En général, on a tendance à choisir une vitesse d'obturation suffisamment courte pour figer un mouvement et obtenir une image nette. Mais si la photographie offre cette possibilité d'arrêter le temps pour fixer un instant, elle permet aussi de représenter le mouvement en optant volontairement pour un temps de pose long. C'est ce que nous vous proposons d'aborder aujourd'hui.

photo vitesse lente

Quand la lumière n'est pas

La situation la plus courante qui impose d'employer un long temps de pose est celle des prises de vue de nuit, ou tout du moins en faibles conditions de lumière. Car comme nous vous le rappelions récemment dans notre sujet sur le triangle d'exposition, pour obtenir une photo correctement exposée, il faut jouer habilement sur trois paramètres : l'ouverture du diaphragme, la vitesse d'obturation et la sensibilité ISO.

Or, si l'ouverture du diaphragme est un critère esthétique qui va jouer sur la profondeur de champ, le choix d'une sensibilité élevée a toujours des conséquences négatives sur la qualité d'image. Pour employer une basse sensibilité et limiter la montée de bruit dans l'image tout en réglant une faible ouverture afin de conserver une grande profondeur de champ, on se retrouve donc contraint de photographier avec un long temps de pose. Si votre sujet est net, comme un bâtiment par exemple, votre photo sera nette. Et il sera alors presque impossible de deviner à quelle vitesse la photo aura été réalisée.

paysage vitesse lente
Vitesse d'obturation : 30 s.

Le trépied au renfort

Mais pour vous assurer de réaliser des photos nettes avec une vitesse d'obturation lente, il est indispensable de vous équiper d'un trépied. Choisissez-le suffisamment solide pour supporter le poids de votre matériel. L'idéal, c'est un modèle qui possède des jambes dont l'écartement est réglable avec la faculté de descendre au ras du sol comme de s'élever très haut. Pour un transport facile, on le choisira également à sections multiples, 4 ou 5 permettant au trépied d'être vraiment compact une fois replié.

Enfin, soyez vigilant à la rotule que vous allez lui adjoindre. Il faut qu'elle offre une bonne stabilité tout en permettant des réglages faciles, qu'elle possède un système d'attache rapide et éventuellement un niveau à bulle. Pour vous aider dans votre choix, vous pouvez consulter notre guide d'achat des meilleurs trépieds de voyage.

photo vitesse lente
Vitesse d'obturation : 30 s.

Des éléments en mouvement

Ce qui devient intéressant d'un point de vue esthétique, c'est quand votre sujet ou des éléments extérieurs sont en mouvement. En utilisant un trépied, vous vous assurez d'éviter les flous de bougé et en utilisant un long temps de pose, vous pourrez suggérer les déplacements des différents éléments de votre composition.

photo de nuit trépied
Vitesse d'obturation : 8 s.

La difficulté avec le choix de la vitesse, c'est qu'il va dépendre de la scène que vous photographiez. Prenons un cas très courant d'une scène de nuit avec des voitures sur une route. L'usage d'un long temps de pose va permettre aux phares des voitures de laisser des traînées de lumière sur votre image (voir notre tutoriel sur la photo de nuit).

Plus la vitesse d'obturation sera longue, plus ces rais de lumières le seront aussi. Mais dans le cas d'une scène moins contrastée, avec des personnages mobiles par exemple, un très long temps de pose va finir par les faire disparaître. Alors que la première image peut aisément être réalisée à des vitesses inférieures à 10 secondes, la seconde demandera alors plutôt un temps d'obturation de 1 ou 2 seconde(s) maximum, à moins que le fait d'employer un très long temps de pose soit un choix délibéré pour faire disparaître des personnes de la photo...

Il n'y a donc pas de règle en la matière. Il convient d'apprécier les contrastes de la scène pour anticiper le rendu et de réaliser plusieurs essais.

Supprimer l'excès de lumière

photo vitesse lente
Vitesse d'obturation : 1 s.

Impossible de faire des photos sans lumière. Mais il est aussi impossible de faire des photos en pose lente quand il y a trop de lumière ! En pleine journée et pour peu que le soleil brille un peu, il est généralement difficile de descendre en dessous de la fraction de seconde, même à 50 ou 100 ISO en fermant son diaph au maximum.

Outre un trépied pour stabiliser votre appareil pendant la pose, vous pourriez alors avoir besoin de filtres de densité neutre. On en trouve chez toutes les marques habituelles d'optiques, en différents diamètres ou sous la forme de filtres et porte-filtres dont les tarifs varient de quelques euros à plusieurs dizaines. Leur densité est indiquée sous la notation ND2, ND4, ND8, etc.

Il est important de retenir que cette densité ne correspond pas à une densité optique, mais à un coefficient de temps de pose. Ainsi, un filtre ND2 présente une transmittance de 1/2, soit une réduction de 1 indice de lumination (IL), quand un ND8 laisse passer 1/8 de la lumière, ce qui correspond à une diminution de 3 IL.

Pour un effet de flou prononcé en pleine lumière, il convient donc d'opter pour un filtre de très forte densité : un ND100 qui va diminuer le temps de pose de 6 IL 2/3, un ND400 de 8 IL 2/3, voire un ND1000 de 10 IL. Vous pourrez également vous tourner vers un filtre neutre à densité variable comme le Cokin Pure Harmonie ND X récemment testé.

photo vitesse lente
photo vitesse lente
En haut : vitesse d'obturation de 1/15 s; en bas : vitesse d'obturation de 2 s.

Une vitesse lente… comment ?

Difficile de définir un seuil à partir duquel on considère qu'une photographie est réalisée en pose longue. S'il est évident qu'une vitesse d'obturation de 10 secondes est suffisamment lente pour qu'un trépied soit nécessaire, qu'en est-il d'une vitesse d'1/30 s ? Faut-il stabiliser l'appareil pour éviter le flou de bougé ? Le sujet sera-t-il nécessairement flou ? Pas forcément… 

photo vitesse lente
Vitesse d'obturation : 0,5 s.

Ceux qui ont appris la photographie il y a quelque temps ont sans doute retenu que pour s'assurer de ne pas créer de flou de bougé, il est nécessaire de ne pas descendre à des vitesses d'obturation inférieures à l'inverse de la focale. Ainsi, si on photographie au 300 mm, les temps de pose supérieurs au 1/300 s seraient considérés comme longs, tandis qu'une vitesse de 1/30 s reste parfaitement raisonnable au 24 mm.

En pratique, les systèmes de stabilisation intégrés aux objectifs ou aux boîtiers ont beaucoup changé la donne, puisque certains permettent en théorie de gagner 3 à 4 IL sans risquer le flou de bougé. Votre posture et la façon dont vous tenez votre boîtier peuvent également vous permettre de gagner en stabilité.

photo vitesse lente
Vitesse d'obturation : 0,5 s.

De plus, cette remarque vaut pour le flou involontaire dû aux mouvements du photographe, mais en fonction du sujet que vous photographiez, il pourrait être flou au 1/200 s ou net au 1/50 s, selon que vous photographiez une voiture en train de rouler ou que vous faites un portrait. Ce n'est donc que par expérience et en observant correctement votre sujet que vous pourrez juger de la vitesse appropriée pour retranscrire un mouvement.

photographier en vitesse lente
Vitesse d'obturation : 1/30 s.

Quand le photographe a la bougeotte

La photo en pose lente ne demande pas forcément au photographe d'être immobile. Une vitesse basse est par exemple l'occasion de réaliser des filés qui vont suggérer le mouvement tout en permettant au sujet d'être reconnaissable.

photo vitesse lente
Vitesse d'obturation : 1/50 s.

Contrairement à la photographie avec un trépied, qui offre un décor bien net et un sujet mobile flou, le filé consiste à suivre à main levée le sujet de manière à ce qu'il se trouve toujours à la même position dans votre viseur et que l'arrière-plan soit flou avec des traînées correspondant à votre mouvement.

La vitesse appropriée dépendra de nouveau de celle de votre sujet, et de votre capacité à le suivre pendant toute la durée d'obturation. Plusieurs essais sont généralement nécessaires, mais sachez que pour augmenter vos chances de réussites, mieux vaut utiliser un petit téléobjectif et que le sujet reste à une distance constante, ce qui demande que vous vous placiez parallèlement à sa trajectoire.

photo vitesse lente
Vitesse d'obturation : 1/4 s.

Autre pratique pour laquelle le photographe peut être amené à déplacer son appareil pendant la pose : la photographie au flash. Pour peu que le sujet soit à une distance raisonnable du flash, l'éclair va figer son mouvement tandis que le photographe pourra effectuer un mouvement de rotation ou de translation pendant la pose pour créer des effets de traînées de lumière ambiante à l'arrière-plan.

Enfin, la pose lente est évidemment indispensable à toute pratique du lightpainting.

photo vitesse lente
Vitesse d'obturation : 2 s.

Vous l'aurez compris : pour photographier en vitesse lente, il n'existe pas de recette miracle et les meilleurs résultats se font généralement à force d'expérimentation. Et si l'on apprend généralement aux débutants comment réaliser des photos nettes, la pose lente est aussi l'occasion de faire des photos totalement floues avec parfois de belles surprises.

Voir aussi :
> Exercice photo - Le paysage en pose longue
> Exercice photo - La ville en pose longue
> Exercice photo - L'effet de filé
> Tutoriel - Savoir gérer le flou en photographie
> Tutoriel - La photo de nuit

> Tous nos tutoriels
> Toute l'actualité (tests et articles)
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation