séparés d'un deux-points ou sous la forme d'une fraction :
  • si la taille du sujet sur la surface photosensible est égale à la taille du sujet dans la réalité, le rapport de grandissement peut ainsi être noté 1:1 ou 1/1 ;
  • si la taille du sujet sur la surface photosensible est deux fois plus petite que la taille du sujet dans la réalité, le rapport de grandissement peut alors être noté 1:2 ou 1/2.

Dans un souci de simplification, le grossissement apporté par un objectif macro peut être exprimé par ce rapport ou par son "coefficient de grossissement". Ce dernier est exprimé à l'aide du symbole mathématique qu'est la croix de multiplication :
  • lorsque le rapport de grandissement est de 1:1, le coefficient de grossissement est ainsi noté x1 (car 1/1=1) ;
  • lorsque le rapport de grandissement est de 1:2, le coefficient de grossissement est alors noté x0,5 (car 1/2=0,5).

Si ces explications barbares vous ont perdu, ne complétez pas pour autant votre jeu de quilles avec votre objectif macro fraîchement acheté. Ces notions sont en effet rarement utiles sur le terrain. Il peut cependant être intéressant d'en appréhender les rudiments de façon à comprendre la différence entre proxiphotographie et macrophotographie, et ainsi être capable de choisir un objectif, une bague-allonge ou une bonnette macro en connaissance de cause.

Proxiphotographie et macrophotographie

On considère qu'un cliché entre dans la catégorie de la proxiphotographie lorsque le rapport de grandissement est compris entre 1:10 et 1:2. L'image du sujet sur la surface photosensible (capteur ou film) est donc de 10 fois à 2 fois moins grande que sa taille réelle.

Comprendre les notions importantes en macrophotographie
Photo : Andrew Werdan.

La macrophotographie inclut quant à elle un rapport de reproduction supérieur à 1:1, c'est-à-dire que le sujet photographié apparaît au moins à taille réelle sur le capteur ou la pellicule de l'appareil photo.

Comprendre les notions importantes en macrophotographie
Photo : US Geological Survey.

Si certains considèrent qu'un rapport de grandissement supérieur à 10:1 constitue une entrée dans le champ de la photomicrographie, cette technique essentiellement utilisée dans le cadre de l'imagerie médicale constitue un domaine à part entière du fait de l'utilisation d'un microscope optique.

La proxiphotographie permet de capturer des sujets de petite taille de façon à ce que l'on puisse les distinguer convenablement à l'image, tandis que la macrophotographie se différencie par sa capacité à montrer ce qu'il serait impossible à l'œil humain de distinguer sans dispositif optique. Les deux catégories se distinguent donc également par des compositions quelque peu différentes : là où la proxi consiste bien souvent à montrer un sujet de petite taille dans son environnement proche, la macro peut donner à voir des détails anatomiques.

Pour aller plus loin

S'il est important de définir les termes que sont la photographie rapprochée, la proxiphotographie, la macrophotographie ou encore la photomicrographie, gardez à l'esprit que, comme souvent en matière de photographie, ce qui importe réellement est le résultat à l'image plus que la technique employée.

Les tutoriels suivants vous aideront dans cette tâche, non seulement en vous orientant vers le matériel adéquat mais aussi en vous guidant pas à pas à travers les écueils et les accomplissements qui vous attendent.

> Dossier – Tout savoir, tout comprendre, tout faire en macrophotographie

> Lancez-vous dans la macro avec le bon matériel
> La macro avec un 18-55 mm : que peut-on espérer obtenir ?
> Mon premier objectif macro
> Réussir ses photographies de fleurs

Lire également :
> Tous les articles "Comprendre"
> Tous les tests d'optiques
> Toute l'actualité (tests et articles)

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation