Test objectif Zeiss Otus 28 mm f/1,4 (Otus 28mm F1.4)

À la suite donc d'un 55 mm et d'un 85 mm très remarqués, voici un grand-angle : le nouveau Zeiss Otus 28 mm f/1,4. Ce nouvel objectif s'adresse aux amateurs de photo de paysage et d'architecture et, comme ses prédécesseurs, jouit d'une ouverture maximale très généreuse (f/1,4).

Au programme, une construction optique type Distagon sur la base de 16 lentilles réparties en 13 groupes avec 2 lentilles asphériques et 8 en verre "spécial". On retrouve bien entendu le design épuré et moderne d'Otus, une large et confortable bague de mise au point manuelle à la fluidité exemplaire et à la course très longue. Et comme les deux modèles précédents, il s'agit encore d'un beau et gros bébé avec un poids de près de 1,4 kg pour une longueur de 13,7 cm et un diamètre de 9,5 cm.



Caractéristiques

Monture : Canon, Nikon
Format couvert : 24 x 36 mm
Plage focale : 28 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 42 mm
Ouverture maximale : f/1,4
Ouverture minimale : f/16
Distance de mise au point : 0,30 m
Nombre de lamelles du diaphragme :  
Construction : 16 lentilles réparties en 13 groupes
Éléments spécifiques :  
Échelle des distances : oui
Rapport de reproduction :  
Motorisation : non
Stabilisation : non
Dimensions : 154 x 95 mm
Diamètre filtre : 95 mm
Poids : 1 390 g
Pare-soleil : oui
Étui souple : non

Prise en main

Ce nouvel Otus est dans la lignée de ses prédécesseurs. Le design est très marqué : on aime ou on n'aime pas. De notre côté, nous sommes globalement conquis. L'objectif est beau, ses courbes sont harmonieuses, le design est épuré. On retrouve les indications de rigueur en jaune vif pas très discret, ainsi que les pastilles Zeiss sur les côtés. L'objectif jouit d'une construction 100 % métal du plus bel effet ; l'ensemble est beau à regarder et à prendre en main et le toucher, très agréable bien que sa surface soit un peu trop glissante.

Test objectif Zeiss Otus 28 mm f/1,4 (Otus 28mm F1.4)

Par contre, Otus oblige, ce nouvel objectif est très imposant ! Gros et lourd sont les deux adjectifs qui le caractérisent d'emblée : pas loin de 1,4 kg, de 14 cm de long et 10 de diamètre ! Même avec un boîtier du calibre d'un Canon EOS 5DsR, il déséquilibre totalement l'ensemble. Pour un usage à main levée, optez pour un appareil type 1D X ou optez pour un grip.

Test objectif Zeiss Otus 28 mm f/1,4 (Otus 28mm F1.4)

L'unique bague de mise au point manuelle (pas d'autofocus sur les Otus) est large et confortable à utiliser. Sa fluidité est parfaite et sa course, modérée. Vous passerez rapidement de la distance minimale de mise au point (30 cm) à l'infini. Bon point, elle dispose de réelles butées aux extrémités. Bon point également, on retrouve sur le dessus de l'objectif un indicateur de distance de mise au point mécanique.

Test objectif Zeiss Otus 28 mm f/1,4 (Otus 28mm F1.4)

L'objectif est livré avec un beau pare-soleil en métal, mais Zeiss fait l'impasse sur une petite housse de transport : un oubli incompréhensible au vu du positionnement.

Test labo

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (nous avons testé l'objectif avec un 5DsR de 50 Mpx) et de la taille de son capteur (24 x 36 mm pour le 5DsR). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le 5DsR dispose d'une définition de 8 736 x 5 856 px. Chaque pixel mesure donc 4 micromètres de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11 !

Ce nouvel Otus est tout bonnement exceptionnel ! Il frôle la perfection. Le niveau de piqué est extrêmement élevé et ce, dès la plus grande ouverture f/1,4. Même si les courbes montrent un manque d'homogénéité aux plus grandes ouvertures, le niveau de netteté au centre est tel que les bords sont tout de même exceptionnels. 

Test objectif Zeiss Otus 28 mm f/1,4 (Otus 28mm F1.4)

> Testé avec Imatest



Test objectif Zeiss Otus 28 mm f/1,4 (Otus 28mm F1.4)
> Téléchargez les fichiers originaux

Comparons désormais les performances de ce nouveau 28 mm ultra lumineux à ceux des 24 mm f/1,4 Canon et Sigma. Ces deux derniers objectifs ont été testés avec un Canon EOS 6D (capteur 20 Mpx). Afin de comparer des choses comparables, nous avons sous-échantillonné les images faites avec l'Otus et issues du 5DsR, beaucoup plus défini. Nous avons déjà réalisé un duel entre ces deux objectifs, dont le Sigma était ressorti victorieux.





Le résultat est sans appel ! Ce nouvel Otus enterre sans aucune discussion possible les déjà très remarqués et très appréciés 24 mm f/1,4 signés Canon et Sigma. Le niveau de piqué et la restitution des fins détails, en particulier sur les bords des images à la plus grande ouverture, sont tous simplement bluffants. Les photos parlent d'elles-mêmes !

Zeiss Otus 28 mm f/1,4 - Canon EOS 5DsR @ f/1,4
Zeiss Otus 28 mm f/1,4 - Canon EOS 5DsR @ f/1,4

Canon EF 24 mm f/1,4 L II - Canon EOS 5DsR @ f/1,4
Canon EF 24 mm f/1,4 L II - Canon EOS 5DsR @ f/1,4

Sigma Art 24 mm f/1,4 DG HSM - Canon EOS 5DsR @ f/1,4
Sigma Art 24 mm f/1,4 DG HSM - Canon EOS 5DsR @ f/1,4

Zeiss Otus 28 mm f/1,4 - Canon EOS 5DsR @ f/4
Zeiss Otus 28 mm f/1,4 - Canon EOS 5DsR @ f/4

Canon EF 24 mm f/1,4 L II - Canon EOS 5DsR @ f/4
Canon EF 24 mm f/1,4 L II - Canon EOS 5DsR @ f/4

Sigma Art 24 mm f/1,4 DG HSM - Canon EOS 5DsR @ f/4
Sigma Art 24 mm f/1,4 DG HSM - Canon EOS 5DsR @ f/4

Zeiss Otus 28 mm f/1,4 - Canon EOS 5DsR @ f/8
Zeiss Otus 28 mm f/1,4 - Canon EOS 5DsR @ f/8

Canon EF 24 mm f/1,4 L II - Canon EOS 5DsR @ f/8
Canon EF 24 mm f/1,4 L II - Canon EOS 5DsR @ f/8

Sigma Art 24 mm f/1,4 DG HSM - Canon EOS 5DsR @ f/8
Sigma Art 24 mm f/1,4 DG HSM - Canon EOS 5DsR @ f/8


Test terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Voici ce que l'on obtient avec le 28 mm monté sur un reflex équipé d'un capteur 24 x 36 mm. Monté sur un reflex équipé d'un capteur APS-C, il devient un équivalent 45 mm (coefficient de conversion de 1,6x chez Canon). Le 28 mm est une optique très bien adaptée à la photo de paysage ou de reportage. Par définition, elle permet de faire "rentrer" plus d'éléments dans son cadre sans pour autant nécessiter une vigilance accrue sur les ombres, comme c'est la cas avec un 24 mm. 

Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/500 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 28 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Otus 28 mm f/1,4
Télécharger le fichier raw

Le vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (Indice de Lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Ce 28 mm vignette, c'est le moins que l'on puisse dire ! Le phénomène est particulièrement visible aux plus grandes ouvertures, jusqu'à f/2,8 pour être précis. Au-delà, il devient négligeable et se fait totalement oublier. À la plus grande ouverture f/1,4, il est très présent et "entrant" dans l'image. Il faudra en tenir compte et user du correcteur d'exposition pour limiter l'effet.



Test objectif Zeiss Otus 28 mm f/1,4 (Otus 28mm F1.4)

> Téléchargez les fichiers originaux

Distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Les distorsions sont particulièrement discrètes : un très bon point pour un grand-angle.

Test objectif Zeiss Otus 28 mm f/1,4 (Otus 28mm F1.4)

Bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou – notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses – sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.

Jusqu'à présent, qui dit Otus dit très grande ouverture maximale et très beaux effets de profondeur de champ. Jouer avec la profondeur de champ sur un grand-angle est un réel plaisir. En effet, le champ très large qu'offre l'objectif facilite au cadrage la mise en place de plusieurs plans.

Cet Otus procure un bokeh rond, doux et harmonieux : un régal pour le regard. Même si l'objectif n'est pas conçu initialement pour le portrait, les résultats sont plus que convaincants.  

Seulement attention : il s'agit d'un objectif à mise au point manuelle doté d'une bague de réglage très précise. En visée reflex, à main levée et à la pleine ouverture, il peut être difficile de réaliser la mise au point à l'endroit exact souhaité. Si nous considérions que la manœuvre était presque impossible avec le 55 et encore moins avec le 85 mm, elle reste délicate sur un 28 mm. Pour un sujet positionné à 2 m, à la pleine ouverture, avec un 85 mm, la zone de netteté est de 5,5 cm ; avec un 55 mm, de 15 cm ; et avec un 28 mm, de 47 cm.

Dans l'exemple ci-dessous, nous voulions avoir l'enseigne dans le plan de netteté à f/1,4 en utilisant l'avertisseur sonore de mise au point du Canon EOS 5DsR. Nous avons dû nous y reprendre à plusieurs reprises pour y arriver !

Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/2500 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 28 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Otus 28 mm f/1,4
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/4000 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 28 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Otus 28 mm f/1,4
Télécharger le fichier raw




Test objectif Zeiss Otus 28 mm f/1,4 (Otus 28mm F1.4)

> Téléchargez les fichiers originaux

Galerie terrain

Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/125 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 28 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Otus 28 mm f/1,4
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/320 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 28 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Otus 28 mm f/1,4
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/8000 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 28 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Otus 28 mm f/1,4
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/5000 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 28 mm, décalage expo : 1 IL
Objectif : Zeiss Otus 28 mm f/1,4
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/200 s, ouverture : f/11.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 28 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Otus 28 mm f/1,4
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/200 s, ouverture : f/11.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 28 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Otus 28 mm f/1,4
Télécharger le fichier raw

Verdict

Test objectif Zeiss Otus 28 mm f/1,4 (Otus 28mm F1.4)

Oui, sans aucun doute, ce nouveau 28 mm f/1,4 est un objectif d'exception qui délivre une qualité d'image plus que remarquable. C'est le même constat qu'avec le 85 mm ou le 55 mm, à la différence que son utilisation est un peu plus facile à main levée.

Ne vous y trompez pas ! Les Otus ne sont pas des objectifs conçus pour le terrain. Ils sont déjà beaucoup trop lourds et encombrants pour pouvoir être utilisés pendant de longues séances de prises de vues à main levée. De plus, l'absence d'autofocus, cumulée à la visée reflex et à l'usage de très grandes ouvertures est un enfer pour effectuer une mise au point précise. Il est vrai qu'avec un 28 mm, l'exercice est un peu plus aisé qu'avec un 55 ou un 85 mm, mais quoi qu'il en soit, il reste délicat.

Pour le reste, force est de constater qu'optiquement, nous n'avons pas grand-chose à lui reprocher. Le piqué qu'il délivre est exceptionnel. Les images profitent d'une netteté déconcertante du centre jusqu'aux bords et ce dès la plus grande ouverture f/1,4. Oubliez également les aberrations chromatiques. L'objectif présente seulement un vignetage important aux plus grandes ouvertures.

Au final, ce nouvel objectif nous a laissés sans voix pour ce qui est de la qualité d'image qu'il délivre, mais nous restons sur nos positions quant à sa très faible polyvalence.

Points forts

Points faibles

Design et prise en main

Poids et encombrement

Qualité de construction

Pas d'autofocus

Finitions

 

Bague de mise au point manuelle

 

Grande ouverture f/1,4

 

Qualité optique exceptionnelle

 

Beauté du bokeh

 

Faibles distorsions

 



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation